Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Encore des gros volumes et de l'analytique chez Teradata


Rédigé par par Philippe NIEUWBOURG le 27 Octobre 2010

Pour sa conférence Partners qui se tient cette année à San Diego, Teradata n’a pas réservé d’annonce fracassante. Juste une nouvelle version mineure de sa base de données, la version 13.10. Mais avec tout de même l’intégration de quelques tendances dans l’analyse des données.



C’est l’annonce de Teradata 13.10 qui a servi d’ouverture à la conférence Teradata Partners qui se tient cette semaine à San Diego, en même temps que la conférence IBM qui a choisi de rester à Las Vegas. Une version 13.10 qui ne peut pas être qualifiée de majeure, mais qui confirme l’avancement de la R&D de Teradata dans la prise en charge des gros volumes de données de ses clients et la réponse à leurs besoins d’analyses toujours plus pointues.

Scott GNAU, directeur du développement chez Teradata (Photo Teradata)
Scott GNAU, directeur du développement chez Teradata (Photo Teradata)
Pour Scott Gnau, directeur du développement chez Teradata, cette version 13.10 apporte des innovations dans trois domaines : la gestion du temps, la compression des données, et l’analyse de gros volumes de données.
L’accent est mis sur la gestion du temps. Présente depuis l’origine dans les entrepôts de données, l’analyse de l’évolution d’une donnée dans le temps manquait en revanche d’indicateurs et d’opérateurs dédiés. Teradata propose de simplifier les requêtes SQL qui servent à comparer l’évolution d’un indicateur entre deux périodes de temps. Pas de révolution technologique, mais une simplification du développement des requêtes qui seront donc plus rapides à construire et plus simples à maintenir. Ces fonctions seront utiles dans des métiers où les conditions de marché conduisent parfois à comparer des éléments qui ont évolué dans le temps, et où la reconstitution de périmètres de comparaison identiques demande la création de requêtes très complexes.
Exemple criant, celui de la distribution. Le rythme de renouvellement des produits, l’évolution d’un produit, ou de son conditionnement, qui peut changer de catégorie (Teradata cite l’exemple d’un distributeur qui décide de rattacher les crèmes glacées aux desserts plutôt qu’aux produits surgelés), toutes ces opérations entrainent souvent une évolution du périmètre qui rend toute comparaison d’une période à l’autre impossible ou pire, erronée. Les changements internes dans l’organisation, cumulés aux changements imposés par le fournisseur, et à ceux créés par une évolution des référencements, rendent quasi-impossible la comparaison de chiffres détaillés d’une année sur l’autre, à moins de n’accepter une marge d’erreur considérable. Qui du coup rend impossible la prise de décisions raisonnées.
Autre exemple, celui de l’analyse des ventes d’un réseau de distribution ou de commerciaux itinérants. L’évolution du réseau, la répartition des territoires, le changement des lignes de produits, constituent là encore des risques de comparaison erronées. Avec cette base de données « soucieuse de la dimension temporelle », Teradata pense apporter à ses clients un atout supplémentaire.

Le portail ViewPoint est maintenant le point central qui permet l’administration du système Teradata (requêtes, chargements, fonctionnement). Les autres sujets d’amélioration sont la compression des données. Une compression de quatre à vingt fois par rapport aux données originales est annoncé pour cette nouvelle version, en fonction du type de données compressées. La version 13.10 propose une fonction « MVC » pour « Multi-Value Compression » qui libère des ressources processeur et accélère les phases de compression et décompression.
L’accent est également mis sur la complémentarité avec SAS pour l’analyse des données. Une complémentarité chaque année réaffirmée au point qu’elle relance régulièrement les rumeurs d’un rapprochement plus étroit entre les deux sociétés.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.