Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Business Geografic annonce deux nouvelles fonctions de géointellingence : géocodage et isochronie


Rédigé par le 1 Octobre 2014

A l’occasion du lancement de Qlik Sense et des événements organisés en cette rentrée par Qlik en France et aux Etats-Unis, Business Geografic fait le point sur sa spécialité : l’intégration de fonctions cartographiques avancées au sein des outils décisionnels, et annonce de nouveaux services.



GeoQlik pour Qlik Sense
GeoQlik pour Qlik Sense
Business Geografic dispose de deux outils cartographiques, le premier interfacé avec SAP Business Objects et le second avec Qlik. La demande des utilisateurs étant aujourd’hui plutôt tournée vers des outils agiles comme Qlik, la connexion Business Objects n’est pas vraiment mise en avant. Mais le produit est, du point de vue fonctionnel, identique dans les deux versions.

L’objectif de GeoQlik est d’ajouter aux outils décisionnels QlikView et QlikSense, des fonctionnalités de représentation cartographique mais également des fonctions d’intelligence géographique.

Ainsi dans sa nouvelle version, la « 11 », Business Geografic propose deux évolutions :
- Le géocodage : Si vous disposez d’une source de données avec simplement des adresses, qui ne sont pas encore géocodées (c’est à dire que vous n’avez pas les coordonnées longitude/latitude qui permettent de les positionner sur un point du globe), l’éditeur vous propose un géoservice de codage. Facturé à l’utilisation, il permet de représenter toute donnée disposant d’une adresse sur la carte ad-hoc.
- L’isochronie : Wikipedia nous explique que « une courbe isochrone est une courbe géométrique délimitant les points accessibles par un véhicule – terrestre ou aérien – en un temps donné (par exemple, la zone pouvant être desservie en moins de 30 minutes par un livreur de pizza ou un dépanneur de matériel informatique) ». Avec cette nouvelle fonction, vous pouvez calculer et représenter des zones de chalandises, la cannibalisation entre plusieurs points de vente, la zone d’activité d’un centre de services, en fonction des différents moyens de transport.

La représentation des informations sur une carte concerne toutes les entreprises ou presque. La question du « où ? » est omniprésente dans les données. Mais encore trop peu d’entreprises en sont conscientes et exploitent l’intelligence géographique. Les clients de Business Geografic sont essentiellement dans les secteurs de la pharmacie, des transports et de la logistique, ou encore de la banque et de la distribution.

S’appuyant sur un modèle de ventes indirectes, Business Geografic dispose déjà de revendeurs (120 annoncés) dans de nombreux pays. Son réseau de partenaires, présenté ici, est impressionnant. La quantité ne fait cependant pas la qualité, et quand on creuse dans certaines régions, on se rend compte que certaines parties du monde, couvertes en théorie, ne doivent pas générer beaucoup de ventes… L’éditeur reconnaît d’ailleurs chercher encore à développer son réseau et à convaincre de nouveaux revendeurs.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.