Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


LES SSII, SONT-ELLES DES MANGEUSES D’HOMMES ?


Rédigé par le 3 Janvier 2008



LES SSII, SONT-ELLES DES MANGEUSES D’HOMMES ?
Compte-rendu podcast de la table ronde organisée dans le cadre du forum Stratégie & Décisions le 6 décembre 2007 à Coeur Défense, préparé par Mélissa BERNHARD, LesJeudis.com, partenaire de la manifestation.

"Quel lien peut-il exister entre l’entreprise et ses salariés ? Pour conclure la 6ème édition du forum Stratégie & Décisions s’est tenue le 6 décembre dernier à la Défense, une soirée recrutement a permis d’aborder le délicat sujet du travail en SSII..."

Lire l'article complet et écouter le podcast




Commentaires

1.Posté par ConsultantJR le 07/01/2008 09:36
Bonne année à tous.

Les réponses sont intéressantes toutefois certains thèmes auraient dut être abordé:

- La mobilité souvent "subie" par le consultant (un projet de 7 mois à Vesoul ça fait pas envie)
- Le principe de remboursement de frais quasiment généralisé (alors que dans beaucoup d'autres secteurs les entreprises prennent directement les frais en charge)
- Le besoin constant de "paraitre" vis à vis du client (sans forcément "être")

N'as t-on pas là des exemples typiques de points noirs dans la réputation des SSII (et à juste titre malheureusement pour nous :) )?

Si des Responsables de SSII pouvaient nous faire part de leur façon de rendre ces points plus acceptables par le salarié/consultant, ce serait peut etre bénéfique pour l'ensemble de la communauté.

Bonne journée.

2.Posté par Consultant senior en SSII le 07/01/2008 13:31
Bonjour,

Consultant senior, avec 15 ans d'expérience en SSII, j'ai une vision positive des sociétés de services. Effectivement la sacro sainte "réactivité" ou le "paraitre" peuvent devenir détestables s'il sont là pour masquer le manque d'anticipation ou de compétence.

Mais si l'on travaille dans une boite un tant sois peu sérieuse avec des managers corrects, je trouve plutôt motivant d'avoir ce potentiel de mobilité, de réactivité. Quand au fait de paraitre, cela me semble indissociable de la notion de prestation ( prestation, nom féminin
Sens 1 Service fourni. Anglais services ...
Sens 3 Performance publique d'un acteur, d'un chanteur, d'un homme politique ou d'un sportif par exemple. Synonyme spectacle Anglais performance ;-)

A mon avis, la SSII est un choix de carrière intéressant si l'on a conscience des contraintes et que l'on apprécie les avantages...
en tous cas jusqu'à 35 ans (oups mais je suis trop vieux pour ça moi !).

Bonne journée.




3.Posté par ConsultantJR le 07/01/2008 16:55
Votre point de vue est intéressant, vous dites que les SSII sont intéressantes jusqu'à 35 ans. En effet quand je regarde autour de moi je n'aperçoit que très peu de consultants plus âgés que cette limite (plutôt 40 ans pour être plus proche de la réalité), les seuls "séniors" (pas au sens métiers du terme :-) ) sont des hauts responsables, bien au chaud.
Pourtant on me rabâche sans arrêt que l'expérience est synonyme de compétence...

Je pose alors deux questions (auxquelles je n'ai pas de réponse toute faite) :

- les SSII n'aiment pas les vieux ou se sont les vieux qui n'aiment pas les SSII?
- un jeune actif comme moi (24 ans) doit il envisager de quitter le monde du service avant 40 ans?

4.Posté par Consultant senior en SSII le 08/01/2008 14:31
Bonjour,

Je faisais une boutade sur mon âge, mais j'évoquais au fond l'évolution professionnelle des consultants expérimenté. Comme vous l'avez noté, les places de responsabilités techniques ou commerciales sont chères en SSII.

