Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Big Data – Pour les PME aussi !


Rédigé par David NYS, Pentaho le 11 Juin 2013

Pour les petites et moyennes entreprises (PME), l’analytique pour le Big Data sous-entend des solutions pour les grandes entreprises qui disposent de gros budgets. Cependant, les PME font aujourd’hui partie des sociétés innovantes les plus actives et créatives qui utilisent les technologies Big Data pour gagner en compétitivité. Une récente étude menée par le cabinet Harris Interactive et SAP confirme cette tendance et révèle que les PME connaissent les atouts du Big Data et plus de 70% en attendent un retour sur investissement d’ici un an.



Davy NYS – Vice President EMEA & APAC, Pentaho
Davy NYS – Vice President EMEA & APAC, Pentaho
L’adoption du Big Data par les PME se confirme non seulement sur le marché américain, mais également en Europe où les entreprises cherchent à détecter et exploiter le potentiel caché de leurs opportunités commerciales, et à augmenter leurs performances dans un climat économique incertain et volatile. Grâce à la démocratisation des technologies et l’arrivée de nouveaux outils issus de l’open source, le coût d’accès, de traitement et de visualisation des Big Data, trois étapes que l’on peut regrouper sous le terme d’Analytique pour le Big Data, devient accessible aussi aux PME. De plus, les PME ont l’avantage de pouvoir mettre en œuvre des solutions Big Data, de les expérimenter et de les modifier sans devoir traverser le dédale administratif des grandes entreprises.

Le coût d’acquisition des solutions d’analytique pour le Big Data n’étant plus le principal frein à leur mise en œuvre, les PME peuvent désormais réduire les délais d’accès à l’information, uniformiser la diversité des formats de données et appréhender efficacement leur croissance rapide et stockage en silos. Elles ont à portée de main un jeu d’outils et de processus puissants, faciles à utiliser et à déployer, et conçus pour augmenter leur compétitivité, leur profitabilité et part de marché. En fonction des stratégies d’entreprise, l’analytique pour le Big Data peut accroître considérablement les performances des PME en termes d’augmentation de revenus, d’excellence opérationnelle, d’expérience clients, de conformité et d’évaluation des risques associés.


Le Big Data pour revigorer les services au cœur de l’économie en France

Dans une période où le PIB de la France chute de 0,2% depuis fin 2012, le secteur des services restent néanmoins le poids lourd de l’économie. Selon un récent rapport du CEDEF (Centre de Documentation Economie-Finances), la France compte 3,2 millions de PME, soit 99,9% des entreprises. Elles représentent 52% de l'emploi salarié et réalisent 49% de la valeur ajoutée et 43% de l'investissement. L’analytique pour le Big Data entrent dans le cadre des moyens modernes et puissants dans lesquels les PME peuvent investir pour faire face à la récession annoncée et potentiellement gagner en compétitivité notamment dans le secteur des services tels que :
Le commerce en ligne : face à des géants tels qu’Amazon.com, le Big Data permet aux PME de démultiplier leurs forces en y puisant les informations nécessaires pour mieux comprendre les préférences et habitudes d’achats des clients, être en mesure de mieux les fidéliser et les inciter à consommer d’avantage.
La santé : réduire les coûts et améliorer les soins aux patients sont les mots d’ordre récurrents de ce secteur sensible. Augmenter la qualité et la richesse des informations en exploitant les Big Data permet d’analyser l’efficacité de son organisation interne et d’agréger toutes les données relatives aux patients pour accélérer et affiner les diagnostics.

La finance : les grandes banques d’investissement sont trop solides pour sombrer, mais les services de recouvrement, agences de notation de crédit et fonds d’investissement ont besoin d’une vision claire et à jour des potentiels risques et des non respects de la conformité pour se prémunir des catastrophes. En tirant parti d’un spectre beaucoup plus vaste de données en ligne et publiques, les entreprises de services financiers sont mieux armées pour triompher d’un marché tendu et instable.

En 2013, les solutions d’analytique pour le Big Data issues du monde open source s’avèrent un des supports de croissance et de profitabilité des PMEs en quête d’innovation permanente, de flexibilité et de Cout Total de Possession minimum. La dernière étape majeure à accomplir réside sûrement dans le cap à passer pour se lancer, le marché du Big Data étant encore perçu comme d’avant-garde !




Commentaires

1.Posté par Sandro le 30/06/2013 19:44
Merci pour cet article intéressant. Je me permets de rectifier votre définition de l'analytique. Vous parlez de l'accès, du traitement et de la visualisation. Or, il manque le point clé: la modélisation. C'est ce qui différencie l'analytique de la business intelligence, par exemple. En analytique ("analytics" ou "data mining" en anglais), le traitement des données est crucial, c'est un fait. Cela dit, ce n'est pas une fin en soi. Le but de l'analytique est de comprendre les données (clustering, corrélation, etc.) ou de faire des prédictions (arbre de décision, réseaux de neurones, etc.). L'objectif est généralement l'aide à la décision (qui peut être facilitée grâce à la visualisation). N'oublions pas que "analytique" vient de la contraction de "analyse statistique".

Pour en venir au sujet principal de l'article, je pense au contraire que le Big Data est réservé aux grandes entreprises. Premièrement, les PME ont généralement moins de moyens que les grandes entreprises et se trouvent actuellement à l'étape "qualité des données" ou "business intelligence". Même si les outils sont peu onéreux, voir gratuit, ce sont les "data scientists" qui vont faire que les PME peuvent difficilement s'offrir des projets de Big Data. De plus, pour faire un projet Big Data, il faut en avoir le besoin. Il y a déjà tellement de projets à faire dans les PME avec de l'analytique classique (ou "small data") qui n'est pas encore fait...

Pour plus de détail, n'hésitez pas à lire mon post sur le sujet: http://www.dataminingblog.com/big-data-only-for-big-companies/

2.Posté par novamedia le 17/01/2014 09:58
Le smalldata c'est le camembert dans Excel.... en clair les entreprises sont encore loin du big data .. il faudra peut etre 3 ans pour que la mayonnaise prenne !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.