Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


EMC rachète Greenplum et montre son intérêt pour le décisionnel


Rédigé par par Philippe NIEUWBOURG le 7 Juillet 2010

Après le rachat de MySQL par Sun, celui de Compiere par Consona, voici un éditeur de plus appliquant en partie le modèle Open Source qui se fait racheter par un éditeur propriétaire.
EMC vient en effet d’annoncer le rachat pour un montant non dévoilé, de Greenplum, éditeur d’une base de données disponible en open source (dans une version entrée de gamme) et dédiée au stockage de gros volumes de données décisionnelles (plusieurs téraoctets de données).



Bill COOK, CEO de Greenplum
Bill COOK, CEO de Greenplum
La force de Greenplum est son modèle d’architecture massivement parallèle qui permettrait d’atteindre des performances jusqu’à cent fois supérieure à une base de données SQL classique. Une architecture que EMC compte combiner avec son offre de « cloud privé » et ainsi proposer aux entreprises un modèle hébergé de base de données décisionnelles de gros volumes. Elle pourrait également être déclinée sous forme matériel plus logiciel, d’une appliance similaire à ce que proposent Teradata ou Netezza.

Dans le communiqué annonçant l’acquisition, EMC indique qu’il conservera l’ensemble du portefeuille produit de Greenplum. Mais curieusement, il n’est fait aucune mention de la version communautaire open source. Sans faire de procès d’intention à EMC, les utilisateurs de la version open source devront surveiller avec attention la stratégie de EMC vis à vis de cette solution et de son modèle économique.

Signe de l’intérêt de EMC pour ce marché, Greenplum devrait être la première pierre d’une division dédiée à la manipulation des données, qui sera dirigée par Bill Cook, CEO de Greenplum. D’autres acquisitions sont donc à envisager dans les prochains mois car EMC est pour l’instant assez pauvre en matière d’outils de manipulation de données. Bien sur on pense à des outils d’intégration dont certains comme Talend ou Informatica restent indépendants. Mais également à des outils plus orientés vers l’analyse et la présentation des données. Du côté des outils propriétaires il reste bien entendu Information Builders et Microstrategy, mais le rachat de Greenplum montre que EMC pourrait préférer des solutions plus modestes, moins couteuses et ne rechigne pas à l’intégration de solutions « open source commercial ». On pense donc bien entendu à Pentaho.

La force du portefeuille produit de EMC est sans doute à rechercher du côté des données non structurées que EMC sait collecter, stocker et rendre disponibles. L’évolution de l’informatique décisionnelle vers la gestion de ces données non structurées, dont beaucoup conviennent qu’elle ne peut pas être réalisée par les éditeurs actuels de Business Intelligence, pourrait être un des vecteurs de pénétration de ce marché par EMC. « Le monde des entrepôts de données est en train de changer. La combinaison des technologies de Greenplum et de EMC offre aux entreprises la meilleure réponse à l’explosion en cours des volumes de données », affirme Pat Gelsinger, PDG de EMC.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.