Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


BIME, éditeur d’une solution de cloud Business Intelligence, lève 3 millions d’euros auprès d’Alven Capital, pour renforcer sa structure européenne et se développer sur le continent américain


Rédigé par Communiqué de Bime le 21 Novembre 2013

Cette levée de fonds fait suite à la récente annonce de la société concernant son expansion aux Etats-Unis avec l’ouverture d’une filiale à Kansas City.



Lancé en 2009, BIME est un logiciel de Business Intelligence en mode « Software as a Service », grâce auquel les utilisateurs métiers peuvent se connecter à quasiment toutes leurs sources de données, qu’elles soient stockées en interne, dans l’entreprise, ou sur internet via de nombreux connecteurs aux principaux services cloud tels que Salesforce, Dropbox, Google Analytics et plus encore. Ils peuvent ensuite analyser, visualiser leurs données et répondre à leurs interrogations en temps réel, quelques soit la volumétrie des données manipulées.

A l’inverse de ses concurrents historiques du marché de la BI qui requièrent des infrastructures lourdes et coûteuses, BIME est un service SaaS et se consomme à la demande depuis n’importe quel navigateur d’ordinateur, mais également sur smartphone et tablette, en mobilité.

« Tous les jours, de nouveaux services web apparaissent créant de nouvelles données métiers à analyser, en plus des sources de données traditionnellement installées “on premise” dans l’entreprise. Nous aidons les entreprises à connecter toutes ces données en un seul et même endroit pour pouvoir les analyser à la volée et en temps réel. Le Web dans sa globalité devient un entrepôt de données connecté à BIME.», commente Rachel Delacour, CEO et co-fondatrice de BIME.

« Les puissantes solutions de Business Intelligence ont jusqu’ici été réservées aux très grands groupes capables de mener les process d’implantation de ces coûteux logiciels. BIME offre un outil fonctionnellement comparable à l’ensemble des entreprises, petites et grandes, en proposant une solution légère, puissante et ergonomique, accessible sur abonnement à un coût très compétitif. L’opportunité marché paraît considérable. » précise Jeremy Uzan, Directeur d’investissement chez Alven Capital.
La société ayant remporté de nombreux succès commerciaux à l’international, BIME annonçait il y a quelques semaines l’ouverture de sa première filiale aux Etats-Unis, à Kansas City. BIME USA démarre avec une équipe de 7 personnes dédiées à la vente, au support commercial et au marketing. La société prévoit également de densifier rapidement son équipe européenne, basée à Montpellier : de nombreux recrutements sont prévus des deux côtés de l’Atlantique dès les prochains mois.
« Grâce à cette levée de fonds, aux talents de mon équipe actuelle et à nos récents recrutements stratégiques, nous allons continuer à innover et à renforcer notre position de leader à l'échelle mondiale, en particulier sur le marché américain, en très forte croissance. », complète Rachel Delacour.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.