Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Informatica livre ses tendances du marché européen de l’IT pour 2015


Rédigé par Emmanuel SERRURIER, Informatica le 18 Décembre 2014

Gestion et sécurisation des données : véritables enjeux pour cette nouvelle année



Emmanuel Serrurier, Directeur Général Informatica France
Emmanuel Serrurier, Directeur Général Informatica France
Nous sommes à l'ère de l'information et de la mobilité de l'information. En 2015, les données seront au cœur des préoccupations de tous les secteurs d'activité, de toutes les innovations, voire même, de tous les scandales.

Fragmentation dans le Cloud
En 2015, de nombreuses entreprises auront adopté une solution Cloud et procéderont à la migration de leurs bases de données et de leurs architectures sur site traditionnelles, telles que les ERP et les datacenters, vers le Cloud. Cette migration amplifiera la fragmentation des données, car celles-ci seront stockées à des endroits différents.


Cette division induira d'importants problèmes liés au contrôle des données, à leur accès et à leur exploitation. Les entreprises devront faire preuve d’agilité pour réussir à les exploiter quel que soit leur emplacement. A l’inverse, celles qui peinent déjà à comprendre où résident leurs données échoueront dans ce processus.

Les métadonnées : une ressource aussi importante que les données elles-mêmes
Les exigences en matière de transparence, de propriété et de responsabilité des données sont claires, mais elles continuent à se fragmenter sur de multiples applications, plates-formes, intégrateurs, zones de stockage et technologies. Les réglementations de l'Union Européenne relatives à la protection des données, ainsi que les exigences des consommateurs concernant la sécurité et la propriété, vont obliger les entreprises à être plus transparentes quant à l'emplacement des données et leur utilisation.


Les métadonnées vont devenir plus importantes que jamais pour les entreprises qui souhaitent savoir où résident leurs données et prouver aux consommateurs et aux parties prenantes qu'elles les maîtrisent.

Montée en puissance des nouvelles « républiques des données » et risque de fragmentation
Pour assurer une protection optimale des données personnelles exportées à l'étranger, la directive proposée par l'UE devrait être introduite en 2015. Des règles spécifiques régiront le transfert des données personnelles en dehors de l'UE, ce qui pourrait entraver la capacité des entreprises à opérer ces transferts.


Cependant, les enjeux sont porteurs d'opportunités : les pays qui adaptent leur approche des données pourraient devenir des refuges sécurisés dans la nouvelle économie de l'information. Les réglementations nationales et internationales peuvent façonner la formation des nouvelles "républiques des données". Les règles relatives à la sécurité des données deviendront un facteur de différenciation aussi important que la fiscalité en ce qui concerne la domiciliation des activités des entreprises.

Les entreprises seront submergées par les informations
D’après Gartner, environ 26 milliards d’objets connectés seront en circulation d’ici 2020.En 2015, nous assisterons à l'émergence du piratage des réseaux Wi-Fi basiques pour connecter nos appareils non intelligents, ainsi qu'à l'introduction de toute une série de nouvelles « smart » technologies. L'Internet des objets va créer une explosion de données, mais les modèles permettant d’en gérer la collecte et le stockage ne sont pas encore en place.


De nouvelles plates-formes, de nouveaux langages et de nouvelles sources apparaissent en permanence et les entreprises devront être extrêmement agiles pour les exploiter et y donner un sens. Les entreprises auront besoin de technologies intelligentes pour gérer le volume des données et la complexité de leur intégration et de leur analyse à l'ère de la mobilité de l'information.

Le Big Data impliquera d'importantes responsabilités
La croissance exponentielle du Big Data et l'explosion des sources de données (réseaux sociaux, plates-formes mobiles, Cloud, IdO et appareils portables) ont un impact social corollaire : il faudra déterminer qui est responsable de l'ensemble de ces données.


Les consommateurs ont beaucoup de pouvoir sur les actions des marques, des administrations et des entreprises. La confiance et l'éthique seront essentielles pour attirer les clients de la génération Y, et la transparence en matière d'utilisation, de stockage et d'échange des données sera primordiale.


Les données : des ressources précieuses pour les parties prenantes
Les données étant très convoitées, les entreprises cherchent à les exploiter stratégiquement : nombreuses sont celles qui souhaitent générer de nouvelles sources de revenus en utilisant les données disponibles – via le développement de nouveaux services ou la vente de données brutes.


Cependant, la valeur de ces données représente également un risque. À mesure que les entreprises collecteront des données, elles devront préciser aux parties prenantes les risques liés à leur stockage, leur nettoyage et leur protection, surtout dans le cas d’incidents et s'ils sont susceptibles d'avoir un impact indirect sur les données dont les entreprises doivent assurer la protection.

Nous savons que certains des plus grands vols de données médiatisés provenaient de l'intérieur des entreprises – accès de manière illicite ou chantage. Face à l'augmentation des infractions et à la défiance des consommateurs, l'année prochaine, les entreprises devront trouver un moyen efficace de protéger les données davantage à la source. Pour ce faire, elles devront mieux comprendre et appréhender les modalités de transfert de leurs données.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.