Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Comment transformer les RH via « les analyses décisionnelles »


Rédigé par Leighanne Levensaler, Vice-Président, Workday le 15 Avril 2014

À l'heure où Google sait ce que l'on cherche avant même que l'on ait fini de taper une requête (recherches prédictives), il est surprenant que les professionnels ne disposent pas encore eux aussi d'outils leur permettant de découvrir de manière organique les informations relatives à leurs collaborateurs. Les responsables des ressources humaines (RH) doivent bien souvent prendre des décisions stratégiques sur les talents et les effectifs, décisions qui peuvent avoir un impact considérable sur leur entreprise. Pourtant, ils peinent encore à obtenir les données qui conduisent à des décisions réellement éclairées.



Leighanne Levensaler, Vice-Président, Human Capital Management Products, Workday
Leighanne Levensaler, Vice-Président, Human Capital Management Products, Workday
Les dirigeants veulent que leurs équipes RH leur donnent des réponses. Qui embaucher et promouvoir ? Combien payer les intérimaires ? Ou encore, à quel rythme leurs effectifs ont-ils progressé au cours de l'année passée ? Le problème n'est pas qu'il n'y ait pas suffisamment de données pour aider les RH à fournir la meilleure réponse à ces questions, au contraire, les données ne manquent pas. Le problème est de rendre ces données facilement consultables et analysables, afin qu'il soit possible d'agir à partir des informations obtenues. Ce que l'on appelle des « analyses décisionnelles ».

Les logiciels d'analyse des données d'entreprise sont généralement utilisés par la finance ou d'autres services pour mieux comprendre et prévoir les performances économiques, ou encore pour identifier les clients et les produits les plus rentables. Pour cela, des systèmes analytiques indépendants sont souvent acquis et alimentés par les données des systèmes opérationnels de l'entreprise. Un investissement considérable qui dépend largement de la Direction des Systèmes d'Information (DSI).

Au cours des dernières années toutefois des innovations dans les technologies ont rendu l'analytique plus accessible aux responsables RH. Le Cloud computing en fait notamment partie : placer les données RH dans le Cloud permet de centraliser toutes les données de tous les effectifs répartis dans le monde entier et de les rendre accessibles depuis n'importe où. Qui plus est, il existe de nouvelles façons de structurer les données, rendant l'obtention de l'information plus facile qu'avec les logiciels d'entreprise traditionnels.

Parallèlement au Cloud, la disponibilité et la variété des terminaux mobiles ont grandement évolué et les attentes des utilisateurs ont par la même occasion eux aussi progressé. Les consommateurs accèdent désormais à de nouvelles expériences enrichissantes lorsqu'ils effectuent des achats en ligne, allant jusqu'à recevoir de la part des marques et enseignes de distribution des suggestions basées sur leurs achats antérieurs. Ces nouvelles expériences et exigences ont motivé l'industrie des technologies RH à s'améliorer dans la fourniture d'informations critiques grâce auxquelles les utilisateurs peuvent prendre des décisions et agir, et ce à tout moment et à partir de n'importe quel terminal.

Un dirigeant peut vouloir savoir lequel de ses managers obtient le taux de recrutement des meilleurs éléments le plus élevé de l'entreprise. Grâce à des analyses décisionnelles, cette information peut être obtenue très rapidement et déclencher immédiatement l'attribution d'un bonus au manager le plus compétent, et ce, directement au sein du système RH. Autre exemple : le vice-président en charge du marketing et des ventes veut savoir combien de temps il faut à ses équipes pour réaliser tous les recrutements programmés. Il lui suffit de lancer le rapport pour déterminer que l'équipe ventes est considérablement en retard sur ses objectifs de recrutement. Par conséquent, puisque les revenus nécessaires pour absorber des effectifs supplémentaires au marketing risquent de manquer, il peut décider de geler les embauches au marketing jusqu'à ce que les ventes rattrapent leur retard. A partir de ce seul rapport, le dirigeant est en mesure de prendre des décisions critiques basées sur une vision directe sur l'entreprise.

Les analyses décisionnelles enrichies par le Big Data
L'accès aux données internes de l'entreprise pour la production d'analyses décisionnelles n'est qu'un point de départ. De nombreux facteurs externes sont également susceptibles d'influer sur les décisions avec tout autant d'importance, d'autant plus pour les multinationales. Grilles de salaires, taux de change, ou encore législations locales du travail sont autant d'éléments qui doivent être pris en compte dans les décisions RH et dans la gestion stratégique des talents au sein des multinationales.

Le Big Data représente de vastes ensembles de données complexes et non structurées, qu'il est difficile de gérer dans des bases de données et avec des outils technologiques traditionnels. Il est également important de noter que le Big Data n'a aucune utilité pour une entreprise isolée. L'idée de combiner des informations provenant de sources externes et internes pour prendre de meilleures décisions est quelque chose que l'industrie des technologies RH peut désormais apporter à ses clients.


Accompagner des effectifs toujours plus connectés

Pour que les analyses décisionnelles fonctionnent, une expérience utilisateur moderne et intuitive est essentielle. La dernière décennie a été marquée par l'émergence de technologies alimentées par les usages grand public, qui proposent la mise en relation via les réseaux sociaux et les applications mobiles sous de multiples formes. Pour beaucoup, ces expériences et les terminaux associés peuvent concerner tant leurs vies personnelles que professionnelles. Il est donc naturel que ces utilisateurs veuillent profiter des apports de ces technologies grand public dans leurs vies professionnelles, avec à la clé la capacité de trouver des informations rapidement, de collaborer en équipes, et de prendre des décisions plus vite, où qu'ils se trouvent - à leur bureau, devant une tablette tactile, ou en déplacement avec leur smartphone.

L'émergence des analyses décisionnelles ouvre une nouvelle ère très prometteuse dans le domaine des RH. Les entreprises peuvent désormais créer des environnements dans lesquels leurs dirigeants et responsables RH sont à même de prendre des décisions réellement éclairées sur leurs effectifs, permettant aux entreprises d'aller de l'avant et de préparer leurs succès à venir. Associée à une expérience utilisateur moderne et à l'ouverture à de multiples types de terminaux, les analyses décisionnelles vont transformer les RH, en apportant aux entreprises ce que la recherche prédictive de Google a apporté à l'accès à Internet.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.