Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


LA NOUVELLE SOLUTION ANALYTIQUE D’IBM COGNOS INFORME LES BANQUES SUR LE RISQUE DE CRÉDIT, DE FACON PLUS COMPLETE ET PLUS PRECISE


Rédigé par Communiqué de Cognos le 3 Décembre 2008

-- Avec IBM Cognos 8 Banking Risk Performance – Credit Risk, les cadres des banques et les Credit Managers disposent de meilleurs moyens pour limiter le risque de crédit dans leurs établissements –



Cognos, société du groupe IBM (NYSE : IBM) et leader mondial de la business intelligence et du pilotage de la performance, dévoile une nouvelle solution analytique permettant aux banques de détail d’accéder au bon moment à toutes les informations pertinentes sur le risque de crédit au sein de leurs portefeuilles.

Les nombreux problèmes auxquels sont aujourd’hui confrontés les établissements financiers peuvent être imputés à la faiblesse de leur processus décisionnel en matière de risque de crédit. Alors que la gestion du risque revêt une importance stratégique dans la plupart des banques, les informations critiques dans ce domaine sont souvent cloisonnées et verrouillées dans des sources de données disparates. D’où la difficulté pour les banques de disposer d’une vue à 360 degrés de leur risque qui pourtant leur permettrait de prévoir correctement leur degré d’exposition et de surveiller au quotidien la performance des portefeuilles de prêts en cours.

IBM Cognos 8 Banking Risk Performance – Credit Risk est une solution packagée de business intelligence (BI) qui donne aux cadres des banques et aux Credit Managers une vue instantanée, actualisée et complète de leur portefeuille de crédit couvrant l’ensemble des produits, des régions et des entités opérationnelles. Fondée sur une architecture ouverte orientée services, elle s’intègre facilement à l’environnement informatique en place. Les utilisateurs peuvent exploiter facilement les données sur le risque de crédit stockées dans les systèmes financiers, de prêts et administratifs pour obtenir des informations précises et parfaitement à jour sur la performance des prêts et son impact actuel et à long terme sur la rentabilité.

« La déréglementation financière, la faiblesse de l’économie, la complexité des produits financiers et les bouleversements sans précédent qui agitent actuellement le secteur des services financiers rendent la gestion du risque de crédit dans le secteur bancaire de plus en plus complexe », commente Craig Focardi, directeur de recherche au TowerGroup. « Outre le renforcement des politiques et des processus en matière de risque de crédit, il est également impératif pour les banques d’investir dans des systèmes et des applications analytiques leur permettant d’exploiter leurs données disparates sur le risque et d’évaluer des scénarios de risque en temps réel. Elles pourront ainsi aligner en permanence leur action sur leur stratégie de gestion du risque et atteindre leurs objectifs de rentabilité. »

Cette nouvelle application analytique peut s’appuyer sur la solution IBM Banking Data Warehouse ou sur l’entrepôt de données existant de la banque, et constitue une source d’informations unique et standardisée sur le risque de crédit. Elle permet de créer des tableaux de bord prêts à l’emploi et des rapports clés en main offrant une visibilité instantanée de cinq domaines analytiques clés :
- Emissions de crédits – pour évaluer le volume et les caractéristiques des nouveaux prêts octroyés, comme les cotes de crédit et les calculs LTV à l’échelle du portefeuille
- Performance du Front-end – pour mieux mesurer les retards de paiement, ceux de 60 jours et plus, le pourcentage de retards de paiement qui s’allongent et le rendement performance annuel
- Performance du Back-end – pour quantifier les comptabilisations en charges brutes et nettes, les reprises de possession, les sessions immobilières et les faillites
- Surveillance financière et rentabilité – pour mesurer la rentabilité du capital ajustée au risque (RAROC), la marge nette d’intérêt et comparer les prévisions aux chiffres réels pour des indicateurs comme les créances clients, les retards de paiement et les créances irrécouvrables.
- Bâle II – pour faciliter la production de rapports de conformité basés sur des indicateurs Bâle II clés comme la probabilité de faire défaut, la perte en cas de défaut, la perte attendue, l’exposition en cas de défaut et les ratios de capital

Par exemple, avec le tableau de bord des retards de paiement, un responsable de la gestion du risque peut visualiser immédiatement les informations les plus récentes sur tous les retards de 60 jours au moins et identifier les régions et les produits (comme les prêts hypothécaires à long terme et à taux fixe) à l'origine de ces problèmes. En consultant le tableau de bord d’octroi de prêts, il peut ensuite déterminer si la banque est trop engagée dans des régions ou sur des produits à haut risque, puis prendre les mesures nécessaires pour corriger la situation. Il peut par exemple élaborer des stratégies de vente et de marketing ciblant d’autres zones et mettant en avant d’autres produits.

