Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Informatica annonce un chiffre d’afffaires record de 198 millions de dollars et des ventes de licences en hausse de 40% au quatrième trimestre 2010


Rédigé par Communiqué de Informatica le 1 Février 2011

Le chiffre d’affaires de l’exercice 2010 dépasse 650 millions de dollars

· Chiffre d’affaires record au 4ème trimestre : 198 millions de dollars, en hausse de 31%

· Chiffre d’affaires annuel record de 650,1 millions de dollars, en hausse de 30%,

· Ventes de licences record au 4ème trimestre : 100,2 millions de dollars, en hausse de 40%

· Ventes de licences record en 2010 : 295,1 millions de dollars, en hausse de 38%

· Bénéfice record par action diluée au 4ème trimestre : 0,32 $ (base GAAP) et 0,39 $ (non-GAAP)

· Bénéfice record par action diluée en 2010 : 0,83 $ (base GAAP) et 1,13 $ (non-GAAP)

· 108 contrats de plus de 300 000 dollars signés au cours du 4ème trimestre



Informatica Corporation (NASDAQ: INFA), le leader mondial des fournisseurs indépendants de logiciels d’intégration de données, a annoncé aujourd’hui ses résultats pour le quatrième trimestre et la totalité de l’exercice clos le 31 décembre 2010.

« Les résultats soutenus d’Informatica, avec des ventes de licences progressant en moyenne de 20% par an depuis 5 ans, confortent notre stratégie de croissance et démontrent la discipline opérationnelle de notre équipe », a déclaré Sohaib Abbasi, Chairman et CEO d’Informatica. « Avec un portefeuille de produits en expansion et disponible pour trois types de plates-formes informatiques – sur site, cloud computing et réseaux sociaux – Informatica est dans une position plus solide que jamais pour poursuivre sa croissance à long terme. »

Principaux éléments financiers pour le quatrième trimestre et l’exercice 2010
Le chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2010 s’élève à 198 millions de dollars, en hausse de 31 % par rapport aux 150,9 millions enregistrés au quatrième trimestre 2009. Le chiffre d’affaires généré ce trimestre par les ventes de licences est de 100,2 millions de dollars, en progression de 40 % par rapport aux 71,6 millions du quatrième trimestre 2009.

Calculé selon les principes comptables généralement reconnus aux États-Unis (normes US GAAP), le résultat d’exploitation du quatrième trimestre 2010 s’établit à 49,1 millions de dollars, soit une hausse de 40% par rapport aux 35 millions enregistrés au quatrième trimestre 2009.

Sur une base US GAAP, le résultat net du quatrième trimestre 2010 s’établit à 34,6 millions de dollars, ou 0,32 $ par action diluée, en hausse de 28% par rapport aux 25,0 millions, ou 0,25$ par action diluée, du quatrième trimestre 2009. Pour les trimestres clos les 31 décembre 2010 et 31 décembre 2009, le bénéfice par action dilué est calculé sur une base « si converti », prenant en compte la réintégration de 1 million de dollars d’intérêts et d’amortissement des coûts d’émission de titres convertibles, net d’impôts sur le bénéfice.

Sur une base non-GAAP, le résultat d’exploitation du trimestre s’établit à 60,8 millions de dollars, soit 38 % de plus que les 44,2 millions du quatrième trimestre 2009. Sur cette même base, le résultat net du quatrième trimestre 2010 s’élève à 43,0 millions de dollars, ou 0,39 $ par action diluée, soit une hausse de plus de 25% par rapport aux 31,5 millions, ou 0,31 $ par action diluée, enregistrés au quatrième trimestre 2009. Le résultat d’exploitation et le résultat net non-GAAP excluent les charges et crédits d’impôts relatifs aux amortissements d’actifs immatériels et technologies acquises, les restructurations immobilières, les acquisitions et autres dépenses, les bénéfices tirés des investissements et les rémunérations en actions. Un tableau de rapprochement entre les résultats aux normes GAAP et les résultats non-GAAP est disponible dans la version originale du présent communiqué de presse.

