Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Ford ouvre un nouveau centre de recherche dans la Silicon Valley


Rédigé par Communiqué de Ford le 26 Janvier 2015

· Ford ouvre un nouveau Centre de recherche et d'innovation à Palo Alto pour accélérer son développement de nouvelles technologies en matière de connectivité, de mobilité, de véhicules autonomes, d’expérience client et de “big data”
· Ford s’allie à l'Université de Stanford et livre la Fusion hybride autonome aux ingénieurs de l'université pour la prochaine phase de test
· Dragos Maciuca, ingénieur reconnu dans la Silicon Valley, quitte Apple et rejoint Ford en tant que Technicien en chef du Centre de recherche et d'innovation de Palo Alto; des plans d'embauche supplémentaires vont donner à Ford l’une des plus importantes équipes de recherche automobile dans la Silicon Valley



Photo Ford
Photo Ford
Ford ouvre aujourd'hui les portes de son nouveau Centre de recherche et d'innovation de Palo Alto. La marque augmente ainsi ses équipes mondiales dédiées à la recherche.

“Toutes nos activités sont guidées par l’innovation afin d’être à la fois une société de produits mais aussi plus largement de mobilité,” explique Mark Fields, président directeur général de Ford. “Ce nouveau Centre de recherche témoigne de l'engagement de Ford à faire partie de l'écosystème de l'innovation de la Silicon Valley et d’anticiper les désirs et les besoins des clients, en particulier sur la connectivité, la mobilité et les véhicules autonomes. Nous nous efforçons de rendre ces nouvelles technologies accessibles à tous et pas uniquement aux clients de luxe.”

Le tout nouveau Centre de recherche et d'innovation de Palo Alto rejoint le réseau mondial de Centres de recherche et d'innovation de Ford, dont font partie les sites de Dearborn, aux Etats-Unis, qui se concentre sur l'électronique de pointe, l’interface homme-machine, la science des matériaux, le “big data” et les analyses, puis celui d’Aachen, en Allemagne, qui est quant à lui spécialisé dans la recherche sur les groupes motopropulseurs de prochaine génération, les technologies d’aide à la conduite et les systèmes de sécurité active.

Avec cette nouvelle installation, Ford devrait ainsi disposer d’un des plus grands centres de recherche automobile dans la Silicon Valley d'ici la fin de l'année, avec 125 chercheurs, ingénieurs et scientifiques. Avec plusieurs projets d’extension encore planifiés dans un proche avenir, la structure, située dans le parc de recherche de Stanford, va considérablement augmenter la présence de Ford dans la Silicon Valley, où la marque a ouvert son premier bureau en 2012.

Dragos Maciuca, ingénieur qui jouit d’une grande expérience en matière d’électronique grand public, d’aérospatiale et d’automobile, quitte Apple pour rejoindre Ford, en tant que Technicien en chef pour l'innovation. Dragos Maciuca est titulaire d'un doctorat en génie mécanique de l'Université de Berkeley, Californie, et d'un MBA de la Haas School of Business.

Répondre aux défis de la mobilité future
Au début du mois, lors du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas 2015, Ford a annoncé le lancement de son plan “Smart Mobility”, qui vise à aider la marque à franchir une nouvelle étape en termes de connectivité, de mobilité, de véhicules autonomes, d'expérience client et de Big Data, grâce à l'innovation. L'équipe de Palo Alto va précisément jouer un rôle essentiel dans la recherche et le développement dans ces domaines.

“Les futures solutions de mobilité nécessiteront de nouvelles idées et une franche collaboration entre tous les chercheurs de Ford et même, avec ceux des leaders technologiques qui exercent en dehors du monde automobile”, estime Raj Nair, directeur technique et vice-président de Ford, en charge du développement produit au niveau mondial.

