Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Comment lutter contre le crime avec Information Builders : L’exemple de la police d’Erlanger (Etats-Unis)


Rédigé par Communiqué de Information Builders le 19 Décembre 2008

Le nouveau système informatique, basé sur la technologie de l’éditeur américain, aide le département de la police à déployer ses forces plus efficacement, à réaliser des économies significatives et à résoudre davantage d’affaires criminelles



Information Builders, éditeur indépendant de solutions de Business Intelligence (BI) et d’intégration, annonce que le Kentucky Police Department de la ville d’Erlanger a retenu la solution WebFOCUS pour créer le premier système de business intelligence intégrant un moteur de recherche transactionnel temps réel pour améliorer sa capacité à lutter contre le crime et à protéger la population.
Le nouveau système d’information constitué associe désormais les données de 19 agences gouvernementales afin d’établir des liens jusque là insoupçonnés entre les suspects, les incidents, les mandats d’arrêts et les crimes commis. Depuis l’été 2008, les forces de police ont une vision en temps réel de tout incident au sein de leur zone géographique, des arrestations, des appels au numéro d’urgence 911, et de tout autre type de problème survenu à un instant T.


« Les départements de la police locale doivent lutter pour offrir de plus amples services et faire face à des budgets de plus en plus réduits. La police judiciaire doit désormais travailler de manière plus pertinente pour garantir un niveau identique de protection à ses citoyens, » déclare Marc Fields, Chef de Police d’Erlanger. « Erlanger PD possède maintenant un outil intelligent de lutte contre la criminalité permettant d’optimiser
la productivité et de sauver des vies. »

D’après Marc Fields, le principal objectif de ce projet était un meilleur partage d’informations entre une multitude d’agences. Historiquement, le Kentucky Police Departement de la ville d’Erlanger travaillait à l’aide de logiciels cartographiques et statistiques pour fournir des informations aux officiers patrouilleurs et aux superviseurs. Les villes voisines utilisaient des systèmes hétéroclites, et bon nombre de rapports de police étaient soigneusement archivés dans des armoires sans être mis en ligne.

Désormais, le système d’information de la police judiciaire du Kentucky Nord intègre les données de 10 villes avoisinantes et de 19 agences gouvernementales. La solution permet de rechercher des informations au sein de l’ensemble des rapports de police des cinq dernières années. En utilisant à bon escient ces données, les officiers peuvent répondre aux appels avec une meilleure connaissance des faits, et les responsables peuvent déployer les forces de police de manière adaptée à chaque situation.

La solution retenue utilise WebFOCUS Magnify afin d’étendre les capacités d’investigation/reporting en accédant en temps réel à toutes les données, qu’elles soient structurées ou non.

La création dynamique d’une arborescence graphique permet de faciliter la navigation dans l’information.
Les officiers patrouilleurs accèdent au système via des équipements mobiles disponibles au sein de leurs véhicules. Par exemple, si un policier arrête une voiture ayant commis un excès de vitesse et qu’il lance une recherche rapide sur la plaque d’immatriculation de cette voiture, l’application peut renvoyer un rapport de police rédigé plus tôt dans la journée dans une ville voisine faisant état d’un délit de fuite, même si le témoin de la scène n’a pu identifier qu’une partie de la plaque. De cette façon, le suspect ayant commis deux infractions peut être appréhendé grâce à une seule information partagée au sein de la plate-forme.

Les directeurs et officiers ont eux accès à une vue différente des données présentées au sein du nouveau portail interactif. Créé avec WebFOCUS et l’outil ArcIMS d’ESRI, ce portail montre en temps réel les événements ayant lieu dans une région concernée grâce à une représentation des informations sous forme cartographique. Cette interface propose des tableaux de bord affichant les KPI tels que l’activité criminelle par ville, les alertes en cours et un résumé des dernières arrestations recensées par type.
Grâce à l’accès aux données historisées, ils peuvent détecter d’éventuels schémas criminels qui se répètent et allouer les ressources dont ils ont besoin pour enrayer ces phénomènes avant qu’un éventuel crime ne soit commis. Cela n’aurait pas été possible avant la mise en place de WebFOCUS Magnify au sein du Département de la Police d’Erlanger Kentucky.
La police d’Erlanger envisage également de mettre en place un site public qui permettrait à tous les citoyens de consulter en temps réel l’activité criminelle au sein de leur ville ou aux alentours.

Marc Fields pense que le nouveau système va optimiser le déploiement des forces de police grâce à une profonde compréhension des activités criminelles actuelles et futures. Il permettra de réduire les coûts de manière significative grâce à l’utilisation de techniques efficaces pour résoudre les crimes.
« Avec un petit nombre de ressources dédiées aux enquêtes, nous serons capables d’adresser des problèmes spécifiques et ainsi de diminuer le nombre de crimes mais également de réduire la récurrence de ces crimes. » déclare Marc Fields.

D’après le rapport de Mai 2008, Search + BI = Unified Information Access, par Boris Evelson et Matthew Brown, principaux analystes chez Forrester Research,
« Grâce à la convergence des technologies de business intelligence et des moteurs de recherche, la manipulation de l’information, structurée ou non structurée, se simplifie et devient de plus en plus précise. La technologie est ainsi prête à détecter des liens entre les informations afin d’aider les décideurs à la prise de décision.
Cela n’affectera pas les interfaces classiquement utilisées pour analyser et réaliser des rapports sur ce que nous avons besoin de savoir, mais nous aidera à connaître ce que nous ne savons pas. »

« Le travail d’Erlanger Kentucky Police Department réalisé sur les données criminelles est un exemple à suivre pour de nombreuses agences. » a déclaré Gerald Cohen, CEO d’Information Builders. Les moteurs de recherche ont été créés pour indexer et suivre les pages Web, mais pas nécessairement les transactions des bases de données.
Les systèmes de business intelligence sont créés pour le reporting et l’analyse des informations agrégées, et pas toujours pour de simples requêtes. L'union des deux technologies peut de cette façon apporter des résultats pertinents. »




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.