Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


L’interrogation en langage naturel, une bonne idée qui reste à concrétiser


Rédigé par le 17 Avril 2006



L’interrogation en langage naturel, une bonne idée qui reste à concrétiser
Suite aux annonces de Information Builders, Cognos, Google… nous avons questionné à nos lecteurs, afin de connaître leur perception de ces nouveaux outils d’interrogation. Les applications décisionnelles de demain oublieront-elles tableaux de chiffres et rapports pour se transformer en un simple outil de recherche « à la Google », devenu synonyme de simplicité et d’exhaustivité ?

Pour 55 % des personnes ayant répondu à notre enquête, l’idée semble bonne. Ils sont même 19 % à dire avoir déjà mis en place ce genre d’interface dans leur entreprise ; dont sans doute une partie de vantards ou de très optimistes, ou de fournisseurs desdites technologies qui voudraient en accélérer leur adoption…

Mais un grand nombre d’utilisateurs n’est pas convaincu. 30 % des personnes interrogées pensent que ces outils d’interrogation ne sont pas adaptés aux données décisionnelles, et 15 % pensent même que rien ne remplacera jamais leur tableur et leurs rapports.

Les fournisseurs de ces technologies nouvelles, au-delà des progrès de leurs outils, devront également en démontrer la puissance au service de l’utilisateur.

Mais c’est sans doute ce dernier, qui aura finalement le dernier mot. Regardez comment en quelques années, sous la seule action des utilisateurs, Google a remplacé Altavista dans le domaine des moteurs de recherche.