Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Du rififi chez les colibris


Rédigé par le 24 Octobre 2006

Le rachat de Hummingbird par Open Text confirmé cet été semble mal vécu par certaines filiales, dont la France. L’entité en charge du décisionnel comprend qu’elle ne rentre pas dans la stratégie principale de Open Text, et qu’elle risque de disparaitre. Le décisionnel n’est en effet pas considéré comme un marché chez Open Text mais comme une brique de la gestion de contenu.



Du rififi chez les colibris
« Les changements que nous sommes en train de réaliser impliquent des décisions difficiles. Malheureusement il est nécessaire d’éliminer les postes doublons qui surviennent nécessairement lors d’un rachat ». John Shackleton, Président Directeur Général de Open Text annonce d’emblée la couleur. La fusion de Open Text et de Hummingbird se fera dans la douleur, et les équipes en place en sont prévenues.
Open Text est un leader de l’ECM (Enterprise Content Management), c'est-à-dire de la gestion de contenu pour l’entreprise. Le décisionnel n’est pas son métier, et ne semble pas en passe de le devenir. Après le rachat de Hummingbird, Open Text doit se concentrer sur ses principaux concurrents : EMC – Documentum, Vignette ou encore Interwoven…. Point de décisionnel dans tout cela.

Mais revenons quelques années en arrière. Le décisionnel chez Hummingbird est né du rachat de deux entreprises, Andyne un canadien précurseur du décisionnel pour son outil de requête et d’analyse, et Genio un français spécialiste de l’alimentation des systèmes décisionnels. Chez Hummingbird la greffe n’a jamais pris. Les équipes en charge du décisionnel n’ont jamais accepté en France de s’unir aux équipes des applications de gestion de contenu. Deux entités séparées, deux adresses, deux patrons opérationnels… tout cela ne prêchait pas pour une intégration réussie.

Mais aujourd’hui la stratégie de Open Text semble moins conciliante, « à l’américaine » pourrait-on résumer. « Notre projet d’intégration des deux entreprises repose sur notre vision à long terme et sur les plans stratégiques que nous avons établis pour dominer le marché de l’ECM », explique John Shackleton. Le décisionnel y occupe une place, mais mineure. La gamme Hummingbird BI a été renommée Live ECM – Business Intelligence et Hummingbird Integration Suite est renommé Live ECM – Data Integration.
Mais malgré nos demandes réitérées, impossible de connaitre l’avenir réservé à ces deux offres dans la stratégie à moyen terme de Open Text. D’ailleurs un communiqué du 23 octobre mentionne que deux autres entités de Hummingbird (RedDot et Connectivity) resteront indépendantes… avant une cession potentielle ? Mais le silence reste d’or en ce qui concerne le décisionnel.

D’ailleurs chez Hummingbird France la révolte gronde. Open Text a annoncé une réduction de 15 % de ses collaborateurs au niveau mondial, soit plus de 500 licenciements prévus. « Les fonctions qui seront impactées par ces licenciements sont […] les lignes d’activité qui ne s’inscrivent pas dans la stratégie de l’entreprise », précise Open Text. L’éditeur annonce également la fermeture et le rapprochement de certains bureaux, sans en préciser à ce jour la liste. L’analyse que font certains salariés sur la sellette est sans appel : « le rachat de Hummingbird a pour but unique de satisfaire les actionnaires qui ont l’intention de faire une plus value significative lors de la revente à une multinationale de la taille d’un Oracle, SAP, Hitachi ou HP… ». Des salariés inquiets et soucieux de leur avenir. Mais ces grandes manœuvres entre éditeurs ne sont ni nouvelles ni terminées… Pour les clients c’est autre chose. La pérennité de leur système d’information dépend de celle de leurs fournisseurs, et de leurs investissements maintenus en recherche et développement. Les clients décisionnels de Hummingbird devront sans doute se ménager rapidement une porte de sortie, si ce n’est déjà fait. Open Text l’a d’ailleurs anticipé puisque l’éditeur précise que « nous attendons une diminution des résultats de la société achetée de l’ordre de 30 %. Nous pensons que cette donnée sera conforme à nos prévisions ». CQFD…




Commentaires

1.Posté par Philippe Nieuwbourg le 18/12/2006 22:48
Nous étions les premiers sur Decideo à évoquer cette affaire. Nos interrogations étaient légitimes, et je vous conseille l'excellent article de notre confrère Le Monde Informatique dont le lien figure ci-dessous.

2.Posté par Philippe Nieuwbourg le 18/12/2006 22:48
A consulter également le site monté par les salariés en colère de Hummingbird France.

3.Posté par Philippe Nieuwbourg le 20/12/2006 00:05
Ce qu'il convient d'appeler "l'affaire" Hummingbird continue dans les colonnes du Monde Informatique qui après avoir relaté les protestations de certains salariés, se voit contraint de donner la parole aux autres, voir le lien ci-dessous...
Un référé est prévu ce jeudi 21 décembre ! Joyeux Noël !