Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Jedox dévoile la première version de Palo, son serveur OLAP en open source


Rédigé par le 30 Septembre 2005

Disponible prochainement sous Windows et Linux, Palo permet de disposer d’un serveur multidimensionnel hiérarchique en mémoire. Son interface utilisateur est Excel.



Jedox dévoile la première version de Palo, son serveur OLAP en open source
Après plusieurs mois de retard, la première version de Palo, un moteur multidimensionnel en open source, voit le jour cette semaine. Palo est un projet mené par la société allemande Jedox, par ailleurs éditeur commercial d’un serveur de données Excel et d’applications de connexion entre Excel et le Web.
Palo répond à trois caractéristiques principales : multidimensionnel, hiérarchique et fonctionnant en mémoire.
Les données sont en effet totalement gérées dans la mémoire vive du serveur, la taille du cube est donc limitée par la mémoire disponible. Les temps de réponse sont de quelques secondes au maximum pour des cubes importants ou complexes.
Même s’il est difficile de gérer plus d’une dizaine de dimensions, la limite technique de Palo est de 256 dimensions par base. Les dimensions peuvent inclure des hiérarchies, que l’outil Palo Database Modeler permet de définir avec totaux et sous-totaux.
Point clef, Palo est une base de données accessible en lecture et en écriture. Ainsi des applications d’élaboration budgétaire ou de simulations pourront l’utiliser.

Jedox dévoile la première version de Palo, son serveur OLAP en open source
L’accès client se fait à partir d’Excel, et l’add-in Excel est également fourni en open source. Ce frontal Excel implémente de nouvelles fonctions dont la fonction PALO.DATAC qui permet d’accéder au cube et d’en extraire les données. Son utilisation est très simple, sous la forme PALO.DATAC(« nom du serveur », « nom du cube », « dimension 1 », « dimension 2 »,…).
En revanche, Palo ne propose pas de fonctions de mise en forme des données, et l’utilisateur devra présenter et enrichir lui-même ses tableaux en utilisant les fonctions disponibles dans Excel. Aucune fonction d’automatisation non plus dans cette première version.
Palo se révèlera sans doute à l’usage un excellent intermédiaire entre les tableaux croisés dynamiques trop complexes et peu puissants, et SQL Server Analysis Services. Comme bien souvent dans les projets open source, Palo sera plutôt destiné à s’intégrer dans une architecture informatique et à servir de support à des développements personnalisés. Il sera sans doute plus délicat de le mettre directement en les mains d’utilisateurs finaux.

Les applications propriétaires les plus proches de Palo sont des outils comme TM/1 de Applix ou encore Alea de MIS. Dernier point, la version qui vient d’être libérée sur le site OpenSourceOlap.org n’est qu’un premier aperçu, une version Beta en quelque sorte, qu’il serait sans doute dangereux d’utiliser tel quel en production. En revanche, en la testant et en remontant les bugs découverts, vous participerez au travail de la communauté associée.




Commentaires

1.Posté par Maxime Bono le 06/03/2006 19:12
C bien cool mais est ce que quelqu un peut me donner un cite pour m aider a traduire le code source.
Merci

2.Posté par yves le 04/04/2006 13:40
Bonjour,merci à PALO de nous rajeunir de quelques années. On dirait un clone de APPLIX TM1 ou de ALEA de MIS.Ces deux produits étant de bons produits. Je souhaite à la bienveune à PALO et surtout longue vie. Nous avions besoin d'un produit OPEN SOURCE de cette envergure.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.