Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Comment faire face aux pressions du Big Data en 5 étapes


Rédigé par Joanna Schloss, Dell le 24 Juillet 2015

Encore flou il y a quelques années, le concept de Big Data est vite devenu concret pour les entreprises de toute envergure, forcées de traiter toujours plus de données, d’une diversité de sources et de formats inédite, à un rythme de plus en plus soutenu. Si certains estiment que le Big Data attire plus d’attention qu’il n’en mérite, personne ne peut plus nier ce phénomène des « 3 V » (Volume, Vitesse, Variété) et les défis qu’il engendre pour les entreprises.



Joanna SCHLOSS, Principal Product Manager - Dell Software Subject Matter Expert (BI, Business Analytics, Big Data)
Joanna SCHLOSS, Principal Product Manager - Dell Software Subject Matter Expert (BI, Business Analytics, Big Data)
Si la maturité des organisations françaises sur le Big Data progresse au fur et à mesure des années, selon une étude EY, seules 18 % des entreprises disposent de plans d’action Big Data en cours de déploiement . L’urgence de trouver des moyens opérationnels plus efficaces pour administrer les flux incessants de données qui déferlent sur les organisations semble de plus en plus évident, mais aussi pour élaborer des stratégies qui leur permettront de capitaliser sur les opportunités offertes par le Big Data. D’après cette même enquête EY, 57 % des entreprises françaises n’ont pas encore étudié les opportunités éventuelles liées au Big Data pour leur activité. Pourtant, l’avenir appartient désormais aux organisations qui sauront le mieux exploiter leurs données pour rester compétitives.

Voici cinq étapes simples pour aider les entreprises à faire face aux pressions du Big Data et à en tirer le meilleur parti :

1 – Traduire les données en informations
Une grande différence existe entre données et informations. A l’état brut, les données n’ont que peu d’intérêt. Pour produire de la valeur, elles doivent être converties en informations utiles sur lesquelles fonder des décisions stratégiques. Mais les volumes de données disponibles sont tels que la plupart des entreprises ne savent pas par où commencer. La clé réside dans l’identification des problématiques auxquelles les organisations n’ont pas encore de réponse. Chaque problématique soulevée doit être spécifique, ciblée et permettre d’apporter des solutions utiles à toute l’entreprise, et pas seulement au service IT qui souhaiterait expérimenter telle ou telle technologie. Délimiter clairement la portée des différents questionnements stratégiques permet de mieux concentrer les efforts et augmente la probabilité d’obtenir des informations pertinentes et exploitables.

2 – S’ouvrir à tous les types de données, sans distinction
A l’heure où les sources et les formats de données se diversifient, un trop grand nombre d’entreprises se limitent encore à une seule plateforme ou source et se fient à leur intuition pour faire le tri entre les données utiles et superflues. En s’ouvrant à tous les types de données, d’où qu’elles proviennent, les organisations multiplient leurs chances d’extraire des informations précieuses des contenus traditionnels mais aussi des vidéos, réseaux sociaux, capteurs et d’autres sources émergentes.

3 – Replacer l’humain au cœur du processus décisionnel
Bien souvent, ce ne sont plus les hommes qui délimitent le champ d’actions possibles de l’entreprise mais les outils. Les décisions se fondent alors sur les capacités d’analyse et d’action des outils et leurs limites, d’où la nécessité de replacer le personnel au cœur de l’administration des informations. En leur permettant d’accéder librement aux données et de visualiser le résultat des analyses, ils pourront faire valoir leur expertise et prendre les meilleures décisions en connaissance de cause.

4 – Oser le changement
Trop d’entreprises tardent à faire évoluer leur parc IT quand il devient obsolète, par crainte de devoir se former au nouvel environnement et surtout de devoir investir dans un tout nouveau système. L’erreur n’est pas tant de redouter de remplacer l’existant, mais plutôt de croire que le seul choix possible est le statu quo ou le remplacement. Car il existe aujourd’hui de nombreuses solutions complémentaires, conçues pour aider les entreprises à valoriser leurs investissements en conservant les systèmes avec lesquels les utilisateurs sont familiarisés.

5 – Instaurer une politique globale de gouvernance
Souvent perçue comme l’apanage de la technologie, la gouvernance devrait pourtant être une priorité commune aux responsables informatiques et stratégiques. Tous les services fonctionnels de l’entreprise et tous les intervenants d’un projet Big Data sont concernés. L’approche de gouvernance relève de la responsabilité de chacun et doit être instaurée uniformément dans l’organisation. Cela suppose une bonne collaboration entre le département IT et les différents services de l’entreprise, de façon à mettre en place une culture organisationnelle globale, avec des priorités clairement définies et des objectifs cohérents, sans oublier personne.

Membre du centre d'excellence Dell, Joanna Schloss est une experte spécialisée dans les problématiques de gestion de données et d'information. Ses domaines d'expertise incluent l’analyse Big Data, le décisionnel, l’analyse business et le data warehousing. Son expertise couvre tout autant les start-ups que les grands comptes internationaux. Joanna a coordonné avec succès la mise sur le marché de nombreux produits depuis des applications analytiques jusqu’aux outils de data warehousing tels que Business Objects Data Services. En tant que membre du Centre d'excellence, elle conseille les clients de Dell pour la gestion de plates-formes de données, les systèmes applicatifs et les environnements analytiques hétérogènes. Joanna a récemment été nommée 5e femme la plus influente dans les secteurs de la BI et du Big Data par la publication BI Solutions Review Magazine http://solutions-review.com/business-intelligence/9-influential-women-writers-in-data-and-business-intelligence/.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.