Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


LE NATIONAL OFFENDER MANAGEMENT SERVICE ADOPTE BUSINESSOBJECTS XI RELEASE 2 COMME STANDARD


Rédigé par Business Objects le 29 Juin 2006


Business Objects fournit des données actualisées et exactes pour une gestion plus efficace des délinquants et une meilleure protection du public




Business Objects (Nasdaq :BOBJ ; Euronext Paris ISIN code : FR0004026250 - BOB), le leader mondial des fournisseurs de solutions de Business Intelligence (BI), annonce aujourd'hui que le service national de gestion de la délinquance du Royaume-Uni (ou NOMS, pour National Offender Management Service) a choisi comme standard BusinessObjects XI Release 2, la plate-forme de BI la plus complète et la plus avancée du marché.
BusinessObjects XI Release 2 fournira à NOMS une solution intégrée couvrant la gestion de l'information d'entreprise (Enterprise Information Management
- EIM), le reporting, l'analyse et la gestion de la performance. Ces fonctionnalités permettront à NOMS d'alimenter et d'exploiter C-NOMIS, un système de gestion de bout en bout des délinquants qui consolide plus de 200 bases de données différentes de prisons et de services de probation pour fournir un profil unique et précis de chaque délinquant. Au sein de la communauté judiciaire, plus de 80 000 utilisateurs - tribunaux, prisons, services de probation, forces de police, associations et organismes partenaires, auront ainsi la possibilité de partager des informations parfaitement actualisées pour une gestion plus efficace des délinquants.

Le système de gestion C-NOMIS s'appuie sur le progiciel du commerce TAG de Syscon Justice Systems Ltd sous contrat avec EDS.
« La capacité de Business Objects à fournir une plate-forme unique pour l'intégration de données, l'intégrité de données et la business intelligence a été déterminante dans notre décision de standardisation », explique Roy Suffield, Directeur du projet C-NOMIS. « Avec C-NOMIS, nous utilisons Business Objects pour fournir un accès immédiat à une vue intégrée d'informations fiables sur chaque délinquant. Ce puissant système va contribuer à transformer la manière dont le personnel des services correctionnels reçoit l'information et améliorer sa productivité ; il va également l'aider à prendre des décisions mieux justifiées qui se traduiront par une meilleure protection du public. Les économies de temps et de coûts attendues sont significatives : environ 72 millions d'euros par an. Pari ailleurs, C-NOMIS jouera un rôle central pour aider NOMS à atteindre un objectif majeur : réduire le taux de récidive de 10% d'ici la fin de la décennie. »

Auparavant, les informations concernant un même délinquant étaient saisies en différents endroits, avec pour conséquences des inexactitudes et un processus de reporting lent, basé sur des informations pouvant dater de 24 heures. Tout ceci occasionnait une surcharge de travail. L'objectif est aujourd'hui de faciliter le partage des données de façon à ce qu'elles ne soient saisies qu'une fois, et ce que le délinquant concerné soit poursuivi, condamné, incarcéré ou placé en liberté conditionnelle. Business Objects permettra à C-NOMIS de fournir à toutes les personnes travaillant avec un délinquant une vue exacte et actualisée des informations le concernant.

BusinessObjects Data Integrator XI sera utilisé pour extraire les données des multiples bases de données des centres de détention et des services de probation et les transférer dans un « data warehoue » (entrepôt de données) Oracle permettant d'avoir une vue consolidée du dossier de chaque délinquant. De plus, partie intégrante de ce processus, les solutions Business Objects Data Quality prendront en charge le nettoyage des enregistrements des dossiers de 200 000 délinquants - nom, adresse, date de naissance, numéro de sécurité sociale et dossier médical - afin d'éliminer les informations dupliquées et de vérifier que les données sont exactes, cohérentes et complètes. Une fois les informations migrées et nettoyées, les utilisateurs pourront facilement analyser cette source unique de données fiables, puis générer et diffuser des rapports en utilisant Web Intelligence XI et Crystal Reports XI de Business Objects.

Cette visibilité accrue change l'avenir de la gestion des délinquants en permettant une meilleure surveillance et en donnant au personnel de la justice criminelle les moyens de travailler plus efficacement afin d'améliorer le taux de réinsertion et de réduire le taux de récidive. Elle sera essentielle pour le succès de dispositions introduites récemment permettant à des peines de prisons d'être étalées sur de plus longues périodes et sur des jours non consécutifs. Dans ce cadre, pour des raisons de sécurité, il est impératif d'avoir un système permettant aux services pénitentiaires et de probation de savoir rapidement où se trouve un délinquant à tout moment.

« Partout dans le monde, des organisations en charge de la justice criminelle s'appuient sur les logiciels de BI de Business Objects pour accroître leur efficacité opérationnelle et améliorer leurs performances », souligne Maurizio Carli, Senior Vice President et directeur général EMOA chez Business Objects. « En adoptant BusinessObjects XI Release 2 comme standard, NOMS dispose maintenant d'une infrastructure unifiée répondant à l'ensemble de ses besoins de gestion de l'information et de business intelligence. Il en résulte une source unique d'informations fiables, facilement partageables au-delà des limites organisationnelles, et assurant aux utilisateurs qu'ils fondent leurs décisions sur les informations disponibles les plus complètes et précises. »