Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Apple, le client dont Teradata ne parle jamais...


Rédigé par par Philippe Nieuwbourg le 18 Décembre 2010

Apple est une société mystérieuse. Elle impose souvent à ses fournisseurs de taire leurs relations. Pourtant l'usage que Apple fait des outils de Teradata serait fort intéressant à comprendre. Distributeur auprès du grand public, distributeur en ligne, Apple regroupe toutes les caractéristiques d'un grand client Teradata. Enquête.



Des emplois, un bâtiment et quelques indices

Mais quelles applications Apple a-t-il déployé autour des solutions Teradata ? C'est le mystère. Un mystère dont Apple aime s'entourer et y contraindre ses fournisseurs.

Commençons notre enquête. Apple est-il déjà bien un client de Teradata ?
Même si Apple n'apparait pas dans la liste officielle des clients de l'éditeur, en fouillant un peu, Apple apparait bien dans la liste des clients ayant participé à un réunion du club local des utilisateurs Teradata de la côte Ouest, région de San Francisco.
Mais comme souvent, ce sont les employés qui sont la meilleure source d'informations sur le sujet. Employés actuels ou futurs d'ailleurs.
On trouve en effet sur le site Glassdoor.com des informations sur un "administrateur de bases de données Teradata" qui travaillerait chez Apple et a indiqué une rémunération salariale de 111 à 119 K dollars. Mais en fait c'est Apple elle-même qui dévoile son usage interne croissant de Teradata et l'embauche d'un nouvel administrateur de bases de données au travers d'une offre d'emploi numero 5691366. Il n'y a donc plus de doute possible.

On constate même que depuis quelques mois, Apple investit lourdement en ressources pour étoffer ses équipes décisionnelles. Web data analyst, Retail reporting expert, DW/BI development lead, EDW Performance Engineer, Teradata Database Administrator... un simple parcours sur les sites d'emploi de la région de Cupertino démontre cette intensification.

Peut-être en effet basés à Cupertino, mais peut-être également liés à un nouveau centre de données que Apple est en train de construire en Caroline du Nord. Révélé dès 2009, ce nouveau centre de données reste mystérieux. Apple ne communique pas sur la destination des centaines de milliers de mètres carrés de ce nouveau bâtiment.

Construit au milieu de la foret, ce centre de données grandit rapidement et devrait prochainement accueillir des milliers de serveurs. Et les passionnés sont contraints à prendre un hélicoptère pour surveiller les travaux et faire prendre conscience de l'ampleur du projet (vidéo ci-dessus).
En revanche, la vue satellite de Google, pas encore remise à jour, n'indique pour l'instant qu'une localisation au milieu de nulle part (carte ci-dessous).
Bien entendu ce centre de données ne sera pas consacré exclusivement aux applications décisionnelles, mais les dernières offres d'emploi qui pourraient être en rapport avec cette nouvelle implantation, parlent de compétences MacOS X, IBM/AIX, Sun/Solaris, NetApp et Teradata...


Pour quelles applications ? There's an app for that...

Une fois établi que Apple investit actuellement de manière massive à la fois dans des infrastructures et dans les ressources humaines pour étoffer ses outils décisionnels, nous ne pouvons pas affirmer, mais simplement imaginer l'usage qu'Apple va faire de ces nouveaux outils. Nous ne parlerons pas ici des applications internes classiques que Apple pourrait mettre en place dans les domaines de la finance, du marketing, etc. Mais trois domaines d'application propres à la marque pourraient bénéficier des infrastructures Teradata. Il faut pour les imaginer, comprendre les trois métiers principaux de Apple :

- Apple est un constructeur. Même si Apple ne fabrique plus rien depuis longtemps, il reste le coordinateur de la fabrication de plusieurs millions de produits par an (iPad, iPhone, Mac...) sous-traitée en Asie pour la très large majorité. Mais l'attention qu'apporte Apple à la qualité de ses produits et la pression qu'il met sur ses fournisseurs, conduit certainement l'entreprise à suivre au plus près les composants utilisés, les pièces détachées, les problèmes de maintenance... Teradata propose des applications pour cela.

- Apple est un distributeur grand public. Au travers de plusieurs centaines d'Apple Store dans le monde, et de son site de vente en ligne, Apple commercialise des millions de produits par an. Qui achète quoi, combien, et où ? Ces questions que se posent toutes les chaines de distribution, Apple se le posent également. Teradata propose des applications pour cela.

- Apple est un distributeur en ligne de produits dématérialisés. iTunes, AppStore et demain MacStore, la musique, les vidéos, les applications, les logiciels, tout cela est commercialisé en direct par Apple qui garde la main sur le lien avec les utilisateurs de ses produits. Ici encore plus qu'ailleurs, l'analyse des ventes est cruciale pour permettre à Apple de monter des opérations marketing efficaces. Teradata propose des applications pour cela.

Par ailleurs Apple propose une fonctionnalité de cross-selling très efficace, baptisée Genius. Elle consiste à analyser ce que vous écoutez comme musique, achetez comme applications, pour vous proposer d'autres contenus qui collent à votre profil. Apple a développé des modèles mathématiques pointus pour rendre efficace cette recommandation. Des modèles protégés bien entendu, même si un ingénieur de chez Apple a accepté il y a quelques mois d'en dévoiler une partie de la méthode pour le magazine Technology Review
Peut-il y avoir du Teradata dans cette fonction ? Peut-être, mais sans doute uniquement comme source de données. Les modèles mathématiques développés par Apple sont très certainement spécifiques.

En conclusion, de cette rapide enquête, nous pouvons donc confirmer que :
- Apple est un client Teradata
- Apple investit actuellement de manière massive dans des applications décisionnelles
Et nous serions très intéressés à écouter dans les prochaines années, le témoignage de Apple dans une conférence Teradata Partners (en octobre 2011 à San Diego ?) car le succès commerciale de la marque à la pomme est certainement en partie du à un usage intelligent de ces technologies décisionnelles et à des pratiques innovantes.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.