Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Cognos à la douche écossaise


Rédigé par le 12 Septembre 2006

Les résultats financiers de l’entreprise devraient être supérieurs aux attentes. Mais l’entreprise souhaite améliorer sa marge et lance un plan social. En France, le management devrait être renouvelé.



Cognos à la douche écossaise
Lors d’une conférence de presse du 7 septembre dernier, la direction de Cognos s’est félicitée par anticipation d’un dépassement attendu des prévisions de résultats pour le deuxième trimestre de cette année. Le chiffre d’affaires de l’entreprise devrait approcher les 228 millions de dollars pour le 2ème trimestre de cette année fiscale. Les résultats définitifs sont attendus pour le 21 septembre. Après avoir connu une année 2005-2006 décevante par rapport à l’année précédente, Cognos est parvenu à redresser la barre du chiffre d’affaires. Les deux premiers trimestres de l’année 2006-2007 sont meilleurs que l’an passé.
Mais l’entreprise doit encore améliorer sa marge opérationnelle et annonce un plan de réduction d’effectifs. Ce sont 210 postes, soit 6 % des effectifs, qui devraient être supprimés dans les prochaines semaines. Les postes d’encadrement et de fonctions non-productives sont essentiellement visés par ce plan. En parallèle Cognos va renforcer sa force de vente et souhaite embaucher entre 20 et 25 commerciaux supplémentaires.
Ce plan social devrait permettre selon les estimations de l’entreprise, une économie de 28 millions de dollars en année pleine, et 13 millions de dollars dès la fin de cette année fiscale. Mais ce plan a un coût ; une provision de 27 millions de dollars sera passée sur le prochain trimestre.
Toutes les régions organisationnelles de l’éditeur pourraient être touchées par cette réduction de personnel, mais Cognos annonce avec prudence respecter les règles en vigueur dans chaque pays, et n’est donc pas en mesure d’annoncer à ce jour la répartition des suppressions de postes par pays.

En France le directeur général, Jean Renard, aurait été remercié. Il pourrait se voir confier un poste d’encadrement de formateurs internes au siège européen de Londres. Mais cette information ne nous a pas été confirmée officiellement par Cognos qui n’a pas souhaité réagir à ce jour.