Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Cartesis rachète Advance Info Systems et son outil de reporting Qbex


Rédigé par le 25 Juillet 2005

Cartesis poursuit ses acquisitions et vient d’annoncer aujourd’hui le rachat de la société Advance Info Systems, et de son produit phare, Qbex, un outil de requête et de mise en forme de tableaux de bord autour de Microsoft SQL Server.



Après le rachat de Inéa dans le domaine de l’élaboration budgétaire, Cartesis poursuit ses acquisitions et vient de rendre public aujourd’hui le rachat de Advance Info Systems, un modeste éditeur canadien, conclu en fin de semaine dernière.
Pour l’éditeur connu dans le monde de la consolidation, il s’agit de rattraper rapidement l’avance prise par certains concurrents en matière d’intégration des trois piliers qui forment, selon Cartesis, le BPM (Business Performance Management). « Nos trois métiers sont la consolidation et le reporting, la planification budgétaire, et la diffusion des informations », explique Hubert d’Hondt, nouveau vice-président en charge des services pour le monde entier. « Le BPM est une nouvelle manière de parler de l’intégration de ces trois piliers au sein d’une offre robuste et cohérente, qui partage le même modèle de données ». Cartesis poursuit donc son chemin vers l’intégration ; déjà il y a quelques années, Cartesis unifiait le reporting et la consolidation. Elle joint maintenant à cette intégration, l’élaboration budgétaire, et la diffusion des tableaux de bord de pilotage.

Du point de vue fonctionnel, le marché de la consolidation a lui aussi beaucoup évolué. « La pure consolidation ne représente aujourd’hui parfois que 5 % de l’utilisation que font nos clients de nos solutions », explique Hubert d’Hondt. « Les reporting prennent de plus en plus d’importance. Il peut s’agir de reporting environnemental, sur les ventes, sur la qualité de la production… ». Le rachat de AIS n’est certainement pas stratégique, et la solution proposée par AIS, quoique très réussie du point de vue ergonomique, ne modifiera pas la couverture fonctionnelle de l’offre de Cartesis. Mais elle satisfera pleinement les contrôleurs de gestion, toujours fanatiques de l’utilisation d’Excel, et qui pourront ainsi conserver leur outil fétiche, tout en manipulant facile les données des applications Cartesis stockées sur SQL Server.

Décidemment, tout le monde s’intéresse aux applications de gestion de la performance financière : Cognos avec les rachats de Adaytum et Frango, Business Objects la semaine dernière avec le rachat de SRC Software, et aujourd’hui de nouveau Cartesis. Y a-t-il de la place pour tout le monde ?

Cet article a été corrigé à la demande de Cartesis. Sa version originale comportait des informations que Cartesis a regretté ensuite avoir rendu publiques. Afin de ne pas envenimer la situation, nous avons choisi de supprimer le paragraphe en question, en nous inquiétant cependant qu'une société comme Cartesis confonde encore communication et information...




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.