Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Fuite de données : Les Parisiens ont plus tendance que leurs collègues londoniens à emporter des données de leur entreprise lorsqu’ils en changent


Rédigé par Communiqué de Imperva le 21 Janvier 2013

Imperva, pionnier et leader d’une nouvelle catégorie de solutions de sécurité pour les données, révèle les résultats d'une enquête intitulée « Insider Threat Survey ». L’enquête reprend un questionnaire de rue mené au Royaume-Uni deux ans plus tôt et interrogeant les passants de plusieurs secteurs professionnels sur leur opinion quant à la confidentialité des données. Lorsqu’on leur demande s’ils emportent des données de leur entreprise, 78 % des personnes interrogées à Paris ont admis l’avoir déjà fait, contre 63 % à Londres.



Si les parisiens privilégient la clé USB (23 %) pour emporter ces informations, à Londres, c’est le smartphone qui l’emporte à 41 %.

A la question de savoir s’ils ont consulté, dans le cadre de leur travail, des informations de l’entreprise sans rapport avec leur poste, 66 % des personnes interrogées à Paris le reconnaissent, contre 41 % à Londres. Des deux côtés de la Manche, le principal facteur facilitant cette activité est l’accès totalement libre à des fichiers contenant des informations sensibles (51 %).

Plus de la moitié des personnes consultées à Paris déclarent connaître une personne ayant emporté des données de leur entreprise, contre un peu moins à Londres avec 47 %. Néanmoins, aucun parisien n’a confirmé que ces informations aient été volées dans un but lucratif, alors qu’ils sont 4 % à le déclarer à Londres.

L’enseignement le plus inquiétant de cette enquête est que ces informations finissent dans les mains de la concurrence la majeure partie du temps: dans 60 % des cas à Paris et 59 % à Londres.
Concernant les raisons de ces fuites de données, le principal coupable cité est un ancien employé (38 % à Paris contre 62 % à Londres). Enfin, dans les deux villes, c’est principalement la base de données des clients qui est visée (49 % à Paris contre 57 % à Londres).

« Les entreprises devraient êtres plus vigilantes vis-à-vis de leurs collaborateurs qui changent d’emploi. Cette enquête montre qu’il reste beaucoup à faire dans les deux pays pour contrer cette menace interne. Le fait qu’un grand nombre d’employés aient accès aux documents confidentiels de l’entreprise souligne très clairement la nécessité de mettre en place des mesures de sécurité plus solides. » observeAmichai Shulman, CTO d’Imperva.

Voici les principales différences observées entre les deux villes :

Alors qu’à Paris ce sont les détails des salaires (26 % contre 11 %) et les dossiers des employés (21 % contre 6 %) que l’on préfère consulter, à Londres ce sont plutôt les dossiers des clients (39 % contre 25 %) et des documents stratégiques (31 % contre 18 %) qui intéressent.
Concernant la fuite de données chez le concurrent, les personnes interrogées à Paris citent plus volontiers l’erreur humaine comme cause principale (17 % à Paris contre 8% à Londres).


L’enquête
Menée en octobre 2012, elle a concerné 500 personnes à Londres et 484 à Paris, dans divers quartiers d’affaires.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.