Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Business Intelligence : Jusqu'à où ? Hum, hum...


Rédigé par par Eric JAMET, Olo-One le 26 Mai 2011

Il fut un temps où tout était simple... ! On parlait d'infocentre, de « décisionnel » et in fine il s'agissait, très majoritairement, de produire du reporting. Quelques utilisateurs éclairés se risquaient à tenter l'analyse par l'exécution de requêtes préparées ou, Graal, se lançaient dans la conception de requêtes et états eux-mêmes. Tout cela pour, bien souvent, finir par une copie discrète dans un tableur célèbre, terre de liberté retrouvée !



Eric JAMET, Président Directeur Général de Olo-One
Eric JAMET, Président Directeur Général de Olo-One
Fini ce temps révolu ? Hum, hum...

Aujourd'hui, le domaine de la Business Intelligence s'étend, s'étire, prétend s'occuper de simulation et d'élaboration budgétaire, veut envahir nos terminaux portables et se targe même d'adresser le management de données ! En effet sur ce dernier point, les éditeurs d'ETL ; rappelons-le l'ETL reste la pierre angulaire d'un DataWarehouse performant ; forts de leurs savoir-faire dans le maniement de la donnée, sont en pointe et s'engouffrent dans le créneau porteur du MDM (Master Data Management), ou du DM (Data Management), comme en témoigne par exemple les offres d'Informatica, Talend, IBM, Oracle, Apparo (Solution de DM intégrée à Cognos et bientôt Business Objects), etc... Il est vrai que la mise en place des Datawarehouses a obligé les Entreprises à se pencher sérieusement sur la définition de l'information et finalement, ce tentacule qui pourrait se réclamer de la BI, ce n'est pas si aberrant, n'est-ce-pas ?

Avec l'arrivée de l'IPAD et des tablettes tactiles, parions également que la BI Mobile va prendre (enfin...) son envol. Quel confort pour consulter ses tableaux de bords, éditer des états et transférer ceux-ci avec ses propres commentaires à son équipe ! Finit le jonglage à plusieurs doigts et les loupes obligatoires pour tenter d'apercevoir quelques chiffres sur son Smartphone avant que la batterie soit déchargée ! Grace à ces nouveaux terminaux de taille praticable on consulte quasiment partout ses tableaux de façon conviviale et pratique, ce qui, s'ajoutant à la rapidité de mise en action et la grande autonomie de ces « devices » en font, pour moi, l'outil idéal du BI consumer !

Séduisante également, la possibilité qu'offre maintenant certaines solutions de BI de couvrir le domaine de la simulation, grâce en particulier à la possibilité de saisir des données, et/ou de l'élaboration budgétaire en embarquant un moteur de Workflow. Comme le clame fort à propos IBM, au sujet de l'offre Cognos Express, avec la BI moderne, on constate (reporting), on analyse (cube, requêtes) et forts de cela, on peut maintenant simuler, comparer, élaborer, le tout dans un même outil !

Et quand on peut faire tout cela avec une interface « mon tableur préféré » like (mais avec une vraie structure de données performante et sécurisée derrière), là oui, on peut peut-être commencer à se dire que le « copier dans ce fameux tableur célèbre » ne va peut-être plus être un « sport » autant pratiqué...

Hum, hum !





Commentaires

1.Posté par Stéphane THIA le 26/05/2011 15:38
C'est clair qu'on a de la chance d'être dans un métier aussi riche fonctionnellement que techniquement. Encore plus que jamais, on peut clamer "qu'il n'y a pas de meilleur outil, mais un outil adapté à un besoin".

On est à un stade où les POC sont passionnants pour tous les amoureux de la BI, hum hum, qu'on soit MOE ou MOA, et je trouve cela génial !!

Profitez à fonds de cette période, certainement la plus jouissive de ces 10 dernières années !!

Stéphane


2.Posté par Dba Z le 26/05/2011 16:57
La facilité, la règle qui fait que l'utilisateur poursuit un objectif et prends le chemin le plus court. A condition qu'il y est un chemin... Avec tout ce cryptage de donnée, ce data masking, cette sécurisation à tout va, on devrait utiliser un peu plus le widget interdisant les copier/coller dans les appli BI, c'est vrai que retrouver des silos entiers de données sur U: (disque accessible à tous dis UNIVERS dans certaines sociétés) alors que l'on met tant d'énergie à sécuriser tout ça, ça ressemble un peu à de l'amateurisme, mais chaque chose en son temps, cela viendra. Après il nous restera la 'print screen' avec l'OCR...
On s'amuse, on s'amuse...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.