Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Informatica annonce un chiffre d’affaires record de 276 Millions de dollars pour le quatrième trimestre et de 948,2 Millions de dollars pour l’exercice 2013 clos au 31 décembre 2013


Rédigé par Communiqué de Informatica le 31 Janvier 2014

Au quatrième trimestre, Informatica a enregistré une croissance de 19 % des ventes de logiciels et de 18 % de son chiffre d’affaires par rapport à la même période l’année précédente.

• Un chiffre d’affaires « logiciels » record au quatrième trimestre, avec 134,6 millions de dollars, en hausse de 19 % en glissement annuel
• Un chiffre d’affaires total record au quatrième trimestre, avec 276,0 millions de dollars, en progression de 18 % en glissement annuel
• Au quatrième trimestre, un résultat GAAP dilué par action de 0,36 dollars et un résultat non GAAP dilué par action record de 0,49 dollars
• Sur l'année, un résultat GAAP dilué par action de 0,78 dollars et un résultat non GAAP dilué par action record de 1,44 dollars
• Des revenus différés s’élevant à 298,1 millions de dollars.



Informatica Corporation (Nasdaq: INFA), leader mondial des fournisseurs indépendants de solutions d’intégration de données, a annoncé ses résultats financiers record pour le quatrième trimestre clos le 31 décembre 2013.

« Nos résultats 2013 témoignent d'une demande croissante de la part de la clientèle et sont le reflet d'une amélioration de notre discipline opérationnelle, » explique Sohaib Abbasi, chairman et chief executive officer d'Informatica. « Informatica est idéalement positionnée pour pérenniser cette croissance en conservant son orientation si singulière et en continuant de proposer des innovations répondant aux principales tendances technologiques, qui contribuent à renforcer le rôle de notre plate-forme. »

Points forts des résultats financiers du quatrième trimestre clos le 31 décembre 2013

Sur ce quatrième trimestre 2013, le chiffre d’affaires total a progressé de 18 % à 276,0 millions de dollars contre 234,7 millions de dollars au quatrième trimestre 2012. Les ventes de logiciels ont augmenté de 19 % à 134,6 millions de dollars, contre 112,8 millions de dollars au quatrième trimestre 2012, dont 120,8 millions de dollars de chiffre d’affaires généré par les licences, en hausse de 16 % en glissement annuel, et 13,7 millions de dollars de chiffre d’affaires « abonnements », en progression de 57 % en glissement annuel.

Le résultat d'exploitation pour le quatrième trimestre 2013, calculé conformément aux principes comptables généralement admis aux États-Unis (GAAP), a atteint 61,0 millions de dollars, contre 44,6 millions de dollars pour le quatrième trimestre 2012, soit une hausse de 37 %.

Le résultat net GAAP a augmenté de 28 % à 39,9 millions de dollars au quatrième trimestre 2013, contre 31,1 millions de dollars au quatrième trimestre 2012, tandis que le résultat GAAP net dilué par action était de 0,36 $, contre 0,28 $ à cette même période en 2012, soit une augmentation de 29 %.

Le résultat d'exploitation non GAAP a progressé de 26 % pour atteindre 81,2 millions de dollars au quatrième trimestre 2013, contre 64,7 millions de dollars au quatrième trimestre de l’année précédente. Le résultat net non GAAP a augmenté de 21 % à 54,8 millions de dollars au quatrième trimestre 2013, contre 45,2 millions de dollars au quatrième trimestre 2012, tandis que le résultat non GAAP net dilué par action était de 0,49 $, contre 0,41 $ à cette même période en 2012, soit une augmentation de 20%. Le résultat d'exploitation non GAAP et le résultat net non GAAP ne comprennent pas les frais et avantages fiscaux liés à l'amortissement des acquisitions technologiques et des immobilisations incorporelles, les frais de restructuration des locaux et de résiliation de baux commerciaux, les dépenses opérationnelles résultant du déménagement du siège social, les dépenses d'acquisition et autres charges, les charges fiscales liées aux opérations d’intégration des acquisitions et les rémunérations en actions. Un rapprochement entre les résultats GAAP et non GAAP est présenté ci-dessous.

