Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Le BSDI nouvelle génération stimule la demande du logiciel TENNAXIA Déchets


Rédigé par Tennaxia le 4 Octobre 2005

Les nouvelles conditions de traçabilité des déchets entrent en vigueur à compter du 1er décembre 2005. Des bouleversements en perspective chez les industriels. Tennaxia répond avec son logiciel TENNAXIA Déchets.



Le nouveau BSDI prend du poids

Le Bordereau de Suivi des Déchets Industriels, ou BSDI, est la pièce indispensable qui accompagne les déchets industriels dangereux dans leur dernier voyage. Le formulaire, qui tenait sur une simple feuille A4, a pour objet de suivre et vérifier l’élimination de ces produits. C’est un document essentiel à la politique de développement durable. Avec le décret du 30 mai 2005, la fonction du BSDI est étendue, il inclut désormais une somme d’informations nouvelles. Résultat : il est beaucoup plus
complexe à remplir.

Le décret 2005-635 entre en application le 1er décembre 2005. La première conséquence se mesure en temps : 5 minutes ne suffiront plus à rédiger le BSDI. Plus riche en informations, le nouveau BSDI peut compter plusieurs feuillets différents selon le circuit que va emprunter le déchet. Circuit direct ou acheminement par étape (entreposage, reconditionnement), voire transport multi-modal : chaque situation engendre un type d’informations spécifiques. Plus complet, le BSDI impose également aux producteurs de déchets industriels dangereux de vérifier et indiquer les numéros d’agréments des transporteurs, ainsi que leurs dates de validité.

TENNAXIA Déchets simplifie à l’extrême les procédures liées au nouveau BSDI.

Tennaxia développe, depuis 2001, une suite logicielle globale qui répond à toutes les problématiques liées à l’environnement. Le premier module, TENNAXIA Déchets, vise à donner plus de fluidité et de transparence à la gestion des déchets. C’est un outil à la fois opérationnel et stratégique qui offre, entre autres fonctionnalités, l’édition des documents administratifs, dont le fameux BSDI revu et corrigé.
La France et l’Europe ayant inscrit le développement durable parmi leurs priorités, la tendance est à l’accroissement des formalités administratives. L’édition automatisée du BSDI permet de gagner du temps et d’éviter les erreurs de transcription. Le gain se mesure proportionnellement au temps dégagé pour un employé (la rédaction manuelle du nouveau BSDI peut prendre jusqu’à 20 minutes par enlèvement). Le gain du logiciel se mesure également en termes de rentabilité : formaliser la démarche du traitement des déchets induit une analyse, un comportement et la définition d’un cadre avec des objectifs chiffrés.

Depuis la promulgation du nouveau décret, Bernard FORT note un surcroît d’intérêt pour le logiciel. Déjà employé par soixante-cinq sites en France, TENNAXIA Déchets bénéficie d’un bouche-à-oreille favorable, “le BSDI nouvelle génération contribue a en accélérer la demande, observe-t-il, d’autant que l’outil apporte aussi des fonctionnalités d’aide à la décision et de pilotage”




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.