Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


La demande en matière de datawarehouse, facteurs de croissance du marché mondial des bases de données relationnelles


Rédigé par Teradata le 20 Juin 2006


Teradata met en évidence les moteurs de croissance liés à l’entreposage de données




D’après un nouveau rapport publié par le cabinet d’analystes IDC, le marché mondial des solutions de gestion de bases de données relationnelles (relational database management system = RDBMS) a connu une croissance de 9,4% en 2005, atteignant ainsi les 14,6 milliards de dollars. La demande en matière de datawarehouse, un secteur essentiellement représenté par Teradata, une division de NCR Corporation (Bourse de New York : NCR), a été cité comme l’un des facteurs majeurs de croissance.



Dans son rapport annuel sur les parts de marché RDBMS pour 2005, Gartner Dataquest rapporte que le marché s’est développé de 8,3% pour passer à 13,8 milliards de dollars. Gartner rapporte notamment que la demande en matière d’entreposage de données et de business intelligence « motivé par une véritable explosion des données » sont des facteurs importants influant sur la croissance du marché des RDBMS.



Les rapports d’IDC et de Gartner concernent exclusivement les logiciels RDBMS et les services de support. Leurs estimations ne comprennent ni les revenus des ventes d’équipement de base de données, ni les services professionnels. IDC souligne que les facteurs accélérateurs de croissance en matière de logiciels RDBMS comprennent notamment :



· Le besoin d’une meilleure gestion de l’information, motivée par les questions de conformité et aboutissant à des initiatives d’expansion de bases de données telles que Master Data Management,

· Une demande plus forte de la part des économies émergeantes comme l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique,

· La baisse du prix unitaire du stockage de données, rendant plus économique que par le passé le déploiement de plusieurs bases de données permettant de faire face aux défaillances, aux récupérations de données (en cas de panne grave des systèmes), au reporting et à l’évolutivité.



Teradata fait la distinction entre les logiciels de bases de données relationnelles utilisées à des fins généralistes et la croissance concernant plus spécifiquement les entrepôts de données d’entreprises – sa plateforme d’information centrale, ciblant globalement les sociétés de Fortune 3.000.



Stephen Brobst, responsable technologique de Teradata, a identifié les tendances générant la demande d’entreposage avancé de données d’entreprise. « La capacité d’acquérir des données en temps réel et de prendre des décisions basées sur des évènements va devenir monnaie courante. Le stockage et l’analyse de données non structurées dans des produits RDBMS vont croître rapidement, étant donné le faible coût de l’espace disque. La gestion RDBMS automatisée va donc devenir encore plus importante qu’elle ne l’est déjà aujourd’hui, » a déclaré Brobst. Il a ajouté : « Au cours des cinq prochaines années, les entreprises devront gérer 30 fois plus de données qu’à l’heure actuelle. Comme la base de données Teradata est conçue pour gérer une évolutivité illimitée, le marché va naturellement s’orienter vers nous. »



Brobst a poussé plus loin la différenciation de Teradata dans le contexte de l’entreposage de données. « La croissance continue de Teradata est non seulement alimentée par les augmentations de volumes de données et les demandes qui y sont associées, mais surtout par l’évolution du besoin des sociétés d’intégrer et d’exploiter plus complètement le potentiel de ces données, » commente Brobst. « Les entreprises font généralement appel à Teradata et à l’entreposage de données après avoir essayé d’autres technologies. »

Outre son bon fonctionnement, il a également souligné l’efficacité de Teradata. « Teradata a continuellement prouvé qu’il était beaucoup plus économique sur toutes les facettes de l’entreposage de données et de l’analyse d’entreprise, » a-t-il ajouté.



Enfin, Brobst a conclu que bien que les logiciels de bases de données étaient courants et disponibles à partir de nombreuses sources, « la conception et le déploiement efficaces d’un entrepôt de données d’entreprise dans un environnement spécifique au secteur concerné, prévu pour fournir des résultats mesurables et une rentabilisation rapide des investissements, n’était certainement pas à la portée de tout le monde. »



En ce qui concerne le développement futur de l’adoption des bases de données relationnelles, le rapport Gartner a conclu que « le marché mondial des RDBMS va continuer de croître jusqu’en 2010 dans la mesure où la gestion et l’intégration des données vont prendre une importance de plus en plus stratégique dans un nombre croissant d’organisations. »