Sur l'exercice clos au 31 décembre 2013, le chiffre d'affaires total a progressé de 17 % à 948,2 millions de dollars, contre 811,6 millions de dollars en 2012. Le chiffre d'affaires « logiciels » pour l'exercice clos au 31 décembre 2013 s'élevait à 413,7 millions de dollars, soit une hausse de 18 % par rapport aux 350,2 millions de dollars enregistrés en 2012. Sur ce chiffre d’affaires, les ventes de licences ont atteint 367,1 millions de dollars, soit une augmentation de 14 % en glissement annuel, tandis que le chiffre d’affaires « abonnements » a généré 46,7 millions de dollars, soit une hausse de 60 % en glissement annuel. Pour l'exercice clos au 31 décembre 2013, le résultat d'exploitation GAAP était de 138,9 millions de dollars contre 136,0 millions de dollars en 2012, soit une hausse de 2 %. Le résultat net GAAP pour l'exercice clos au 31 décembre 2013 était de 86,4 millions de dollars, contre 93,2 millions de dollars en 2012, tandis que le résultat GAAP net dilué par action était de 0,78 $, contre 0,83 $ en 2012. Pour l'exercice clos au 31 décembre 2013, le résultat d'exploitation non GAAP était de 233,0 millions de dollars contre 212,3 millions de dollars en 2012, soit une hausse de 10 %. Au cours de l'exercice clos au 31 décembre 2013, le résultat net non GAAP a progressé de 9 % à 160,7 millions de dollars, contre 147,1 millions de dollars en 2012, tandis que le résultat non GAAP net dilué par action était de 1,44 $, contre 1,31 $ en 2012, soit une augmentation de 10 %.

Autres temps forts depuis octobre 2013 :
· Annonce du lancement d’Informatica Vibe Data Stream for Machine Data. La solution Vibe Data Stream d'Informatica offre une technologie haute performance pour le streaming des données, et s'avère particulièrement efficace pour la collecte de très larges volumes de données de machines ultra-rapides, telles que les données de capteurs, fichiers de logs (web et applications) ainsi que les données d'enregistrement des appels téléphoniques.
· Annonce du lancement de la version Informatica Dynamic Data Masking pour Hadoop. Informatica Dynamic Data Masking, optimisé pour Hadoop, garantit la sécurité des données basée sur des politiques, tout en répondant aux problèmes de sécurité posés par l'émergence des Big Data.
· Annonce du lancement de la version Informatica Cloud Winter 2014. La solution Informatica Cloud Winter 2014 marque des avancées dans de multiples domaines : données en cloud, intégration des process, gestion des données de référence (MDM), Gestion des données de test (TDM) dans le cloud et Connecteurs cloud spécialement conçus pour les systèmes informatiques hybrides.
· Annonce d'un partenariat avec Cloudera. La solution d’optimisation des entrepôts de données, développée conjointement avec Cloudera, entraîne une réduction de coûts et offre une plate-forme de données directement exploitable par l'entreprise : elle s'adapte aux exigences du client en matière de traitement et de stockage des données dans le cadre des projets Big Data.
· Positionnement en tant que visionnaire au sein du Magic Quadrant 2013 de Gartner pour la Gestion des données de références ’Produits’. Le rapport de Gartner souligne qu’avec sa solution MDM, Informatica a accompli de véritables avancées en termes d'exhaustivité de vision et de capacité de mise en œuvre de cette vision.
· Positionnement en tant que leader au sein du Magic Quadrant 2013 de Gartner pour la Technologie de masquage des données. Le rapport Gartner recommande aux entreprises « d’intégrer les technologies de masquage des données et les meilleures pratiques qui y sont associées dans leurs processus de gestion des données et cycle de vie de leurs logiciels. »
· Obtention, pour la huitième année consécutive, d'une notation parmi les plus élevées pour la fidélité des clients en matière d'intégration des données. Selon l'Enquête de satisfaction clients 2013 pour l'intégration des données réalisée par TNS, un cabinet d’étude indépendant, Informatica devance la concurrence en termes de performances globales et obtient les meilleurs scores en matière de qualité globale des produits, de fiabilité des solutions et de satisfaction des besoins de sa clientèle, sur le plan de l’assistance, des services aux professionnels et de la formation.
· Approbation de la demande d'allocation de 100 millions de dollars supplémentaires pour le rachat d'actions Le Conseil d'administration d'Informatica a approuvé l'attribution d'un budget supplémentaire de 100 millions de dollars, afin d'augmenter le montant initialement approuvé dans le cadre du programme de rachat d'actions ordinaires de la société.

Reclassification
Au cours du premier trimestre 2013, Informatica a révisé la présentation de certains postes de produits de la société et a adopté une nouvelle présentation qui, selon Informatica, reflète davantage l'évolution des offres et produits de la société. Une partie des modifications a consisté à reclassifier certains postes de produits parmi les produits « abonnements » et à considérer les produits « licences » et « abonnements »comme faisant partie des ventes de logiciels. Les autres produits étaient précédemment comptabilisés en tant que produits de services. Une modification équivalente a été apportée aux coûts des produits « licence »et aux coûts liés à d'autres produits, désormais intégrés dans les ventes de logiciels. Ce changement de présentation n'affectera aucunement le résultat total, le coût total des produits ou la marge brute. Les modifications de mise en conformité ont été reportées sur les précédentes périodes présentées.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.