Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Big Brother is scanning you


Rédigé par Michael ALBO, Directeur Financier le 17 Janvier 2008



Big Brother is scanning you
Imaginez que, pendant la lecture de ce billet, votre ordinateur surveille discrètement votre rythme cardiaque, votre niveau de stress, votre température, votre expression faciale et bien d'autres informations émises par votre corps. Il ne s'agit plus d'un scénario de science-fiction ou d'un privilège d'astronaute en mission depuis que Microsoft a déposé, d'après The Times Online, un brevet décrivant un système de surveillance de la santé et de la productivité des utilisateurs de PC. A partir de capteurs sans fils scrutant le métabolisme de l'utilisateur, l'ordinateur sera capable d'évaluer la santé et l'état psychologique de son utilisateur.
Ce type de technologie particulièrement intrusive et indiscrète pourrait être d'un usage très polémique dans le monde de l'entreprise. On imagine facilement l'usage d'une telle technologie pour surveiller la santé et la productivité des salariés. Il va falloir se maîtriser dorénavant si l'on veut éviter qu'un supérieur hiérarchique soit alerté par mail d'un coup de stress de fin de "quarter" ou d'une colère soudaine. De même, ce type de dispositif permettrait une identification précoce des salariés à la santé déclinante ou des femmes enceintes. Ces informations pourrait inciter un employeur indélicat à rompre rapidement une période d'essai ou un contrat de travail pour éviter un absentéïsme pour maladie ou maternité. Voilà de nouveaux sujets de débats pour les syndicats et les services RH.
Dans la sphère privée, il y a fort à parier que les compagnies d'assurances donneront cher pour obtenir ces informations afin de mieux tarifer leurs contrats d'assurance-vie ou de mutuelle. On pourrait même aboutir à une individualisation totale des contrats avec une tarification recalculée périodiquement selon l'évolution des indicateurs métaboliques relevés par le système. Voilà qui remettrait en cause les principes de solidarité face à la maladie auxquels nous somme habitués.
Ce type de technologie émergente pose, vous l'avez compris, de nombreuses questions éthiques et risque de révolutionner la relation que nous entretenons avec notre ordinateur. D'un point de vue plus "business", il y a fort à parier que la plupart des éditeurs de solutions BI se feront une joie d'adapter leurs solutions d'analyse temps réel pour alimenter des datamarts biologiques et afficher un tableau de bord détaillé de la santé de l'utilisateur.
D'ici peu, le widget affichant les performances de notre portefeuille boursier sera peut-être remplacé sur le bureau de l'OS Microsoft par un widget graphique mesurant la pression sanguine ou la tension musculaire de l'utilisateur. Windows Vista n'aura jamais aussi bien porté son nom.




Commentaires

1.Posté par David Coerchon le 18/01/2008 10:46
Tout cela est certes inquiétant. Il est peut etre possible cependant de voir les avantages pour le salarié : enregistrer le niveau de stress permettrait par exemple de prouver qu'une réunion avec un supérieur hiérarchique s'est mal passée, et de donner des indices quant à l'existence d'un certain niveau de harcelement moral !
En résumé, les technologies sont parfois intrusives, et je pense que leur utilisation peut etre néfaste. Mais c'est à nous d'en tirer profit, et de montrer que leur intéret peut etre partagé.

2.Posté par ConsultantJR le 18/01/2008 11:58
Je suis presque d'accord avec ce qui est dit ci dessus, à l'exception prés que ce type de techno ne sera jamais appliquée dans un pays occidental ou le droit social est bien trop evolué et protecteur.
J'imagine plutôt le cas des sociétés Asiatiques adoptant la techno, réalisant des gains de productivité et de rentabilité de 20% (malgré une augmentation du taux de suicide équivalente, mais là bas le droit du travail ne parle pas de harcèlement moral, c'est l'avantage) et quelques années plus tard les sociétés occidentales (ainsi que leur droit du travail) s'alignant pour faire face à la sacro sainte concurrence.

Promis j'arrette de regarder le marc au fond de mon gobelet de café et je retourne bosser! ;-)

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.