Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Gartner rachète Meta Group, la concentration touche les cabinets d’analyse


Rédigé par le 28 Décembre 2004

Le phénomène de concentration du secteur informatique ne concerne pas que les éditeurs, constructeurs ou SSII. Des métiers comme les cabinets d’analystes doivent à leur tour rechercher une taille critique qui leur permettra de faire face à la réduction du nombre de clients.



Effet indirect de la concentration du marché informatique et de la diminution du nombre de ses acteurs, les cabinets d’analyse doivent eux aussi se regrouper. Gartner, le leader mondial de ce secteur, avec plus de 800 millions de dollars de chiffre d’affaires, absorbe son concurrent de toujours Meta Group, qui ne réalisait plus que 122 millions de dollars de chiffre d’affaires. Il y a quelques années plus proches l’un de l’autre en terme de taille, Gartner a su depuis prendre ses distances avec Meta Group alors que le chiffre d’affaires de ce dernier ne parvenait plus à progresser. La transaction, annoncée le 27 décembre, évalue Meta Group au prix de 162 millions de dollars.
Les cabinets d’analyse tels que Gartner, Meta Group, Forrester, Ventana… réalisent une part importante de leur chiffre d’affaires auprès des éditeurs de logiciels, constructeurs et intégrateurs, sous forme d’études de marché, de prestations de conseil, ou d’actions de communication, de conférences. La réduction du nombre des grands fournisseurs, dont la constitution du groupe JDEdwards – Peoplesoft – Oracle n’est qu’un exemple, réduit d’autant leur potentiel dans ce domaine. Ils doivent donc se regrouper pour maintenir leur potentiel de croissance.
Le marché des analystes est composé de quelques firmes leaders au niveau mondial comme Gartner, Forrester ou encore IDC, ainsi que d’une kyrielle de petits cabinets, plus ou moins affiliés à quelques grands éditeurs.
En France, au-delà des grands internationaux, on retrouve des cabinets comme PAC, CXP et des sociétés d’étude comme Markess.




Commentaires

1.Posté par Fuix le 07/01/2005 09:47
Si le nombre des acteurs dans l'analyse et les études de marché diminue, alors le nombre des indicateurs que les marketeurs ont l'habitude de croiser diminuera également... (moins de données disponibles pour les petits acteurs qui piochaient ça et là quelques chiffres).

Face à la pression du marché et au poid de plus en plus fort des éditeurs, les analystes resteront-ils toujours aussi neutres et impartiaux ?

Nathalie


(Bonne Année Philippe et un avenir prospère pour Nieuwbourg Group)

2.Posté par Philippe Nieuwbourg le 15/03/2005 06:32
Les analystes sont-ils réellement neutres et impartiaux ?

Je ne crois pas qu'il s'agisse d'un problème nouveau ou qui change avec la concentration de leur marché, ou de celui des éditeurs de logiciels.

Lorsque plus de 80 % de votre chiffre d'affaires provient d'une catégorie de clients (les éditeurs de logiciels en l'occurence), vous vous devez de respecter cette source actuelle et future de revenu.

Je ne donnerai pas de réponse directe à cette question complexe, je me contenterai juste de poser quelques questions :
- les analystes parlent peu des solutions open source. Pourquoi ? Y ont-ils réellement intérêt ?
- la concentration des éditeurs diminue le nombre de clients potentiels pour les analystes, et les budgets. Ils sont de plus en plus en concurrence entre eux. Ne sont-ils pas tentés de privilégier un client, pour le conserver ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.