Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


API-AGRO choisit OpenDataSoft pour la gestion et la monétisation de ses APIs


Rédigé par Communiqué de OpenDataSoft le 16 Juin 2015

API-AGRO et OpenDataSoft s’associent pour créer une plate-forme de données et de services sur les thématiques de l’agronomie et de l’agriculture.



Deux acteurs de référence dans leurs domaines
API-AGRO (http://www.api-agro.fr/) est un consortium de 12 partenaires – Instituts Techniques Agricoles comme l’ACTA ou ARVALIS et organismes de Recherche et Développement tels que l’INRA – recensant les besoins en matière de description des systèmes de culture, d’élevage et de production. Leur initiative a pour but la co-construction d’une plate-forme informatique mutualisant et optimisant des services et données issus de référentiels agronomiques communs. Pour mener ce projet à bien, API-AGRO a choisi OpenDataSoft (http://www.opendatasoft.com/fr/), la première plateforme de valorisation des données structurées sous forme de visualisation et d’APIs.

Une plate-forme d’exposition de données via des APIs
La plate-forme API-AGRO permettra aux différents partenaires du consortium d’exposer leurs données ainsi que leurs APIs de manière simple et sécurisée sur une plate-forme unique. Leur but : échanger des données et des services entre eux, mais également les rendre disponible à l’ensemble de l’écosystème agricole. Les références agronomiques mises à disposition incluront des référentiels (listes de produits avec codification de ravageurs, de maladies, de variété…), des données d’expertise (sensibilité d’une variété, valeur nutritive…), des indicateurs (pression sur le milieu, indicateurs agroécologiques, bilan hydrique…) et des fonctions support (conversion de référentiels par exemple). Un module de paiement en ligne sera également intégré, permettant la monétisation de certains services sur une place de marché dédiée. Le déploiement du projet est prévu pour septembre 2015.

Simplicité et flexibilité pour API-AGRO
Selon Théo-Paul Haezebrouck, Chargé de mission en charge de l’animation du projet API-AGRO, « Nous avons préféré la startup française OpenDataSoft aux grands éditeurs de plateformes d’APIs. En effet, OpenDataSoft constitue à nos yeux la solution clé en main qui nous parait la plus abordable pour des utilisateurs non-techniques, permettant à chaque partenaire API-AGRO de mettre en avant le plus rapidement possible ses API ou jeux de données. En outre les fonctionnalités de visualisation des données offertes par la plateforme d’OpenDataSoft sont un atout supplémentaire original et très intéressant pour valoriser les données, aspect que nous n’avons pas retrouvé chez les concurrents. »

Développement de fonctionnalités inédites pour OpenDataSoft
Jean-Marc Lazard (http://twitter.com/jmlazard), PDG d’OpenDataSoft déclare : « Le projet API-AGRO nous a permis de développer deux nouvelles fonctionnalités phares de la plate-forme OpenDataSoft : l’exposition d’APIs déjà existantes et la monétisation de données et de services. »




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.