Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Entretien avec Lionel BILLON sur la sortie prochaine de Microsoft SQL Server 2008 R2


Rédigé par Propos recueillis par Philippe Nieuwbourg le 21 Avril 2010

A l’occasion de la sortie imminente de la version finale de SQL Server 2008 R2, nous avons demandé à Lionel BILLON, Chef de produit SQL Server & BI, de répondre à quelques questions.



Decideo : Beaucoup de choses ont été dites depuis quelques mois sur Power Pivot, le nouvel outil décisionnel de Microsoft, mais s’agit-il des seules nouveautés de SQL Server 2008 R2 en matière de décisionnel ?

Entretien avec Lionel BILLON sur la sortie prochaine de Microsoft SQL Server 2008 R2
Lionel BILLON : Cette nouvelle version de SQL Server 2008 totalise un grand nombre d’améliorations et de nouvelles fonctionnalités en matière de décisionnel. Power Pivot en fait partie, mais il faut aussi parler des nouveautés de Reporting Services. Notre credo est la « Business Intelligence en libre-service maîtrisée ». L’idée est de redonner la main à l’utilisateur pour la création de ses rapports, afin qu’il obtienne sans délai les réponses aux questions qu’il se pose. Mais sans pour autant rendre impossible la montée en charge de ses applications et sans empêcher la maintenabilité de ces tableaux de bord par le service informatique, les montées de versions, etc.

Decideo : Concrètement, que proposera cette nouvelle version ?

Lionel BILLON : Nous parlons ici de la version 3 de Report Builder qui propose de nouveaux outils graphiques comme les jauges, les sparklines, mais aussi la visualisation géographique. Les cartes deviennent interactives et s’intègrent aux rapports.
Autre innovation, l’utilisation des mash-ups pour faciliter la collaboration et la réutilisation des rapports au sein d’une entreprise. Tout comme une page web est aujourd’hui composée de morceaux d’autres pages ou accède en temps réel à des services, un rapport peut être composé à partir de morceaux de rapports déjà existants. Lorsque vous faites une recherche dans votre base de rapports, vous allez identifier les morceaux de rapports qui peuvent répondre à votre besoin, et vous pourrez les inclure dans vos propres rapports. Bien entendu, ce n’est pas simplement le résultat du rapport que vous importez, mais tout l’intelligence. C’est ce que nous appelons du grab & go.
Enfin, la communication entre les produits Microsoft BI va être facilitée. Ainsi Reporting Services va devenir à son tour source de données pour PowerPivot. Reporting Services génère un flux, consommable par PowerPivot. Ce flux est créé au format Odata, qui est un dérivé de Atom. Nous allons proposer un place de marché publique, actuellement connue sous son nom de code « Dallas ». Cette place de marché permettra à des fournisseurs de données de mettre à disposition des flux qui pourront être consommés par les utilisateurs de PowerPivot. C’est pour nous une manière d’illustrer comment le cloud computing peut également apporter sa pierre dans ce domaine.

Decideo : En matière de gestion des données, quelles sont les nouveautés ?

Lionel BILLON : En juin 2007, nous avons racheté la société Stratature, éditeur d’une solution de MDM. Cette offre est maintenant intégrée dans SQL Server, et disponible à partir de la version Entreprise. Autre nouveauté, la gestion des événements, le Complex Events Processing. Il s’agit là d’un développement réalisé en interne, qui permet de déclencher des actions en temps réel ou presque, en fonction de la survenance d’événements. Des fonctions très utiles par exemple dans le domaine bancaire pour la surveillance de la fraude sur les cartes bancaires. Couplé aux fonctions de Data Mining, le CEP devient vraiment très puissant.

Decideo : L’offre semble s’être complexifiée, avec l’apparition de nouvelles éditions. A quels besoins répondent-elles ?

Lionel BILLON : Nous annonçons tout d’abord une offre dédiée aux entrepôts de données d’entreprises, appelée Parallel Data Warehouse. Elle est la suite logique de notre offre Fast Track, qui était un accélérateur de projets d’entrepôts de données, et permet toujours de démarrer rapidement un projet. Pour les entrepôts de plus grande envergure, de plusieurs centaines de téraoctets de données, l’offre Parallel Data Warehouse, qui est issue du rachat de Datallegro, permet d’envisager la construction des plus grands entrepôts de données d’entreprise.
Concernant le modèle tarifaire, nous avons également ajoutée une nouvelle offre SQL Server Data Center Edition, plus orientée vers le transactionnel et qui permet de répondre aux besoins des centres de données. Au sujet du prix, nous l’avons augmenté mais uniquement sur les licences par processeur, afin de tenir compte des nouveaux modules intégrés dans l’offre dont par exemple le Master Data Management. Sachant que notre offre reste extrêmement compétitive sur le marché, principalement parce que notre tarif est basé sur le nombre de processeurs et pas sur le nombre de coeurs, qui ne fait qu’augmenter chez les fabricants de processeurs !

Decideo : Dernière question, il reste un absent à cette offre, la gestion de la qualité des données. SQL Server ne semble pas au niveau requis pour de véritables besoins d’entreprises comme les versions Parallel Data Warehouse ou Data Center pourra

Lionnel BILLON : Nous avons déjà inclus de nombreuses fonctions de gestion de la qualité des données au travers de notre module d’intégration SSIS, principalement basées sur de la logique floue. Nous avons également parmi nos partenaires des solutions très évoluées sur le sujet de la qualité des données. Et nous continuons à investir sur ce thème, d’ailleurs nous avons d’ailleurs racheté en juillet 2008, la start-up israélienne Zoomix spécialisée sur la gestion de la qualité des données...




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.