Dès lors, le consultant expérimenté peut se trouver confronté à des difficultés d'évolution : plus cher, souvent moins mobile et .. certes plus expérimenté, il peut se retrouver en concurrence avec des "jeunes" qui peuvent être aussi très pertinents sur une mission.

Les pistes existent : opportunités internes, freelance, embauche chez le client ( de nombreux consultants en régie longue font pratiquement "carrière" chez leur client).

Je ne pense donc pas qu'il faille prévoir de "quitter" les SSII à 35 ans mais il faut rester attentif à son évolution professionnelle, particulièrement pour le consultant / manager qui a atteint un seuil difficile à passer dans ces structures très horizontales que sont les SSII.

Pour finir, je préciserai bien qu'il s'agit d'une vision personnelle du sujet. J'ai quelques amis consultant / expert, quadra ou quinqua, qui saurait vous expliquer le contraire...

Cordialement.




5.Posté par Senior en SSII ... le 11/01/2008 12:59
50 ans et revenu en SSII ! début en SSII puis quelques éditeurs, un passage éclair chez un client final, 10 ans d'indépendance, re-éditeurs et finalement le choix de revenir en SSII ! et si c'était à refaire je referai le même parcours ! une SSII c'est une équipe tout le monde doit pousser dans le même sens et comme les équipes il faut un savant mélange de compétences pour gagner, à chacun d'y trouver sa place, en tout cas le "senior" y a toute sa place et peut continuer à s'y épanouir. La SSII s'est un état d'esprit une façon de voir le service... Une mission à Vesoul est moins séduisante que la même mission à Cannes mais l'intérêt réside dans le projet pas dans le lieu et puis Vesoul franchement ... le paraitre... HA ! le paraitre c'est le côté commercial la façon de vendre, la même compétence vendue en Hugo Boss avec une grande aisance sera toujours plus apprèciée, que cette même compétence en tong et bermuda à fleur, pas rasée et répondant par un laconique oui ou non... quoique ....
Faire une carrière c'est cumuler des expèriences différentes, la SSI en fait partie et elle n'est pas la moindre des expériences... Et puis il faut être capable de gérer sa progression au sein d'une SSII ne pas hésiter à en chager si on s'aperçoit être dans une impasse, mais attention il fauut une suite logique, une structure... à l'heure des architecture technique, des projets d'urbanisation et de cartographie des SI... votre carrière doit réponder aux mêmes exigence !

6.Posté par ConsultantJR le 14/01/2008 17:19
"Une mission à Vesoul est moins séduisante que la même mission à Cannes mais l'intérêt réside dans le projet pas dans le lieu"

Ma réflexion consistait à dire que la SSII n'hésite pas à demander à son consultant de mettre sa vie privée au placard pendant de longues périodes, j'ai dis 7 mois mais cela peut être 3 ans... Le jeu en vaut-il chandelle, cette question doit constamment rester en tête du consultant? Si on a pas de vie privée oui bien sur, mais dans le cas inverse rien n'est moins certain... Et pourtant les responsables de projet en SSII n'hésitent que très rarement à envoyer les gens en missions à peu prés n'importe ou...

C'est un des critères les plus courant pour juger du caractère "Mangeuse d'homme" d'une SSII.

"la même compétence vendue en Hugo Boss avec une grande aisance sera toujours plus appréciée..."

Autre exemple, le Formatage (non pas de disque dur!)... Ne risque-t-on pas de se perdre en SSII? Par se perdre je parle d'identité... se faire "Manger"?

Sur le reste je suis d'accord avec vous (du haut de ma seule année d'expérience ;-) ), les SSII procurent une expérience positive, un réel apprentissage, et comme vous je pense qu'il faut savoir apprécier sa situation au sein de la structure, et ne pas hésiter à changer si notre situation l'impose et que le marché le permet (ce n'est malheureusement pas toujours le cas :-( ).
Toutefois il me semblerait mal placer de qualifier les SSII de "sociales", ce ne sont ni plus ni moins que des boites d'intérim pour ingénieurs et cela quelque soit leur taille (et quoi qu'en disent les recruteurs :p ).

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.