Pour l’exercice annuel clos le 31 décembre 2010, le chiffre d’affaires s’élève à 650,1 millions de dollars, en hausse de 30 % par rapport aux 500,7 millions enregistrés en 2009. Le chiffre d’affaires généré en 2010 par les ventes de licences est de 295,1 millions de dollars, en progression de 38 % par rapport aux 214,3 millions de 2009. Sur une base US GAAP, le résultat net de l’exercice 2010 s’établit à 86,3 millions de dollars, ou 0,83$ par action diluée, en hausse de plus de 25 % par rapport aux 64,2 millions, ou 0,66 $ par action diluée, enregistrés en 2008. Sur une base non-GAAP, le résultat net de 2010 s’établit à 119,2 millions de dollars, ou 1,13 $ par action diluée, en hausse de 24 % par rapport aux 89,6 millions, ou 0,91 $ par action diluée, de 2009. Pour les exercices annuels clos les 31 décembre 2010 et 31 décembre 2009, le bénéfice par action diluée est calculé sur une base « si converti », prenant en compte la réintégration d’intérêts et d’amortissement des coûts d’émission de titres convertibles, net d’impôts sur le bénéfice, à hauteur de 3,8 millions en 2010 et de 4,0 millions en 2009.


Faits et événements majeurs depuis octobre 2010
Renouvellement de contrats avec 429 clients . Les clients continuent à maximiser l’utilisation des solutions Informatica et poursuivent leurs investissements. Ces renouvellements de commandes concernent, entre autres, Cummins Energy Company, Hong Kong Hospital Authority, RGA Reinsurance Group of America, Shire Pharmaceuticals, Telekom Slovenije et Xcel Energy Services. En France, les sociétés suivantes ont notamment renouvelé leur confiance en Informatica de façon significative : Danone, GDF Suez, EDF, La Poste, Natixis, SFR…
Acquisition de 82 nouveaux clients. La base installée d’Informatica a atteint ce trimestre 4 282 clients. Parmi les nouveaux clients : Asia Gateway Healthcare Information Tech, Fundo Nacional de Desenvolvimento da Educação, Indian Oil Company, National Cancer Screening Service, Reliance Steel & Aluminum et Syngenta Crop Protection. En France, Informatica a notamment signé de nouveaux contrats avec les sociétés suivantes : SPIE Batignolles, Servair…
Partenariat avec Cloudera pour la gestion des gros volumes de données. Informatica a signé un partenariat avec le principal fournisseur de logiciels et de services basés sur Apache-Hadoop pour aider les entreprises à exploiter leurs quantités massives de données structurées, complexes et sociales. Associés, Informatica et Cloudera allieront les gains de productivité de la plate-forme Informatica aux capacités de calcul massif distribué de Hadoop.

Informatica N°1 de l’intégration de données sur la plate-forme AppExchange de salesforce.com Pour la troisième année consécutive, Informatica Cloud a été classé N°1 par les clients pour l’excellence de ses produits. Informatica a également obtenu le niveau de satisfaction client le plus élevé parmi les fournisseurs de solutions d’intégration de données présents sur AppExchange.

Disponibilité générale d’Informatica 9 Master Data Management (MDM). Informatica a annoncé la disponibilité générale de la dernière version de sa solution de gestion de données de référence (ou MDM, pour Master Data Management), Informatica 9 MDM. Informatica 9 MDM offre une intégration native avec Informatica 9, la seule plate-forme d’intégration de données complète, unifiée et ouverte du marché. La solution comprend maintenant un support pour les applications métiers ouvertes au MDM, une disponibilité continue pour les processus métiers critiques et une gestion intégrée des workflows et processus métier (BPM).

Informatica reconnu en tant que ‘Leader’ du marché des plates-formes de qualité de données. Le rapport Forrester Wave: Enterprise Data Quality Platforms, Q4 2010 cite Informatica parmi les Leaders. Pour Forrester, les leaders de ce marché « se caractérisent par une focalisation claire sur l’innovation logicielle dans le domaine de la qualité de données ». Forrester note également qu’ « Informatica a réussi à intégrer étroitement la dernière version d’Informatica Data Quality avec PowerCenter, les deux produits partageant désormais la même architecture. Grâce au mariage de ses technologies, à une forte attention portée à la facilité d’utilisation et à une stratégie Produits claire, Informatica apparaît comme un leader des solutions de qualité de données. »

Distinctions dans le cadre de l’All-America Software Executive Team 2011 d’Institutional Investor. Pour la deuxième année consécutive, Earl Fry, CFO, CAO & EVP Global Customer Support, a été classé premier CFO de l’industrie logicielle. Sohaib Abbasi, CEO & Chairman, a été classé parmi les trois meilleures CFO de l’industrie logicielle par les analystes. Stephanie Wakefield, Vice President Investor Relations d’Informatica a obtenu la deuxième place dans la catégorie des meilleurs professionnels des relations avec les investisseurs. Parmi les sociétés cotées de l’industrie logicielle, les analystes ont également attribué à Informatica la deuxième place pour les relations avec les investisseurs.

