Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Gemini devient Microsoft SQL Server PowerPivot


Rédigé par par Philippe Nieuwbourg le 26 Octobre 2009



Gemini devient Microsoft SQL Server PowerPivot
A l’occasion de la conférence Microsoft SharePoint qui s’est tenue la semaine dernière à Las Vegas, Microsoft a annoncé la concrétisation du fameux projet connu sous le nom de code « Gemini ». Gemini devient donc Microsoft SQL Server PowerPivot ou plus simplement « PowerPivot ».
Il est composé de deux modules :
- PowerPivot for Excel : un add-in Excel qui permet de manipuler en mémoire de gros volumes de données à travers le moteur VertiPaq, et les rends disponibles directement dans Excel pour tous ceux qui maitrisent cet outil.
- PowerPivot for SharePoint : un module permettant de partager ses applications PowerPivot au travers d’un portail SharePoint, à l’aide d’un simple navigateur embarquant les fonctions Excel Services.

Au sein du module SharePoint on retrouve plusieurs fonctions comme PowerPivot Gallery qui permet de générer des environnements de navigation interactifs sous Silverlight; Management Dashboard destiné aux équipes informatiques pour gérer les applications PowerPivot; Web Service et Power Service qui sont respectivement les parties visibles (front) et dédiées à l’administration (back) des applications; Analysis Services, qui contient le moteur VertiPaq de calcul en mémoire.

Un nouveau site web a été ouvert par Microsoft pour promouvoir cette solution : http://www.powerpivot.com

Face au succès des applications décisionnelles qui proposent d’utiliser les mémoires vives importantes disponibles sur les serveurs et PC d’aujourd’hui, pour y réaliser de gros volumes de calculs, Microsoft devait réagir. Le projet Gemini, annoncé il y a plusieurs mois, vient apporter une réponse aux outils à la mode comme QlikView, tout en respectant l’architecture décisionnelle cible de Microsoft, c’est à dire Sharepoint en central et Excel comme interface utilisateur privilégiée. Après l’abandon partiel de PerformancePoint, sans doute trop proche du monde applicatif mal maîtrisé par Microsoft, PowerPivot remet au gout du jour l’innovation technique, même si Microsoft ne fait ici qu’intégrer des fonctions déjà présentes chez certains concurrents.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.