Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


BayesiaLab choisi par ‘‘1000mercis’’, spécialiste du marketing interactif


Rédigé par BayesiaLab le 16 Janvier 2007

Fondée en 2000, la société 1000mercis se place aujourd’hui à la pointe d’un domaine en pleine évolution : les solutions marketing sur Internet. Cette société recherche constamment les outils les plus novateurs et adaptés aux nouvelles problématiques des medias Interactifs. « Le marketing sur Internet est un terrain fertile pour BayesiaLab ! » affirme Thibaut Munier, Directeur général de 1000mercis, après avoir adopté le logiciel BayesiaLab : « BayesiaLab représente une innovation dans notre processus de travail : nous travaillons différemment et plus vite. »



Comment avez-vous connu BayesiaLab ?

Thibaut Munier : « Par des réseaux universitaires. BayesiaLab est utilisé dans le domaine de la recherche, et 1000mercis réalise beaucoup de recherches en marketing sur Internet. Lors de nos travaux sur les réseaux « Petri », nous avons eu envie de tester les réseaux bayésiens. Or j’avais entendu parler de façon très positive du logiciel ‘’BayesiaLab’’ : nous nous sommes tout naturellement rapprochés de la société Bayesia. »

Aviez-vous testé d’autres logiciels bayésiens avant BayesiaLab ?

Thibaut Munier : « Non. Nous l’avons mis en concurrence avec d’autres types de modèles. BayesiaLab propose une approche nouvelle réellement intéressante pour nos problématiques : celles du marketing sur Internet. »

Pourriez-vous préciser ?

Thibaut Munier : « Par exemple, en marketing viral, nous devons résoudre le problème de la modélisation du bouche à oreille sur les médias interactifs. L’approche par les réseaux bayésiens et notamment par BayesiaLab est particulièrement pertinente. Une autre application possible touche au domaine des questionnaires de satisfaction sur Internet. Autrefois, ces données étaient essentiellement collectées sur papier. Aujourd’hui, et de plus en plus à l’avenir, cela va se faire via Internet. Là encore, BayesiaLab propose de très intéressantes et nouvelles pistes pour le traitement des données. Les résultats obtenus ne sont pas radicalement différents, et heureusement d’ailleurs, mais l’accès aux données est plus rapide et la visualisation est plus facile. BayesiaLab se distingue également par sa capacité à traiter un très grand nombre de données ce qui est essentiel pour nous. Il permet des simulations et autorise le traitement de différents scenarii. BayesiaLab représente une innovation dans notre processus de travail : nous travaillons différemment et plus vite. »

Vous avez suivi une formation pour ce logiciel BayesiaLab…

Thibaut Munier : « Cette formation a été extrêmement positive ! En effet, nous opérons dans des domaines nouveaux et très en pointe, il convient de réfléchir à une nouvelle manière d’aborder une problématique. Et cela, Lionel Jouffe* l’a parfaitement compris. Il nous a montré une façon innovante de considérer nos problématiques. » * Lionel Jouffe : Directeur Général et co-fondateur de Bayesia, est responsable du progiciel BayesiaLab.

Comment voyez-vous l’avenir de BayesiaLab ?

Thibaut Munier : « BayesiaLab est un outil encore peu connu aujourd’hui. Or, le marketing a un grand besoin de nouveaux outils ! C’est particulièrement vrai sur Internet, où, d’une part, les volumes de données à traiter sont considérables et en augmentation, et d’autre part leur complexité est très importante avec de nouveaux types de données. BayesiaLab est parfaitement adapté au traitement de ces grands volumes de données complexes. Le marketing sur Internet est un terrain fertile pour BayesiaLab ! »

Quelle est la valeur ajoutée apportée à 1000mercis par BayesiaLab ?

Thibaut Munier : « BayesiaLab participe à nos constants efforts dédiés à la recherche en marketing interactif et à l’amélioration de nos processus de travail. Nous sommes très heureux d’être, avec cet outil, des précurseurs sur les problématiques des médias interactifs. »