Approbation d’une autorisation de rachat d’actions de 50 millions de dollars supplémentaires. Le conseil d’administration a donné son accord pour abonder de 50 millions de dollars le programme de rachat d’actions ordinaires de la société. La société prévoit de racheter ses propres actions pour compenser l’effet dilutif de l’exercice des stock options et des droits acquis sur les titres à négociabilité réduite. Le nombre d’actions rachetées et le calendrier de rachat seront fonction de divers facteurs, tels que le cours de l’action Informatica, l’état du marché et l’existence d’autres opportunités d’investissement.

Remboursement d’obligations convertibles. Informatica prévoit de rembourser mi-mars 2011 la totalité de ses titres convertibles 3% de premier rang à échéance 2026.
Conférence téléphonique et Webcast
Ces résultats financiers ont été présentés le 27 janvier 2011 lors d’une conférence téléphonique dont l’enregistrement est disponible sur le site d’Informatica à l’adresse suivante : http://www.informatica.com/investor.




Commentaires

1.Posté par shiftbc le 02/02/2011 15:36
Ca fait toujours plaisir quand David terrasse Goliath ... Mais où est IBM ? il faut dire que depuis le rachat d'Ascential, l'offre concurrente d'Informatica coté IBM traine des pieds, et je ne parle pas des Oracle ou autre qui eux sont eux à des kilomètres !
Informatica a un boulevard devant lui, et ce succès n'a absolument rien d'étonnant : bonne technologie, perrennité, écoute des clients : tout les indicateurs sont au vert pour continuer vers le succès.

2.Posté par Bernard DUFRESNES le 03/02/2011 09:48
Bonjour shiftbc,
Je trouve que tu exagères un peu quand même, la technologie IBM (Information Server) n'est pas si lointaine de celle d'Informatica, notament avec la v8.5 qui vient de sortir ... Bon je te rejoins sur la dynamique commerciale mais reconnais que technologiquement parlant entre Informatica et Information Server il n'y a pas un gap énorme. Par contre je te suis sur Oracle, et Cie ... Quoique Talend dans sa catégorie ne soit pas si mal (en tant que challenger bien sur).
Bernard.

3.Posté par shiftbc le 03/02/2011 12:05
Bonjour Bernard,
Tout d'abord pardonne mon enthousiasme ... étant freelance j'ai eu la chance (et encore aujourd'hui) de travailler sur les deux technos et je suis d'accord avec toi : globalement ça se vaut ... on trouve naturellement des avantages chez l'un et pas chez l'autre, etc., bref, on est clairement dans la même philosophie.
En fait mon propos était plutôt d'ordre général en réaction par rapport au marché du logiciel ... j'ai beaucoup apprécié l'article de Nigel sur Decideo (http://www.decideo.fr/Nigel-Pendse-fustige-les-grands-editeurs-de-BI-et-conseille-aux-entreprises-de-choisir-de-plus-petits-fournisseurs_a3471.html?com#com_1821524) et je réagissais en fait de la même manière ... j'adore quand un petit (enfin pas si petit que ça) éditeur bat un des gros (IBM, Oracle, SAP ou MS). Je trouve que malheureusement l'hégémonie des grands éditeurs fait beaucoup de tord à l'innovation et au marché en général ... d'ailleurs c'est vrai pour le logiciel mais c'est vrai aussi dans beaucoup d'autres domaines.
Pour conclure, ce n'était pas seulement un encouragement pour Informatica loin s'en faut, mais aussi pour tous les autres petits/moyens éditeurs (Microstrategy, Talend, Information Builders, etc.) ... en espérant qu'ils ne se fassent pas croquer de sitôt.
Tous les jours dans mon métier de consultant j'encourage les petits éditeurs : je crois que c'est important pour l'avenir de notre métier d'informaticien ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.