« Un établissement qui connaît bien ses risques et son exposition peut gérer ses portefeuilles de prêts de façon proactive », indique Serge Couture, responsable senior de la business intelligence de la Banque Laurentienne du Canada. « En investissant dans des systèmes, des outils analytiques et des techniques de modélisation sophistiquées, les banques de détail ne s’appuient plus seulement sur leurs données mais aussi sur un contexte, qu’il s’agisse d’une vue d’ensemble de tous les portefeuilles ou d’une analyse plus détaillée au niveau des transactions. Et c'est une condition indispensable pour prendre les bonnes décisions et se protéger. »

Avec son entrepôt personnalisable, la nouvelle solution IBM Cognos de gestion du risque de crédit permet aux utilisateurs de créer facilement des rapports reflétant le mode de fonctionnement unique de leur organisation. Ils peuvent tout aussi facilement modifier ces rapports pour rendre compte de changements soudains dans l'activité, par exemple en ajoutant des dimensions comme de nouvelles régions qui s'appliqueront aux sources de données nouvelles ou existantes. Et tout cela via une interface conviviale, sans entrer la moindre ligne de code. Moins sollicité, le service informatique peut ainsi se consacrer à la prise en charge de la stratégie globale de gestion de l’information de l’entreprise.

Les établissements financiers peuvent aussi tirer profit de la plate-forme IBM Cognos 8 sous-jacente pour obtenir une vision encore plus large de leur risque de crédit à l’aide de toute la gamme de fonctionnalités de pilotage de la performance d’IBM Cognos (analyse, scorecarding, planification multidimensionnelle, etc.) et créer encore plus de valeur.

« La gestion du risque à la demande implique de s’assurer que les dirigeants et les cadres prennent la bonne décision au bon moment, sur la base d’indicateurs de risque à jour et précis comme les concentrations de risques et les expositions », précise Laurence Trigwell, Directeur de la division Services financiers de Cognos. « IBM Cognos 8 Banking Risk Performance – Credit Risk apporte aux dirigeants et aux responsables de la gestion du risque la visibilité immédiate indispensable pour évaluer et surveiller des facteurs de risque critiques, ajuster les portefeuilles de prêts en conséquence et réaliser des opérations de prêt saines et rentables. »

IBM Cognos 8 Banking Risk Performance – Credit Risk est un des principaux composants de l'offre Financial Integrated Risk Management d’IBM qui rassemble des solutions et des services permettant aux établissements financiers d'en finir avec le cloisonnement traditionnel entre reporting risque et reporting financier. Ils peuvent ainsi générer plus de valeur à partir des informations existantes et fournir une feuille de route pour la gestion du risque dans l’entreprise.

IBM est réputé pour l’aide qu’il apporte aux établissements financiers soucieux de transformer leur cœur de métier au travers de solutions et de services innovants. Le groupe s’est d’ailleurs vu attribuer tout récemment la première place du classement 2008 American Banker-Financial Insights (IDC) FinTech 25 pour le secteur des services financiers, position qu’il occupe chaque année depuis que ce palmarès est publié. Plus de 1 000 établissements de services financiers à travers le monde utilisent les solutions de pilotage de la performance IBM Cognos, dont neuf des dix plus grandes banques européennes et les dix premières banques des Etats-Unis. Pour en savoir plus sur les solutions IBM Cognos pour le secteur de la banque et des services financiers, rendez-vous à l’adresse http://www.cognos.com/solutions/industry/banking-financial-services/index.html


DISPONIBILITE:
IBM Cognos 8 Banking Risk Performance – Credit Risk sera disponible mi-décembre, directement auprès de Cognos ou par l’intermédiaire de son réseau mondial de revendeurs.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.