Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


BIME Analytics s’exporte aux Etats-Unis et choisit Kansas City


Rédigé par le 30 Octobre 2013

La Silicon Valley, ses bureaux dans les garages et ses logements hors de prix, c’est totalement démodé. En 2013 c’est à Kansas City qu’il faut s’installer ! La ville que Google a décidé de fibrer ! C’est le choix qu’a fait l’éditeur français BIME qui se lance aux Etats-Unis et s’installe dans cette ville inconnue du grand public, mais qui développe sa Silicon Prairie.



Photo Hngrange
Photo Hngrange
Nous avons créé une équipe américaine à très fort potentiel sur place, pour nous aider à développer BIME Analytics en Amérique du Nord, car nous avons déjà un tiers de nos clients outre-atlantique, sans aucune présence physique pour le moment”, explique Rachel Delacour, CEO de BIME Analytics. L’éditeur de Montpellier passe donc à la vitesse supérieure et investit le territoire nord-américain. Il aurait pu s’installer classiquement en Californie, là où se trouvent les investisseurs, ou à New-York pour être plus près de la France. Mais c’est au milieu de nulle part, dans les plaines du centre des Etats-Unis, au coeur du Missouri, que BIME a choisi de poser ses valises. Kansas City était une ville inconnue de tous il y a quelques années, sans doute des américains eux-mêmes qui auraient eu du mal à la placer sur une carte. Mais Google a décidé de changer l’avenir de cette cité ! Avant Google, l’histoire dit que c’est Étienne de Veniard, Sieur de Bourgmont qui aurait été le premier européen à visiter cette région, au début du 18e siècle. Les français sont-ils de retour 300 ans après ?

Google a en effet sélectionné Kansas City comme projet pilote de son réseau de fibre optique à 1000 Mbp/s. Avec ce réseau jusqu’à 100 fois plus rapide que la plupart des connexions ADSL citadines, Google fait passer Kansas City dans le monde du très haut débit, accessible à tous. Pour 70$ par mois, vous avez accès à une connexion de 1Gb/s ou pour 120 $ vous avez un forfait Internet plus 200 chaines de télévision en HD... Fantastique pour les particuliers mais aussi pour les entreprises. Car autour de l’initiative de Google la ville de Kansas City s’est lancé dans un vaste programme pour attirer de nouvelles entreprises. Cette initiative, LaunchKC menée par le maire de la ville, Sly James, commence à séduire de nombreuses entreprises. BIME Analytics en fait partie et s’installe donc dans une des “Silicon Prairies” qui se développe aux Etats-Unis. Vous pourrez d’ailleurs l’actualité de ces zones sur le magazine en ligne spécialisé : www.siliconprairienews.com. Après Kansas City, c’est Austin au Texas et Provo dans l’Utah qui seront fibrées par Google.

Pour BIME, il s’agit d’une étape majeure de son développement. Déjà l’éditeur lorgnait plus sur les marchés étrangers que sur les clients français, et son CEO passait apparemment plus de temps dans les conférences internationales que dans le microcosme parisien. Cela permit d’ailleurs à BIME de collecter plusieurs tours de financement, et de nouveaux prix à l’étranger, et BIME ne compte pas ralentir sa croissance. L’éditeur doit maintenant se développer commercialement aux Etats-Unis, un pays où le cloud computing en matière d’analyse de données est bien plus mature qu’en Europe ou au Québec. Il faut y être présent physiquement, et c’est le sens de la démarche d’installation à Kansas City.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.