Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


BUSINESS OBJECTS PRESENTE BUSINESSOBJECTS XI


Rédigé par Business Objects le 11 Janvier 2005

Cette plate-forme révolutionnaire permet une vision fiable et approfondie des données.



Business Objects (Nasdaq : BOBJ ; Euronext Paris code ISIN : FR0004026250 - BOB), leader mondial des solutions de business intelligence (BI), annonce la disponibilité générale de BusinessObjects™ XI. Avec la plate-forme de BI la plus évoluée et la plus complète actuellement proposée sur le marché, BusinessObjects XI marque une étape révolutionnaire pour la technologie de la BI.

BusinessObjects XI est la première et unique plate-forme de BI à proposer un ensemble complet de fonctionnalités majeures de BI : meilleur reporting du marché, interrogation et analyse, pilotage de la performance et intégration de données. BusinessObjects XI apporte la touche finale à l’intégration des lignes de produits Crystal et Business Objects, tout en introduisant des innovations significatives qui permettront à un public d’utilisateurs élargi de bénéficier de nouvelles approches de la BI. Cette plate-forme révolutionnaire généralisera l’utilisation de la BI au sein des organisations et permettra aux entreprises de standardiser sur une plate-forme évoluée unique l’ensemble de leurs besoins en matière de BI.

« Le lancement de BusinessObjects XI est un événement qui vient bouleverser la donne dans le secteur de la BI, » déclare Bernard Liautaud, Président Directeur Général de Business Objects. « Les innovations intégrées dans BusinessObjects XI vont mettre la BI à la portée du plus grand nombre en apportant à chacun une compréhension totale de leur environnement. Ce produit va faire de la BI une technologie essentielle au sein des organisations, et un atout indispensable pour celles qui veulent optimiser leurs performances. »

« En 2005, la vision de la ‘démocratie de l’information’ (la mise à disposition pour tous de l’information : collaborateurs, consultants, clients, fournisseurs et grand public) va s’affirmer en tant que force motrice de la BI, » explique Howard Dresner, de Gartner, Inc. « Aujourd’hui, la technologie est plus mûre et plus évolutive, ce qui lui permet de matérialiser cette vision. »

Gartner : Management Update : Predicts 2005 : BI and Data Warehousing Face Business, de Howard Dresner et al., 17 novembre 2004.


Une vision approfondie : la BI mise à la portée d’une population élargie d’utilisateurs

La BI au sein même de Microsoft Office
De nos jours, la plupart des collaborateurs des entreprises, depuis les analystes financiers jusqu’aux dirigeants, utilisent Microsoft Office au quotidien et stockent les données les plus stratégiques dans des applications Office. BusinessObjects XI apporte directement la BI à ces utilisateurs en l’intégrant dans les applications Office. Les documents Office sont ainsi sécurisés et gérés dans la plate-forme de BI. Avec BusinessObjects XI, Microsoft Office est transformé en source de business intelligence sécurisée, fiable et vivante.

Par exemple, un utilisateur métier peut lire un rapport BusinessObjects XI directement dans un document Power Point. S’il souhaite une vision plus détaillée de ses données, ou s’il veut réactualiser son rapport, il peut effectuer son analyse directement à partir de Power Point. Avec la plupart des outils proposés par les autres éditeurs de BI, l’utilisateur doit exporter son rapport dans l’environnement de BI, procéder à l’analyse, puis ré-importer le document dans Power Point.


L’encyclopédie de BI met l’information dans son contexte
Pour que son adoption se généralise, la BI doit proposer autre chose que des données brutes à ses utilisateurs, que ceux-ci soient des techniciens ou des utilisateurs métiers. Elle doit également leur fournir le contexte des données : d’où elles proviennent, comment elles ont été calculées, ce qu’elles signifient et comment elles doivent être exploitées.

BusinessObjects XI comporte une innovation majeure appelée la « BI Encyclopedia » (encyclopédie de la BI). Intégrée directement dans les rapports BusinessObjects XI, cette encyclopédie indique aux utilisateurs une définition des termes métiers et les questions auxquelles répond le rapport, ainsi que la manière de trouver d’autres rapports contenant des informations connexes.


Les discussions collaboratives dans les rapports facilitent la résolution des problèmes
BusinessObjects XI est la seule suite de BI à permettre aux utilisateurs de prendre part à une analyse et une prise de décision collaboratives à l’aide de tableaux de bord, de « scorecards » et de rapports. Par exemple, si un directeur commercial consulte un tableau de bord et constate une baisse des ventes dans une région donnée, il peut entamer une discussion sécurisée dans l’environnement de BI et tenter, avec les autres directeurs commerciaux, de mieux comprendre le problème commercial qui se pose.

