Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


CSC dévoile les tendances informatiques qui vont impacter les entreprises en 2017


Rédigé par Communiqué de CSC le 14 Décembre 2016

- Reconfigurer l’entreprise pour le XXIe siècle
- L’essor des machines intelligentes
- IoT et Internet industriel : la phase de maturité
- L’Asie de l’Est, nouveau leader de l’innovation
- Adoption et simplification accrues des plates-formes en cloud
- Une nouvelle génération d’interfaces digitales : la réalité virtuelle et la réalité augmentée

Selon Dan Hushon, Chief Technology Officer de CSC, les services « DevSecOps » auront un impact décisif sur la transformation digitale des entreprises



CSC dévoile les tendances informatiques qui vont impacter les entreprises en 2017
CSC (NYSE: CSC) révèle aujourd’hui les principales tendances informatiques qui vont marquer l’activité des entreprises en 2017. Dan Hushon, Chief Technology Officer de CSC, a identifié six tendances s’inscrivant dans la philosophie « DevSecOps » sur lesquelles les dirigeants vont devoir se pencher pour mener à bien la transformation digitale de leur entreprise.

Dans ses prévisions, Dan Hushon présente les technologies et mutations qui ensemble, dans des domaines associés au développement, à la sécurité et à l’exploitation (DevSecOps), contribueront à transformer le mode de fonctionnement des entreprises, à modifier leur structure organisationnelle et à révolutionner les interactions avec la clientèle.

« Aujourd’hui, le tout digital est un impératif pour les entreprises, de plus en plus nombreuses à mettre le cap sur leur avenir digital », explique Dan Hushon. « De nouveaux modèles économiques vont émerger, reposant sur une expérience client tirée par la donnée et l’analytique, le tout fondé sur le cloud public. Ce repositionnement de l’informatique au cœur de l’activité nécessitera que le monde de l’entreprise réfléchisse à la place que devra occuper le DevSecOps. Elle devra également privilégier non seulement un dialogue nettement plus approfondi entre la direction générale et les équipes en charge de la technologie, mais également une plus grande sécurisation de l’information. »

Réalités augmentée et virtuelle, Internet des objets (IoT), intelligence artificielle et cloud computing : ces technologies majeures figurent parmi les six tendances clés qui aideront les dirigeants d’entreprise et directeurs de l’information à élaborer des stratégies gagnantes pour 2017.



1 – Reconfigurer l’entreprise pour le XXIe siècle

Les stratégies « outside-in » – tournées vers l’extérieur – continuent de redessiner la structure des entreprises ainsi que leurs modes de fonctionnement, sur un marché désormais en constante évolution. Elles doivent repenser et réinventer les modèles et les processus, pour tendre vers davantage d’agilité. Ces nouvelles approches auront un impact sur l’ensemble de l’entreprise : structures organisationnelles, leadership, recrutement des nouveaux talents, style de l’équipe et écosystèmes de partenaires. Il sera nécessaire d’investir dans les outils dédiés aux collaborateurs, afin de leur permettre de déployer rapidement les nouveaux processus et de réaliser constamment des améliorations.



2 – L’essor des machines intelligentes

Les machines commencent à surpasser les humains. Elles sont en effet capables d’effectuer des calculs bien plus complexes et d’assimiler des sommes d’informations nettement plus importantes – comprenant les corrélations et liens de causalité entre ces données – afin de prédire le meilleur résultat possible. Confrontées à ces très larges volumes de données, générées à une vitesse sans précédent, les entreprises devront construire des écosystèmes puis, à terme, y intégrer ces données. Plus ces écosystèmes de données seront étendus, moins il sera nécessaire de réintégrer les données au sein de l’entreprise. Ce modèle organisationnel permettra l’émergence d’une machine basée dans le cloud, capable d’apprendre depuis des plateformes d’intelligence artificielle. Mais il implique également que les cadres d’entreprise se familiarisent véritablement avec le digital et qu’ils soient également capables d’éliminer les éventuels biais liés au digital (tels que ceux mis à jour lors des récentes élections présidentielles américaines). L’information sera au premier plan des missions de chacun, et les conséquences de ce phénomène sur l’entreprise et l’activité contribueront à l’adoption de ce modèle.



