Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Amazon Web Services ajoute des instances de Microsoft Windows Server au module d’usage libre


Rédigé par Communiqué de Amazon le 16 Janvier 2012

Amazon Web Services LLC (AWS), une société d'Amazon.com, annonce que les clients vont pouvoir désormais utiliser leurs applications Microsoft Windows Server dans le module d'usage libre d'AWS – un programme conçu pour aider les nouveaux clients d'AWS à opérer dans le nuage.



Les utilisateurs des applications Windows Server comme les développeurs et les entreprises bénéficient ainsi d’une utilisation annuelle gratuite de micro-instance de 750 heures du service Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2) par mois. Grâce à cette extension du module d'usage libre d'AWS, les développeurs de Windows ont désormais accès aux mêmes ressources libres sur AWS que les développeurs de Linux -- et ont ainsi la possibilité de développer de nouvelles applications, de tester les applications existantes dans le nuage, ou d'acquérir une expérience pratique avec AWS.

“Nos clients souhaitent disposer de suffisamment de flexibilité pour pouvoir décider comment créer leurs applications sans être limités par un modèle de programmation, un langage ou un système opérationnel déterminé. Nous continuons de mettre l'accent sur le renforcement de la flexibilité", précise Peter De Santis, Directeur général d'Amazon EC2. “Grâce à notre travail continu avec Microsoft, les développeurs de Windows ont maintenant l'opportunité de constater eux-mêmes comment ils peuvent tirer parti de l'environnement informatique extensible et rentable d'Amazon Web Services."

Des organisations de toutes tailles profitent de l'étendue et des capacités liées à l'exploitation des applications de Windows Server sur AWS. Par exemple, lorsqu'il a réformé Treasury.gov, opéré sur AWS, le ministère américain du Trésor a intégré ses charges de travail actuelles de Microsoft SharePoint 2010 pour améliorer les efficacités de la technologie, fournir des capacités de collaboration accrues et se conformer à l'initiative fédérale Cloud First. Knovolo, une firme de marketing mobile, gère ses applications Windows Server 2008 R2 et SQL sur AWS. L'intégration de ces applications avec les services d'Amazon EC2 et Amazon CloudFront afin de développer, gérer et déployer son application de marketing mobile a permis à la firme de réduire ses coûts et d'ajuster le dimensionnement selon ses besoins en payant uniquement la capacité utilisée.

L'intégration du module d'usage libre d'AWS s'ajoute à une série d’extensions récentes des services AWS destinées à soutenir les clients de Windows, notamment Microsoft Windows Server 2008 R2 sur les instances de forte puissance Cluster Compute, la prévisualisation bêta sur AWS de Microsoft SQL 2012, les licences de Microsoft BizSpark sur AWS et le soutien de clusters HPC pour Microsoft Windows moyennant l'utilisation d'instances d'Amazon EC2. Pour en savoir plus et pour commencer à utiliser Windows sur AWS, visitez le site http:// aws.amazon.com/windows/




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.