« Les nouvelles fonctionnalités de BusinessObjects XI vont contribuer à éliminer les barrières qui freinaient l’adoption de la BI, » estime Wayne Eckerson, Directeur de Recherche au Data Warehousing Institute. « Par exemple, le produit permettra aux utilisateurs, notamment ceux qui ne connaissent pas encore la BI, de discuter de chaque rapport et de formuler des recommandations quant aux prochaines étapes à franchir. En outre, la nouvelle encyclopédie de la BI fournit des informations sur les rapports qui aident les utilisateurs à en savoir plus sur leur activité. »


Une plate-forme éprouvée, qui assure une fiabilité et des performances sans précédent
BusinessObjects XI est une plate-forme éprouvée qui garantit l’évolutivité des déploiements de BI à mesure que l’entreprise se développe, sans compromis quant à la stabilité ou à la crédibilité des données.

Une architecture moderne orientée services pour une BI plus adaptable
La plate-forme BusinessObjects XI est construite selon une architecture moderne SOA (« Service Oriented Architecture », soit architecture orientée services) et sur la seule plate-forme de BI certifiée Microsoft Windows Server 2003 Datacenter pour sa fiabilité. Cette plate-forme étant basée sur les standards SOA, les organisations peuvent adapter leur déploiement de BI au fur et à mesure de l’évolution de leur stratégie et de leur environnement informatique. En règle générale, les applications comportent une interconnectivité « en dur » permettant la réalisation de certaines tâches de gestion spécifiques. Mais avec l’architecture SOA, Business Objects XI permet aux applications de communiquer de manière ouverte et sans limites quant aux fonctions de gestion qu’elles peuvent gérer.


Basculement automatique en cas de défaillance et absence de point unique de défaillance, garanties d’une fiabilité sans précédent
La plate-forme BusinessObjects XI n’a pas sa pareille pour sa capacité à répartir de manière intelligente les traitements entre les différents serveurs en se basant sur les performances et la disponibilité de chacun. Ainsi, les erreurs des serveurs et les défaillances du système restent invisibles des utilisateurs finaux et le contenu est préservé. Ceci signifie également qu’une application critique de BI ne dépend pas d’un serveur unique du système. En cas de défaillance d’un serveur quel qu’il soit, BusinessObjects XI re-dirige automatiquement et intelligemment le traitement vers un autre serveur capable de gérer la charge. Avec les outils des autres éditeurs de BI, en cas de défaillance d’un serveur, l’utilisateur doit se déconnecter, réinitialiser sa machine, puis entamer une nouvelle session.


Des performances élevées, fruit d’une affectation intelligente des serveurs
BusinessObjects XI comporte une fonction innovante grâce à laquelle le système active et désactive automatiquement les ressources de serveur en fonction de la demande des utilisateurs. Par exemple, une grande entreprise qui utilise Business Objects XI pour distribuer les rapports de ressources humaines à des milliers de collaborateurs une fois par mois activera automatiquement un plus grand nombre de ressources de serveur durant cette période de pointe, tandis que, les autres jours du mois, BusinessObjects XI limitera automatiquement son utilisation à un nombre de ressources moins important. Avec les outils des autres éditeurs de BI, l’utilisateur doit en permanence mobiliser des ressources de serveurs maximales ; à défaut, il risque de voir ses performances se dégrader pendant les périodes de pointe.


Un programme bêta d’envergure mondiale qui a donné lieu à des commentaires élogieux sur BusinessObjects XI
Business Objects a mis en œuvre un programme complet de bêta-testing de BusinessObjects XI, auquel ont pris part plus de 100 clients et partenaires du monde entier. Les commentaires se sont avérés extrêmement positifs. Parmi les participants, nous citerons : Aetna, AG Edwards, Apple Computer, AstraZeneca, Bank of America, Charles Schwab, DaimlerChrysler, Discover Financial, Enterprise Rent-a-Car, General Electric, Nortel, la police de Toronto et l’armée de l’air américaine.


Disponibilité
Les livraisons de BusinessObjects XI ont débuté en décembre 2004. La suite est actuellement disponible sous Windows. Les versions destinées aux autres grandes plates-formes paraîtront progressivement durant le premier semestre 2005 et seront proposées dans plusieurs langues.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.