Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Data Innovation et Perturbateur – le long parcours du combattant


Rédigé par le 7 Février 2017

Pour passer d’une idée innovante à sa mise en pratique, nous devons souvent traverser un long chemin, semé d'embûches. Cela est encore plus compliqué dans les grandes entreprises très hiérarchisées.



Data & Insights Director at First Utility
Data & Insights Director at First Utility
Tout le monde a déjà entendu l’adage : « il faut éviter les personnes négatives, elles ont un problème à chaque solution ». Cette citation n’est pas fausse, mais un peu trop simpliste. Chacun dans l’entreprise souhaite faire au mieux et chacun essaye de contribuer à sa manière. Cependant, l’innovation n’est pas perçue de la même façon et il n’est pas rare de rencontrer une certaine incompréhension et surtout de la réticence lorsque l’on essaye de partager notre idée. Cette dernière pourrait pourtant révolutionner l’entreprise et parfois même le monde !

Voici les différents types de personnalités que nous rencontrons lorsque nous exposons une nouvelle application orientée donnée.

L’Enthousiaste : la personne la plus agréable, celle qui encourage à aller plus loin. Elle comprend rapidement le problème que l’on essaye de résoudre et adhère rapidement à notre vision. Point d’attention : elle ne va pas forcément vous aider à aller plus loin. Par moment, elle est tellement enthousiaste, que emporté par son élan, elle parle trop rapidement de l’idée. De cette précipitation, l’incompréhension risque de naître dans l’entreprise et produit un effet contraire à celui recherché.

Le Défaitiste : Il s’agit de la personne à éviter le plus possible. Elle trouve un problème à chaque étape et ne comprend pas pourquoi nous devrions voir les choses différemment alors que l’entreprise fonctionne bien. Nous avons toujours eu l’habitude de faire ainsi, alors pourquoi changer ?

Le Distracteur : vous entendrez souvent cette phrase « je pense que tu auras un blocage dans tel département pour telle et telle raison ...». Ma réaction qui fonctionne à chaque fois est d’éviter de parler des autres et de recentrer la discussion sur son domaine d’expertise. Si vous ne suivez pas ce principe de base, vous risquez de boucler dans l’organisation et de perdre du temps à circuler dans les couloirs !

Le Planificateur : « Mais comment cette idée va pouvoir rentrer dans la liste déjà très longue et ambitieuse des projets à réaliser ? ». Effectivement l’idée n’était pas dans la roadmap de l’entreprise et pour cause elle est toute nouvelle ! Mais, nous avons le droit de nous poser la question: dans le fond, quel est l’intérêt de l’entreprise, réaliser des projets peu ambitieux qui ne vont  pas changer radicalement les choses ou bien un seul projet qui peut changer radicalement le marché ? En d’autres termes, est-ce que l’entreprise souhaite battre ses concurrents en innovant ou bien jouer les moutons ?

L’anti : la personne la plus impactée par l’innovation. En effet, l’innovation passe souvent par l’automatisation ou la remise en cause d’un ou plusieurs départements dans l’entreprise. Réaction naturelle de survie, la personne va penser que son département ou sa raison d’être dans l’entreprise est en danger. Dans les faits, c’est tout l’inverse. Le fait que cette personne n’ait pas eu elle-même cette idée est en soi questionnable, mais bien souvent l’expertise doit être conservée et l’innovation ne s’arrête jamais. Le produit devra évoluer et être  perfectionné. Au lieu d’aller à l’encontre de l’initiative, cette personne devrait plutôt concentrer ses efforts dans son appropriation et à sa mise en valeur.

Il est vrai que tous ces efforts consacrés pour mettre les idées en action ne seraient pas nécessaires dans une culture startup ou voire même en self-management. Dans une entreprise classique, nous devons franchir ces étapes et ces barrières. S’il n’y avait qu’un seul conseil à donner, ce serait de ne jamais baisser les bras! Si, au final, la majorité des personnes n’approuve pas votre idée, il serait plus intelligent de se remettre en cause, de comprendre les raisons pour ainsi innover différemment et maximiser les chances de succès.

Bon courage à tous !




Commentaires

1.Posté par Nathalie Liberman le 09/02/2017 16:53
Merci pour cet article qui a le mérite d'identifier les profils que nous venons de rencontrer sur les derniers mois au sein d'une quarantaines de grands comptes français en proposant notre solution de Big Data RH pour la gestion de carrière. Je rajouterai simplement qu'en plus d'une bonne analyse des profils de ses interlocuteurs afin de pouvoir adapter sa réponse à chaque profil dont l'attitude cache souvent une peur de l'inconnu et du changement (son impact principalement), la vrai volonté d'identifier puis de choisir une innovation qui convienne à l'objectif de l'entreprise doit être autant portée par le management que diffusée auprès des intéressés pour être acceptée. Et cela prend du temps...normal pour un grand compte dont les cycles de décision et d'application peuvent être long, une éternité pour une start up! Mais heureusement, la notion d'agilité dans les grands comptes fait son chemin et la présence de plus en plus fréquente d'un Responsable Innovation (ou équivalent) va très clairement dans le bon sens. Alors aucune raison de baisser les bras!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.