3 – IoT et Internet industriel : la phase de maturité

Nous assistons aujourd’hui à une adoption généralisée de l’Internet des objets ainsi qu’à l’émergence d’une demande, encore contenue, en faveur d’une plate-forme capable de simplifier l’implémentation de cette technologie révolutionnaire au sein des entreprises. Objectif : favoriser un retour sur investissement tangible. Les capteurs joueront un rôle essentiel à cet égard. Face à l’essor des capteurs sur le réseau et à l’émergence d’un débit toujours plus puissant, notamment avec la 5G, la productivité est vouée à exploser dans des proportions similaires à celles observées dans les années 1990, à l’époque où les ordinateurs de bureau ont investi le lieu de travail. Nous sommes sur le point d’assister à une renaissance de l’apprentissage, qui permettra de créer des machines nettement plus efficaces.



4 – L’Asie de l’Est, nouveau leader de l’innovation

L’essor continu de l’Asie de l’Est – avec, notamment, le Vietnam, le Japon et la Corée du Sud – historiquement influencée par la Chine est un phénomène passionnant. Cette tendance favorise l’émergence d’une « route de la soie digitale », qui commence à faire concurrence à la Silicon Valley en tant qu’épicentre de l’innovation. Les échanges culturels, commerciaux et d’idées entre l’Orient et l’Occident créent un terrain favorable à une émulation fructueuse entre les pionniers californiens et les innovateurs asiatiques. Chacun s’inspirera des solutions proposées par l’autre pour générer encore plus de productivité sur le marché. Tous les regards sont donc tournés vers l’Orient, où de nouvelles idées sont formulées et des avancées technologiques développées par une population qualifiée, dans un environnement culturel riche et unique.



5 – Adoption et simplification accrues des plates-formes en cloud

Les DSI commencent à déployer des plans « 80/20 », autrement dit le déploiement de 80 % de la charge de travail dans le cloud public d’ici 2020. Les entreprises des quatre coins du globe sont de plus en plus nombreuses à adopter ce type de cloud, ce qui tend à conforter l’avance des leaders du cloud public sur leurs concurrents. L’affrontement entre ces géants du cloud public interviendra donc d’abord sur le terrain de la fonctionnalité et de la capacité, ce qui donnera naissance à une nouvelle forme d’hybridation ou de diversité du cloud. Cette diversité du cloud permettra aux entreprises de mieux respecter les exigences réglementaires et sécuritaires. Nous assisterons également à l’émergence d’une plate-forme fonctionnant davantage en temps réel, tandis que les informations seront immédiatement encodées grâce à une nouvelle classe de middlewares. La simplification des technologies, grâce aux plateformes, permettra aux utilisateurs d’élaborer des services innovants, et ainsi de créer de nouvelles sources de revenus qu’ils n’auraient pu envisager avant l’ère du cloud. Ils pourront aussi exploiter tout le potentiel des solutions PaaS, de l’IoT et des plates-formes applicatives.



6 – Une nouvelle génération d’interfaces digitales : la réalité virtuelle et la réalité augmentée

Après l’expérience mobile, la nouvelle étape qui s’impose tout naturellement est la réalité augmentée et l’expérience virtuelle. Les entreprises investissent massivement dans des pilotes afin de peaufiner les stratégies d’adoption, d’évaluer la cybersécurité et la confidentialité des données, de restructurer les processus opérationnels, d’accélérer la modernisation du patrimoine applicatif et d’intégrer en toute fluidité les nuances culturelles de l’entreprise. La réalité augmentée et la réalité virtuelle pourront se concrétiser grâce à l’association de solutions de pointe : graphiques évolués, apprentissage automatique, capacités de calcul haute performance, collecte de données à la périphérie et analyses. La réalité augmentée ouvrira de nouveaux horizons pour les appareils IoT en permettant aux salariés et aux consommateurs d’interagir avec leur environnement de manière plus productive, plus inédite dans un cadre nettement plus riche que celui proposé par les terminaux mobiles, notamment dans les domaines du service et de la satisfaction client.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.