Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


HP rachète Vertica


Rédigé par par Philippe Nieuwbourg le 14 Février 2011



HP rachète Vertica
Alors que ces dernières semaines, tous les analystes voyaient HP tourner une page définitive sur l'informatique décisionnelle, avec l'abandon de NeoView, HP vient de nous faire tous mentir en annonçant le rachat de Vertica.
Manifestement la stratégie de HP dans le décisionnel ne semble comprise que par ses dirigeants... en tous cas, elle est bien mal expliquée au marché.

Quoiqu'il en soit, HP annonce aujourd'hui avoir signé un protocole définitif de rachat de Vertica, société privée spécialisée dans le stockage et l'analyse de données en temps réel.

Vertica est fréquemment présenté comme un concurrent de Sybase IQ. Son domaine de prédilection est la manipulation de données volumineuses, en mémoire et stockées "en colonne".

Vertica est une très belle solution, performante et qui restait une des seules indépendantes sur ce marché, après le rachat de Sybase par SAP et Greenplum par EMC.

HP a-t-il enfin compris qu'il fallait agir, et concrétiser des acquisitions plutôt que de laisser ses concurrents s'emparer des meilleurs morceaux ? En tous cas, si cette acquisition est le signe d'une nouvelle stratégie de HP dans le décisionnel, pilotée par Léo Apotheker, il va falloir faire revenir HP dans nos viseurs !




Commentaires

1.Posté par Philippe Nieuwbourg le 14/02/2011 18:15
Forcément la question que l'on se pose après l'annonce de ce rachat est... ensuite ?
1) Si l'on part du postulat que finalement HP (sous la férule de Léo Apotheker ?) s'intéresse de nouveau au décisionnel
2) Que la direction de HP a compris qu'il fallait disposer d'une offre complète pour concurrencer les plate-formes apparues ces dernières années (Oracle, IBM, SAP, Microsoft) et que HP veut faire partie de ces cinq leaders
3) Que la direction a acté le fait que l'offre actuelle, mélange incohérent de solutions internes et externes renommées, ne pouvait atteindre cet objectif et qu'il fallait donc acquérir...
Il manque alors à HP trois briques majeures pour rattraper ses concurrents et il va falloir être prêt à aligner quelques milliards :
- Un outil d'intégration et bien sur tous les yeux se tournent vers Informatica
- Un outil d'analyse des données et de reporting, et bien sur tous les yeux se tournent vers Microstrategy ou Information Builders, mais d'autres solutions plus jeunes, et moins couteuses pour l'acquéreur existent également
- Un outil "analytique" et là ils sont nombreux sur le marché

Bien sur, on va également reparler d'un rapprochement possible avec Teradata...

Tout cela n'est que spéculation évidemment. Et peut-être a-je encore une fois tout faux :-)
HP n'a peut-être en réalité aucune vision stratégique et le rachat de Vertica est une erreur de casting... ou pas !

2.Posté par Steve Shines, co-président de Ingres le 16/02/2011 18:45
Avec l’acquisition de Vertica, HP vient grossir la liste des acteurs, parmi lesquels SAP, IBM et EMC, qui ont récemment fait le choix d’investir dans des solutions de type DBMS. Comme le remarquait récemment le Gartner (Magic Quadrant relatif au Data Warehouse et au Systèmes de Gestion de Base de Données, Janvier 2011), les fournisseurs ont commencé à établir leurs positions en prévision d’une bataille de grande ampleur visant à s’assurer les meilleurs parts de marché possibles dans le DBMS. Ces mouvements stratégiques du marché reposent sur un constat simple : les entreprises de toutes tailles investissent massivement dans des solutions analytiques d’opérations, ainsi que de Business Intelligence opérationnelle et prédictive et on s’attend à ce que cette tendance se renforce de manière significative dans un futur proche. L’impact du décisionnel sur les entreprises est essentiel et les systèmes de gestion de bases de données sont une composante importante de rapidité et de performance dans des contextes d’analyses temps-réel pour lesquels il faut prendre en compte à la fois la complexité des données et l’accroissement exponentiel de la volumétrie des données. Quoiqu’il en soit la consolidation de ce marché soulève des questions cruciales. Les clients des fournisseurs rachetés peuvent légitimement s’inquiéter de l’avenir de leurs solutions DBMS. Plus encore, on peut s’attendre à un accroissement très rapide du coût de ces solutions en raison d u nombre restreint de fournisseurs. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, plus que jamais, les clients de solutions Data Warehouse et DBMS doivent investiguer du côté des solutions alternatives de classe entreprise fiables et mettre en place les stratégies adéquates pour se mettre à l’abri des verrous propriétaires et conserver une certaine indépendance vis-à-vis de leurs fournisseurs IT.

3.Posté par pascal guy le 18/02/2011 12:17
Pour ma part je m'interrogerais sur la stratégie suivie par HP dans son rapprochement avec Microsoft.
Comment leur appliance pour Enterprise Datawarehouse basée sur SqlServer va t'elle cohabité avec la solution Vertica.
Plusieurs acteurs sont dans des cas similaires :
IBM entre Superscale et Netezza
SAP entre Sybase et l'appliance In-Memory
Oracle entre Oracle et MySQL (+ infobright)

De belles heures à venir pour les entrepôts de données

4.Posté par spconsult le 21/02/2011 15:29
En gros et pour résumer - je rebondis sur le dernier commentaire - plus les rachats se multiplient moins la cohérence entre les solutions rachetée parait évidente : serait-ce le début d'une certaine boulimie logicielle ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.