Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


IBM et l’Université de Calgary travaillent de concert pour faire progresser la recherche sur la santé génomique


Rédigé par Communiqué de IBM le 20 Juin 2016

Une approche axée sur la médecine de précision conduira à de meilleurs diagnostics, davantage de prévention et des protocoles de traitement plus personnalisés.



L’Université de Calgary et IBM (NYSE : IBM) ont entamé une collaboration de cinq ans visant l’accélération et le prolongement de la recherche génomique dans des conditions communes de l’enfance comme l’autisme, les maladies congénitales et les nombreuses causes inconnues de maladies.
Dans le cadre de la collaboration, IBM augmentera la capacité de recherche existante à l’Institut de recherche de l’Hôpital pour enfants de l’Alberta de l’École de médecine Cumming en installant une infrastructure informatique et de stockage POWER8 ainsi qu’un logiciel informatique d’analytique évoluée et cognitif.
Les chercheurs ont étudié des centaines de cas génétiques à l’Hôpital pour enfants de l’Alberta, contribuant à l’identification de 30 nouveaux gènes. Cependant, un enfant sur quatre admis à l’Hôpital pour enfants de l’Alberta est touché par une maladie inconnue ou non diagnostiquée. En ayant accès à ces nouveaux outils, les scientifiques peuvent mieux générer, stocker et analyser les données cliniques, génétiques et d’image complexes et s’attendre à réduire considérablement la durée des cycles nécessaires aux investigations touchant la façon dont les facteurs environnementaux ont un impact sur la santé infantile.
Cette approche de précision médicale offrira des possibilités de poser de meilleurs diagnostics, d’effectuer une meilleure prévention et d’utiliser des protocoles de traitements personnalisés.
«Les avancées dans notre capacité à recueillir et à analyser des données montrent des effets à facettes multiples pour les programmes de recherche dans l’ensemble de l’université», affirme Ed McCauley, vide-président (recherche), Université de Calgary. «Cette collaboration ne permettra pas seulement aux chercheurs d’analyser des ensembles de données plus vastes et de fournir des possibilités de développement de compétences avancées pour nos stagiaires, elle augmentera également la capacité de travail en génomique à Calgary.»
L’initiative appuiera trois projets, notamment le travail du Dr Micheil Innes, membre du service de Génétique médicale à l’École de médecine Cumming. Le Dr Innes cherche à établir un diagnostic de trouble génétique plus rapide et plus précis, et par son travail, il a été en mesure d’aider un adolescent de Calgary ayant reçu le diagnostic d’une forme rare d’autisme.
La médecine génomique est prometteuse quant à la révolution de la recherche biomédicale et des soins cliniques, permettant aux scientifiques de déterminer les personnes à risque, de fournir des diagnostics précoces basés sur les marqueurs biologiques et de recommander des traitements efficaces. Cependant, le domaine de la génomique est piégé dans un flot de données qui retarde la capacité de les stocker, de les analyser, de les partager et de les archiver rapidement, ce qui crée un obstacle aux possibles découvertes. La nouvelle plateforme technologique de l’Institut de recherche de l’Hôpital pour enfants de l’Alberta est spécialement conçue pour surmonter ces difficultés.
«IBM a toujours cru que les investissements dans la recherche et le développement constituent un moteur important pour la capacité concurrentielle canadienne, et peu de secteurs offrent de meilleures possibilités d’innovation que les soins de santés», affirme Dino Trevisani, président d’IBM Canada. «L’amélioration de la santé et de la vitalité de nos enfants nécessite la collaboration dans l’ensemble du gouvernement, des programmes sociaux, les sciences de la vie, des chercheurs et des fournisseurs en santé. Un point de vue global de la personne et des populations entières et le partage de la technologie et du savoir peuvent mener à des soins plus rentables.»




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.