Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Evitez de vous emballer pour l'open source !


Rédigé par le 13 Mai 2012



Mark TROESTER, Stratégiste chez SAS
Mark TROESTER, Stratégiste chez SAS
Citation de la semaine : "J'ai eu l'occasion de travailler à la fois avec des éditeurs de logiciels open source et propriétaires. La seule chose que je puisse vous dire aujourd'hui à propos de l'open source, c'est que ceux qui pensent que les partisans de l'open source agissent de manière désintéressée devraient passer plus de temps avec des éditeurs dits ouverts. Ils sont en réalité conduits par la même réalité économique que les éditeurs propriétaires. Ceci dit, il y a une place pour les deux modèles économiques et les directions informatiques doivent choisir à partir d'une combinaison de critères tels que la maturité, les fonctionnalités, le risque, la fiabilité, le service, les ressources disponibles et le coût", Mark TROESTER, stratégiste chez SAS dans la revue SAS.com




Commentaires

1.Posté par Yves de Montcheuil le 14/05/2012 08:19
Entièrement d'accord avec Mark Troester - les éditeurs open source ne sont pas des oeuvres de bienfaisance, mais des sociétés commerciales, dont les revenus assurent d'ailleurs la pérennité des projets qu'ils supportent.

Si la "même réalité économique" veut dire que la société doit être profitable, encore une fois d'accord. Mais le modèle open source est plus qu'un modèle de développement, c'est aussi un modèle de déploiement et d'adoption ou les produits doivent prouver eux-mêmes leur valeur, et où une communauté d'utilisateurs non payants se développe en complément de la communauté de clients.

Ceci dit, Mark Troester a raison, c'est à chaque éditeur/produit de prouver sa valeur, sa fiabilité, etc. et le simple fait d'être open source n'est pas plus une garantie que le fait d'être propriétaire et établi depuis de nombreuses années, parfois en situation de quasi-monopole.

2.Posté par Luc Vaillancourt le 14/05/2012 15:33
Une belle vérité de La Palice ... pour ceux qui, comme Troester, ont vu les deux côtés de la médaille.

3.Posté par Alexandre Arrighi le 14/05/2012 16:51
La notion de désintéressement fait référence à une vision de "garage" de l'open source. Il y a bien longtemps que la croissance de l'open source n'est pas uniquement le fruit de projets communautaires, mais bien par des entreprises qui prennent en charge tout le travail d'éditeur avec des leviers de croissance en partie différents que ceux du monde traditionnels. Mais on est bien loin du désintéressement (il n'y à qu'à voir les sommes investis par les VCs ces dernières années, dans différents projets OS - et donc des impératifs de rentabilité / pérennité): C'est une très bonne chose pour les clients et le secteur du logiciel en général.

4.Posté par Clementi Frédéric le 16/05/2012 19:52
Eh bien oui, il faut bien trouver un business model pour survivre même dans l'open source. Mais je ne comprends pas le titre de Philippe Nieuwbourg. En quoi ne faut-il pas s'emballer ?

Encore une fois, 'open source' ne signifie pas 'je peux piller tout le travaille gratos de ces geek idéalistes' mais 'j'ai accès au code source librement' donc je peux en profiter gratuitement pour mes besoins et participer (c'est quand même l'idée de depart) à mon niveau au développement du produit .

Je précise qu'au niveau qualité/prix, l'open source est dans de nombreux cas bien plus intéressant (pas de cout de licence par utilisateur notamment).
Au niveau évolutivité et flexibilité, là, l'open source, si la communauté est importante, est imbattable.

Ne pas s'emballer pour l'open-source est tout simplement un manque d'information.

Frederic






5.Posté par Philippe Nieuwbourg le 17/05/2012 03:39
@ Frédéric
Inutile de tirer sur le messager, je n'y suis pour rien. Il s'agit d'une simple reprise de citation. Le titre est donc la simple traduction du message de Mark Troester de SAS : "Avoid the open-source hype"
C'est donc de sa position que l'on débat, pas de la mienne... qui n'a d'ailleurs aucun intérêt ici :-)

6.Posté par Clementi Frédéric le 17/05/2012 21:15
Ok autant pour moi alors.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.