Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


L’avenir est-il au Data mining ?


Rédigé par Winwise le 27 Juin 2006



Selon Winwise, principal acteur français du conseil sur les nouvelles technologies Microsoft, l’offre de data mining issue des laboratoires Microsoft Research permettra rapidement aux sociétés de toute taille de rattraper l’avance des grandes entreprises dans la connaissance de leurs prospects et l’anticipation de leurs attentes. Pour montrer l’intérêt pratique du data mining dans un contexte web, Winwise lance une application ouverte à tous permettant de modéliser simplement le profil et les attentes des visiteurs d’un site web : MesCorrespondances.fr



Qu’est-ce que le data mining ?



Issu de l’intelligence artificielle, des statistiques et des bases de données, le data mining permet à la fois de modéliser une population et de prédire le comportement probable d’un individu. Par exemple, on prédit les intentions d’achat d’un prospect à partir de l’information dont on dispose sur lui, sur ses achats antérieurs ou sur la façon dont il parcourt un site web.



Utilisant des algorithmes spécifiques, les logiciels de data mining demandaient il y a quelques années de fortes puissances de calculs assorties de connaissances informatiques et statistiques de haut niveau. Ces trois obstacles ont aujourd’hui disparu…



Aux Etats-Unis, leur disparition a entraîné une adoption rapide du data mining, considéré par les analystes comme la composante la plus dynamique et la plus différenciatrice de la « Business Intelligence ».

En France, les trois opérateurs télécoms l’utilisent pour anticiper la désaffection de leurs abonnés, les grandes banques pour estimer les risques et les opportunités de crédits clients, les grandes marques de distribution pour mieux cibler leurs offres…mais le recours au data mining se limite actuellement aux très grandes entreprises.



Par méconnaissance du domaine, les autres entreprises ont rarement la démarche d’estimer automatiquement les données qui leur permettrait d’améliorer leurs ventes, ou le potentiel économique des clients qu’elles adressent. Les outils modernes permettent pourtant de gérer l’amélioration du ciblage et des futures ventes presque aussi facilement que le reporting sur les ventes passées…et souvent sur la base des mêmes données.



La preuve par l’exemple avec MesCorrespondances.fr

Une façon ludique de goûter au data mining et au Web 2.0 !



MesCorrespondances.fr est un jeu de bavardage en ligne permettant d’analyser le profil et les attentes des visiteurs du site web.



- Pour le visiteur, c’est un moyen ludique d’apprendre à cerner de profil des gens avec lesquels il « accroche ».

- Pour le site c’est un moyen très simple :



- de connaître le (ou les) profil type de ses visiteurs

- de comprendre les données clés (age, sexe, CSP, type de lectures, lieu géographique, heure de connexion, etc.) permettant de différentier les personnes qui s’intéressent à son contenu ou à ses offres du reste de la population.



Ces informations sont issues d’échantillons anonymes analysés ‘au fil de l’eau’ par les composants data mining de Microsoft Analysis Services.



Motivé par la découverte progressive de ses affinités, le visiteur se prête volontiers au jeu : il répond à des questionnaires mi-ludiques, mi-pratiques, pouvant atteindre plusieurs dizaines de questions. Proposé en test depuis quelques mois, MesCorrespondances.fr compte actuellement 20 000 « joueurs », dont 1/3 sont associés à des profils très détaillés comprenant une centaine questions.



Pour le responsable marketing d’un site web, proposer le jeu de bavardage/profiling à ses visiteurs est on ne peut plus simple :



- un lien depuis son site,

- optionnellement, les questions spécifiques à poser aux visiteurs (concernant typiquement les motifs de sa présence sur le site, sa satisfaction ou ses intentions d’achat),

- optionnellement, une feuille de style permettant d’habiller le jeu aux couleurs de son site.



Dès l’ajout du lien vers le jeu, le responsable marketing dispose gratuitement d’un reporting en temps réel permettant :



- de visualiser la progression des inscriptions,

- de connaître la répartition de ses visiteurs par âge, sexe, occupations professionnelles, sports, achats ou lectures pratiqués, etc.

- de connaître la distribution des réponses aux questions spécifiques qu’il se pose (quelle proportion de personnes apprécie tel service proposé par mon site ? qui pourrait m’acheter tel produit ?),

- de croiser ses questions spécifiques avec les questions posées en standard aux visiteurs (quel avis ont les femmes ? les jeunes ? les parisiens ? etc. sur mes services ou mes produits)

- de connaître les données clés caractérisant une personne potentiellement intéressée par ses services,



Des analyses payantes plus approfondies sont proposées de façon optionnelle :



- segmentation précise de ses visiteurs,

- appétence de chaque segment pour les services ou produits proposés,

- analyses prédictives permettant d’estimer une intention d’achat à partir de données standard : elles permettent d’utiliser les modèles construits grâces aux échantillons de réponses anonymes pour qualifier des bases de prospects indépendantes du jeu.





Commentaires

1.Posté par Vallaud Thierry le 02/07/2006 15:52
L'outil de Winwise tient plus du cube OLAP avec des données bien rangées dans un fichier délimité que du data mining pour l'essentiels que l'on puisse observer sur le site Mescorrespondance.fr...Je suis le seul à penser cela, j'ai mal lu ?
Thierry

2.Posté par Domi le 06/10/2006 20:55
Une idée brillante en effet.
On déplorera les problèmes de cache récurrent que ne compense pas le souci de simplicité du site.
Il y a un mélange de bonnes et de mauvaises idées dans ce concept ( facile de tricher en ouvrant plusieurs comptes, questions "bidons", fabrication de "clans" qui ont des points ( l'aristocratie, même humoristique, reste d'assez mauvais gout ... )) ; espérons qu'il grandisse bien.