Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


EDF a choisi BayesiaLab


Rédigé par Bayesia le 26 Septembre 2006

A l’issu d’un test effectué en interne sur différents logiciels de modélisation des connaissances par réseaux Bayésiens, le département de maîtrise des risques (MRI) d’EDF R&D a choisi d’équiper l’ensemble de son service avec BayesiaLab. La puissance, l’ergonomie, les capacités à évoluer de ce logiciel ont fait la différence avec les autres outils d’aide à la décision testés.
Christian Derquenne, ingénieur senior du département Innovation Commerciale, Analyse des Marchés et de leur Environnement (ICAME) d’EDF R&D a participé à ces tests. Il est lui-même utilisateur de BayesiaLab depuis plusieurs années au sein de son service, sur des problématiques de la satisfaction et de la fidélité de la clientèle.

Interview de Christian Derquenne



Le semestre dernier, le département maîtrise des risques (MRI) d’EDF R&D a organisé une évaluation interne afin d’élire le logiciel de modélisation des connaissances par réseaux Bayésiens le plus performant et adapté à vos besoins. Pourriez-

Christian Derquenne : « Anne Dutfoy, ingénieur chercheur au département MRI d’EDF R&D, a créé un club « réseaux Bayésiens » regroupant les personnes d’EDF exploitant les réseaux Bayésiens. Ces personnes, dont je fais partie, ont effectué des tests sur différents logiciels afin de déterminer lequel d’entre eux serait le plus adapté à nos besoins. Le logiciel BayesiaLab s’est révélé extrêmement puissant, et à la fois plus évolutif, polyvalent, convivial que les autres logiciels testés. Nous l’avons donc adopté, et désormais tous les utilisateurs de ce type d’outils sont équipés de BayesiaLab afin de mutualiser nos ressources en interne. »

Dans votre service, vous utilisez le logiciel BayesiaLab depuis quelques années déjà : dans quels cadres l’exploitez-vous et que vous apporte-t-il ?

Christian Derquenne : « J’utilise BayesiaLab essentiellement pour l’analyse de données dans le cadre d’études de satisfaction clients. C’est un logiciel extrêmement puissant. Il est capable de prendre en compte un nombre réellement important de variables. Sa convivialité est exemplaire, les aides sont très bien développées, ce qui en fait un outil facile à prendre en main.
Avant de découvrir BayesiaLab, j’avais testé plusieurs logiciels de réseaux bayésiens sans trouver chaussure à mon pied.
Enfin, pour nous clients, BayesiaLab présente l’énorme avantage d’être conçu et développé par une petite structure. Travailler en lien direct avec Lionel Jouffe*, est idéal pour nous : il est à notre écoute, prend en compte nos demandes spécifiques, et fait évoluer le logiciel en fonction ! Allez demander cela à un fournisseur d’envergure internationale, vous pouvez attendre plusieurs années avant d’espérer une évolution de votre logiciel ! »

Combien de licence BayesiaLab avez-vous au sein d’EDF ? Cela va-t-il encore évoluer ?

Christian Derquenne : « Il y a 12 licences au total : 5 pour le département marketing et 7 pour le département MRI, c’est déjà beaucoup !
L’utilisation de BayesiaLab au sein de nos services peut encore évoluer par le biais de nouvelles applications dans le domaine de l’aide à la décision : en ressources humaines, pour étudier le capital intellectuel, par exemple »

Plus globalement, comment voyez-vous l’avenir de BayesiaLab ?

Christian Derquenne : « En ce qui concerne l’apprentissage et l’exploitation des logiciels bayésiens, il me semble qu’EDF fait parti des précurseurs. Ce type d’outil d’aide à la décision est encore assez peu connu et reconnu, sauf en marketing. BayesiaLab pourrait être exploité dans de nombreuses entreprises. J’ajouterais même que si j’étais candidat à une élection, je doterais mon équipe du logiciel BayesiaLab. Mais, il faut garder à l’esprit que ce type d’outil représente seulement une aide à la décision, en particulier dans les domaines sensibles. Par ailleurs, l’utilisation des logiciels bayésiens n’est pas encore rentrée dans les habitudes des décideurs…
Cependant, il me semble qu’en l’espace d’un an et demi, Lionel Jouffe et BayesiaLab ont créé beaucoup d’adeptes, et pas n’importe lesquels ! Son avenir ne devrait donc pas s’arrêter là… »

Note : Une nouvelle version de BayesiaLab sortira courant octobre.

* Lionel Jouffe : Directeur Général et co-fondateur de Bayesia, est responsable du progiciel BayesiaLab.