Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Business Objects en grève


Rédigé par le 22 Février 2008

D’après nos collègues de ZDNet.fr toujours à la pointe en matière de conflit social chez les éditeurs de logiciels, une grève serait en préparation chez Business Objects pour ce vendredi.



Business Objects en grève
Grève modeste puisqu’il s’agirait d’un décrochage assez symbolique de deux heures, sans impact donc ni sur les clients ni sur l’activité réelle de l’entreprise. Mais une grève chez un éditeur de logiciels, secteur rarement classé dans la catégorie des fournisseurs de travail précaire, reste un événement.
L’objet de cette grève est financier mais se révèle quelque peu un « problème de riche ». En effet la société aurait annoncé ne pas prévoir de versement de prime d’intéressement et de participation aux employés pour 2007. Un montant qui représente tout de même entre 5000 et 6000 euros versés sur un compte d’épargne, pour le niveau de salaire moyen de Business Objects qui est de 50 000 euros par an d’après nos collègues de ZDNet.fr.

Lire le détail dans l’article complet




Commentaires

1.Posté par Philippe NIEUWBOURG le 22/02/2008 11:14
Grève confirmée chez Business Objects. Les salariés qui adhèrent au mouvement ont prévu de se retrouver à 14h en bas du siège de l'éditeur à Levallois pour protester contre cette mesure de suppression de l'intéressement.

2.Posté par sommanbulie le 26/02/2008 11:50
Je trouve plus que surprenant le ton de l'article.
Tout d'abord, si les éditeurs ne sont pas pourvoyeurs de travail précaire, ils sont au minimum habitués des délocalisations, plus récemment des plans de licenciement en masse, et plus régulièrement de restructurations pourvoyeuses de suppressions de postes.
Ensuite, qu'est-ce qui vous permet de qualifier ce conflit de problème de riche. Il y a beaucoup d'argent généré par l'édition de logiciels. Est-ce une raison pour que les actionnaires et les dirigeants confisquent les fruits du travail à leur seul bénéfice? Vous avez une vision toute particulière de traiter des problèmes sociaux.

3.Posté par Nnours le 28/02/2008 19:05
En quelques mots, il ne faut pas voir chez BO que les commerciaux avec leurs salaires tres importants, mais aussi les autres employés : personnel administratifs, consultants, développeurs, qui gagnent correctement leur vie, mais pas forcément plus qu'ailleurs, d'autant plus que la discussion à l'embauche inclue frequemment un interessement importantant. Pour peu que celui ci soit supprimé, les salaires sont alors inférieurs aux promesses.
Dernier aspect, et non des moindres, la participation est le fruit d'un calcul légal, et l'interessement d'un calcul connu à l'avance. Cette mauvaise nouvelle pour les salariés éclaire potentiellement les raisons du rachat de BO par SAP. Le modèle de développement d'un éditeur indépendant en BI avait peut etre atteint sa limite.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.