Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Keyrus accompagne l’Office Public d’Amenagement et de Construction d’Ile de France - L’Opievoy - dans l’amelioration du pilotage de ses activités


Rédigé par Keyrus le 21 Novembre 2006


KEYRUS a mis en place à l’OPIEVOY, deuxième OPAC de France, un Data Warehouse et 150 indicateurs métiers destinés au suivi quotidien des activités opérationnelles.



KEYRUS, SSII spécialisée dans le conseil et l'intégration de Systèmes d'Information Décisionnels, a mis en oeuvre pour l’OPIEVOY un entrepôt de données et des rapports construits sur des indicateurs métiers utilisant la plate-forme décisionnelle BusinessObjects XI.

Les collaborateurs de l’organisme, qu’ils se trouvent au siège ou dans l’une des 20 agences, disposent désormais d’informations métiers fiables et harmonisées afin de suivre en temps réel leurs activités et de gagner en réactivité.

Deuxième Office Public d’Aménagement et de Construction (OPAC) d’Ile-de-France, l’OPIEVOY, constitué de trois directions régionales auxquelles sont rattachées plusieurs agences, gère plus de 48 000 logements sur l’ensemble des départements de la région parisienne.

« L’enjeu de ce projet était de mettre à disposition de la direction générale des tableaux de bords de pilotage et de doter les directions fonctionnelles et les gestionnaires en agence de tableaux de suivi d’activité », explique Claude VIROLET, Directeur des Systèmes d’Information de l’OPIEVOY. « Nous utilisions déjà Business Objects au fil de l’eau, mais n’avions pas une véritable politique décisionnelle. Ce projet participe à la transformation de l’organisme qui passe d’une culture très administrative à un mode de management orienté sur la satisfaction de nos clients, c’est-à-dire les locataires ».

Ces rapports, disponibles à tous les niveaux de l’entreprise (siège et agences) permettent d’accéder aux données relatives aux gestionnaires d’immeubles, suivant les droits et les besoins des utilisateurs. « Cette application a été très bien accueillie par les utilisateurs qui y voient un apport extraordinaire puisqu’ils disposent ainsi de façon régulière de données qu’ils n’avaient pas auparavant, ce qui leur permet de réagir plus rapidement », déclare Claude VIROLET, qui ajoute que l’ergonomie de l’application, accessible via un portail, a été un élément clé dans l’adoption de cet outil par les utilisateurs.

« Dans un premier temps, les collaborateurs ne peuvent que consulter les états et indicateurs développés par KEYRUS. Dans un second temps, certains d’entre eux pourront développer des requêtes notamment au niveau du contrôle de gestion ou sur le terrain pour disposer de données ponctuelles en vue, par exemple, d’un entretien avec le maire d’une commune », précise Claude VIROLET. Ces indicateurs de pilotage et de suivi d’activité seront également utilisés pour répondre aux enquêtes des organismes de tutelle de l’OPIEVOY.

AMÉLIORER LA FIABILITÉ DES DONNÉES
Précédemment, les « requêtes Business Objects » étaient effectuées sur la base de production, celle de l’ERP utilisée par l’OPIEVOY, ce qui ne permettait pas une historisation des données. « Nous étions arrivés à un nombre d’univers trop importants, ce qui posait des problèmes de maintenance et de fiabilité », indique Claude VIROLET. La mise en place d’un ETL et d’un Data Warehouse était donc nécessaire pour fiabiliser les données et les historiser.

Dans un premier temps, l’OPIEVOY a réalisé une étude de besoin auprès des gestionnaires et directions fonctionnelles qui ont arrêté initialement plus de 250 indicateurs, lesquels ont été ensuite requalifiés afin de limiter le périmètre et de faire en sorte que le premier livrable soit rapide.

Au terme d’un appel d’offres, KEYRUS a été retenu mi-2005 pour mener à bien ce projet en utilisant la nouvelle version BusinessObjects XI. Quatre critères ont été pris en compte pour choisir le prestataire, explique Claude VIROLET : « une note méthodologique déterminée par la façon d’aborder le phasage du projet et son contenu, l’engagement de respect des délais, l’expertise autour de BUSINESS OBJECTS et le coût ».



KEYRUS est intervenu en deux temps. Une première phase d’analyse, effectuée à partir d’un modèle de données réalisé en interne, suivie de la construction du Data Warehouse et son alimentation en utilisant l’outil d’intégration de données, Data Integrator, de BUSINESS OBJECTS.

Lors d’une deuxième phase, début 2006, ont été créés les univers et rapports Business Objects qui sont mis à la disposition d’une vingtaine de collaborateurs au siège de l’OPIEVOY et des utilisateurs en agence.

« Nous sommes très satisfaits de la prestation de KEYRUS », souligne Claude VIROLET. « Le périmètre du projet était important, mais ils ont su le mener à bien dans les délais, nous conseiller sur la conception et la modélisation, sur les aspects de la sécurité et de l’ergonomie afin que cet outil soit bien perçu par les utilisateurs. »

« C’est un projet important, pour lequel nous avons travaillé en étroite collaboration avec notre partenaire BUSINESS OBJECTS pour mettre en place une plate-forme customisée correspondant aux besoins de l’OPIEVOY », indique Marc DI VIETRI, chef du projet OPIEVOY chez KEYRUS.