Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Dans une circulaire adressée à tous les membres du gouvernement, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, définit les orientations pour l'usage des logiciels libres dans l'administration


Rédigé par Communiqué de Linagora le 21 Septembre 2012



À cette occasion, le Premier ministre souligne que les logiciels libres sont désormais à considérer au même titre que les autres solutions et qu'ils présentent même des avantages que les autres n'ont pas:

* ils sont en effet particulièrement adaptables et évolutifs;

* ils s'accompagnent d'un très haut niveau de service;

* ils reposent sur un transfert de compétences aux équipes des DSI qui ne sont pas réduites au rang de simples utilisatrices;

* enfin leur prix correspond au bon emploi des deniers publics.

LINAGORA se félicite de la publication de cette circulaire résultat d'un groupe de travail piloté par la Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication (DISIC) et de la Direction des systèmes d'information du ministère de la Culture qui est à l'avant-garde dans l'utilisation des logiciels libres.

Pour nous, cette circulaire est le résultat du travail de pédagogie effectué depuis de nombreuses années par l'ensemble de la filière Open Source. C'est aussi la reconnaissance de l'excellence des services que les logiciels libres rendent déjà à l'État. À titre d'exemple, OBM, notre logiciel de messagerie collaborative, équipe désormais 50 % des postes de l'État.

Alexandre Zapolsky, PDG de LINAGORA, se félicite du message fort porté par la circulaire du Premier ministre. Pour lui, « Après le discours du Président de la République en faveur des PME innovantes, cette circulaire est le signe que l'actuel gouvernement a saisi non seulement les enjeux du numérique pour l'administration mais aussi pour notre Pays ». Il conclut en disant « faire le choix du logiciel libre, c'est aussi faire le choix de soutenir une filière d'avenir pour notre pays, créatrice d'emplois, vecteur de croissance et de compétitivité. Cela participe au redressement productif ».




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.