Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


BANK OF AFRICA choisit la suite décisionnelle Coheris Harry pour accompagner son développement


Rédigé par Coheris le 30 Juin 2008



Coheris, fournisseur d’une suite de logiciels de Global Relationship Management, leader du CRM et de la Business Intelligence, annonce que BANK OF AFRICA a déployé sa solution Coheris Harry.

Le Groupe BANK OF AFRICA, aujourd’hui présent dans 10 pays africains, en Afrique de l’Ouest, en Afrique de l’Est et à Madagascar, à travers un réseau de banques commerciales et de sociétés financières, toutes entièrement dédiées au continent africain, poursuit une politique active de développement pour accompagner la croissance de ses activités. Dans le cadre d’un projet décisionnel global, le Groupe a décidé d’harmoniser ses outils d’analyse et de reporting avec Coheris Harry. Déjà implémentée comme site pilote au Bénin, la solution de pilotage sera déployée progressivement en Tanzanie, Kenya et Ouganda avec pour objectif d’améliorer la connaissance client.

En 2007, le Groupe BOA dont la Direction informatique se situe au Bénin, entreprend un nouveau schéma directeur informatique visant à gérer au mieux les progiciels centraux. « Pour piloter les risques contentieux, les fiches clients et leur exploitation, nous utilisons des bases de données standards, qui restent limitées au niveau des reporting. Il devenait pertinent de centraliser toutes ces informations au sein d’un datawarehouse capable de fournir des informations claires et de façon simple » déclare Yannick Philippe, DSI du Groupe BOA.
Après une étude du marché, BOA retient l’offre Coheris Harry. « Cette solution répond parfaitement à nos attentes en matière de business intelligence, exploitant finement les données récoltées lors des interactions clients. Par ailleurs, Coheris Harry est dimensionné pour notre activité. Nous rencontrons les mêmes problématiques que les grandes banques internationales mais avec un effectif plus réduit » précise le DSI.

Coheris Harry permet, en mode Web, de fournir à chacun des collaborateurs de BOA, l’information et les indicateurs utiles sous une forme pertinente et directement exploitable, au moment nécessaire. « Avec la fonction Dashboard, les données sont mieux structurées, mieux homogénéisées. Nous avons construit tous nos indicateurs en ligne pour suivre nos performances au niveau de nos clients, de nos résultats et de nos processus internes. C’est un véritable outil de gestion et de pilotage tant au niveau Direction Générale qu'unités opérationnelles. Le management apprécie l’outil pour la vision claire qu’il apporte » résume Yannick Philippe.

BOA a travaillé sur la mise en place de différentes requêtes suivant les besoins de restitution d’information pour disposer de prévisions exactes, importantes en terme de coûts et de satisfaction client. « Notre objectif étant que chacune de nos agences puisse proposer l’ensemble des résultats et affiner ses rapports au niveau de la rentabilité des clients, des données démographiques ou des conditions actuelles du marché » explique le DSI. Aujourd’hui, le Bénin est devenu site pilote avec une quinzaine de postes utilisateurs en environnement Windows. « Ce nouveau système offre de nombreux avantages : toutes les informations sont désormais centralisées et offre aux équipes de chargés de clientèle une vision unifiée et étendue des dossiers de crédits » ajoute le DSI.

Projet important pour le DSI BOA, Coheris a su proposer un système décisionnel opérationnel et ouvert.
« Sa richesse fonctionnelle et sa capacité d’intégration à notre SI métier sont évidemment des clés de succès, mais rien n’aurait été possible sans le travail d’accompagnement au changement mené en interne avec les équipes Coheris » conclut Yannick Philippe.
La Tanzanie est en cours de déploiement, et sera prochainement suivie par le Kenya et l’Ouganda.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.