Lors de cette cérémonie d'inauguration qui s’est tenue aujourd'hui, Ford a offert un aperçu de certains de ses projets:

• Les véhicules autonomes: Ford effectue aujourd’hui un véritable effort global en matière de recherche et développement des véhicules autonomes. Des travaux sont déjà en cours avec l'Université du Michigan et le MIT. L'équipe de Palo Alto va quant à elle étendre sa collaboration avec l'Université de Stanford qui a débuté en 2013. Pour la prochaine phase de recherche, Ford va contribuer au programme d'ingénierie de Stanford en livrant une Fusion hybride autonome pour commencer à tester les algorithmes mis au point par les chercheurs l'année dernière.

En outre, l'équipe de Palo Alto a développé un environnement virtuel de test basé sur le logiciel aDRIVE (pour conduite autonome dans les environnements virtuels), qui permettra de tester des algorithmes tels que ceux utilisés pour la reconnaissance des panneaux de signalisation. Cela va permettre de valider ces algorithmes avant des tests sur route.

• La mobilité: L’équipe de Palo Alto va participer à la prochaine phase de test de “l'expérience de contrôle de mobilité à distance de Ford”. Elle s’apprête, en effet, à tester la possibilité de conduire des véhicules situés sur le Campus technologique du Georgia Institute d'Atlanta depuis la baie de San Fransisco, afin d’éprouver cette nouvelle technologie. Une personne assise dans le laboratoire de Palo Alto peut accéder à la vidéo du véhicule en temps réel et en streaming, via une connexion LTE 4G, pour conduire des voiturettes de golf situées à des milliers de km de là. Cela pourrait aider à mettre au point des moyens plus abordables et efficaces pour gérer les initiatives d’auto-partage.

• La connectivité: Ford intègre l'interface de programmation d'application de Nest afin d’intervenir sur l'énergie domestique et la gestion des systèmes d'urgence routiers. Un véhicule peut ainsi communiquer avec le thermostat Nest pour passer le module domotique d’une maison en "Mode ailleurs", afin de réduire automatiquement la consommation d'énergie du domicile lorsque les propriétaires le quittent. Une fois près de la maison, le véhicule envoie une alerte pour régler le thermostat de la maison à la température préférée. Le système Nest Protect peut ainsi avertir le système de connectivité Ford SYNC, lorsque des notifications d'urgence à domicile sont déclenchées.

• La reconnaissance vocale : Ford travaille également avec l'Université Carnegie Mellon de la Silicon Valley pour développer un système embarqué de reconnaissance vocale amélioré, qui prend en charge un langage plus naturel.

• L’expérience client: Ford teste une interface homme-machine pour mieux comprendre comment les clients préfèrent contrôler les systèmes comportant une quantité importante de fonctionnalités, tels que les sièges Multicontours. Le siège permet 10 ajustements et comporte deux commandes pour gérer les 11 coussins gonflables qui servent à la fonction de massage. Ford étudie la manière la plus intuitive et efficace de contrôler le siège, y compris en utilisant la reconnaissance vocale ou un smartphone.

• Big data et analyse: Ford s’appuie sur sa plate-forme OpenXC pour comprendre comment les clients utilisent leurs véhicules, mais effectue également des analyses pour détecter les tendances qui peuvent conduire à des améliorations produits ou de nouveaux services de mobilité. En outre, les ingénieurs basés à Palo Alto développent des kits de capteurs pour recueillir des informations sur les vélos et d'autres formes courantes de transport urbains. Le dispositif peur recueillir des données telles que la vitesse de la roue, l'accélération et l'altitude. Les données pourraient donner un aperçu de la façon dont les modes de transport alternatifs pourraient être mieux localisés pour servir au mieux les futurs besoins de la mobilité urbaine.

“Travailler en collaboration avec la communauté des chercheurs de la Silicon Valley va susciter de nouvelles idées, de nouveaux produits et des services qui aideront Ford à changer une fois de plus la façon dont le monde bouge,” explique Ken Washington, vice-président de Ford, en charge de la recherche et de l’ingénierie avancée.

Le nouveau Centre de recherche et d'innovation de Palo Alto entend pousser un peu plus loin les relations existantes entre Ford et les entreprises et universités technologiques de la baie de San Francisco pour développer de nouvelles technologies d’avant-garde et trouver des solutions aux défis de la mobilité future.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.