Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Keyrus : Résultats annuels 2012


Rédigé par Communiqué de Keyrus le 19 Mars 2013

Une nouvelle année de forte croissance organique

Chiffre d’affaires : + 11,1%

Résultat opérationnel courant : 4,5 M€

Résultat net : 1,8 M€



Le Conseil d’Administration de Keyrus s’est réuni ce jour en présence des commissaires aux comptes et a arrêté les comptes consolidés audités de l’exercice 2012.

Performance opérationnelle 2012

Le Groupe Keyrus enregistre un chiffre d’affaires consolidé de 153,3 millions d’euros pour l’exercice 2012, en progression de 11,1% par rapport à 2011.
Cette progression est le résultat d’une croissance principalement organique (+8,1%) supérieure à celle de son marché, tant sur les activités Grands Comptes que Mid-Market, qui progressent respectivement de 8,6% et 6,8% à périmètre et taux de change constants. Il convient néanmoins de noter le ralentissement de la croissance trimestre après trimestre au cours de l’exercice.
Le résultat opérationnel courant progresse de 3,4% à 4,5 M€, tiré par la progression du résultat des activités Grands Comptes, les activités Mid-Market ayant vu leur rentabilité légèrement diminuer au premier semestre 2012.
Le résultat opérationnel s’élève à 4,2M€ contre 4,5M€ pour 2011 qui bénéficiait d’éléments non-récurrents positifs à hauteur de 0,5 M€.
Le résultat net part du groupe diminue à 1,8 M€ contre 3,0 M€ en 2011 en raison de l’augmentation des frais financiers de 0,1 M€, des autres charges financières de 0,2M€ (principalement des écarts de change) et de la charge d’impôt de 0,6 M€.
La dette financière nette augmente sensiblement au 31 décembre 2012 à 14,5 M€ contre 7,2 M€ au 31 décembre 2011, en raison de la variation du besoin en fonds de roulement. La trésorerie reste stable au 31 décembre 2012 à 15,4M€ (15,0M€ au 31 décembre 2011) et la structure financière reste solide.

Perspectives 2013

L’exercice 2012 a vu la poursuite de la progression du groupe dans son positionnement sur le marché, quantitativement mais également dans la reconnaissance de sa marque.
Pour Eric Cohen, Président-Directeur Général, « Dans un contexte qui se durcit, l’ensemble du travail fourni depuis plusieurs années pour se positionner auprès des dirigeants d’entreprise pour les accompagner dans leurs problématiques de valorisation de leurs données et informations est notre meilleur atout. Nous sommes ainsi plutôt optimistes quant aux opportunités que nous offrira le marché en 2013. Les besoins sont là, les technologies qui permettent de les adresser également, et nous aidons nos clients à établir des stratégies avec un fort retour sur investissement et à les mettre en œuvre. Le vrai point d’attention reste la forte pression sur les prix de nos prestations, et si nous restons confiants malgré l’environnement économique difficile, nous restons très vigilants et mettons l’accent sur la rentabilité de nos opérations.»

Keyrus publiera le 6 mai 2013 son chiffre d’affaires du premier trimestre 2013 après clôture du marché.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.