Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Google n'est pas au dessus des lois européennes


Rédigé par Communiqué de la Délégation Socialiste Française le 17 Octobre 2012

Les craintes exprimées en mars dernier par les Socialistes européens suite au lancement par la CNIL d'une évaluation des nouvelles règles de confidentialité du géant américain Google viennent d'être confirmées aujourd'hui.



Il apparaît clairement dans ce rapport que « les nouvelles règles de confidentialité (de Google) suggèrent l'absence de toute limite concernant le périmètre de la collecte et les usages potentiels des données personnelles ». Les Socialistes européens se battent au Parlement européen pour s'assurer du respect des principes de finalité et de proportionnalité, qui sont la base de la protection des données personnelles des citoyens européens, conformément à l'article 6 de la Directive 95/46/CE sur la protection des données.
Pour Sylvie GUILLAUME, Vice-présidente du Groupe S&D, membre de la commission des Libertés civiles, « la Commission doit à présent prendre toutes les mesures nécessaires pour s'attaquer à toute forme éventuelle de violation des droits et de la vie privée des citoyens européens. Le croisement des informations opéré par Google est particulièrement inquiétant, de même que le consentement explicite des utilisateurs qui n'est pas assuré ».
« Il ne faut jamais relâcher l'attention par rapport à ces gros acteurs du net qui traitent des milliards de données », souligne Françoise CASTEX qui avait interpellé il y a déjà deux ans la commission européenne sur les risques du profilage via Facebook ou Google.
La députée européenne se félicite de cette action concertée entre toutes les autorités nationales de protection des données. « Il est fondamental d'inclure de type d'action concerté au sein du nouveau règlement actuellement au discussion au Parlement », souligne la rapporteure socialiste de la Commission des affaires juridiques.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.