Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Le Département de l’Energie des Etats-Unis s’appuie sur le projet de recherche « the Machine » de Hewlett Packard Enterprise pour concevoir un supercalculateur centré sur la mémoire


Rédigé par Communiqué de HPE le 18 Juin 2017

Un financement a été accordé dans le cadre du projet d’Exascale Computing mené par le Département de l’Energie afin de réaliser des percées scientifiques auparavant inatteignables.



Hewlett Packard Enterprise (HPE) annonce avoir obtenu un financement de recherche de la part du Département de l'Énergie afin de développer une architecture de référence pour un supercalculateur exascale qui permettra de déployer un large éventail d'applications de modélisation et de simulation, aujourd'hui impossibles à réaliser. Ce supercalculateur accélérera les découvertes dans les sciences, la médecine, la technologie, l'ingénierie et de nombreux autres domaines. Les applications scientifiques auront un impact sur presque tous les sujets de recherche, allant des mécanismes physiques produits lors d’explosions d'étoiles, jusqu’à la médecine de précision nécessaire pour combattre le cancer.

Pour délivrer des performances exascale à l’horizon 2022-2023, les machines de calcul haute performance (HPC) devront être 10 fois plus rapides et plus efficaces en énergie que les superordinateurs les plus rapides d'aujourd'hui. Cela nécessitera une recherche active sur les technologies qui amélioreront considérablement la puissance de traitement tout en réduisant d’un facteur 10 la consommation d'énergie et les besoins d’espace au sol. L’architecture de référence de HPE répondra à cet ensemble de défis, ainsi qu'à la capacité mémoire, à la capacité des fabriques et aux contraintes de bande passante des architectures HPC d'aujourd'hui, afin de fournir des performances de calcul exascales avec une faible latence.

Le concept de Memory-Driven Computing se situe au cœur de l’architecture de référence exascale de HPE. C’est une architecture qui met la mémoire, et pas le traitement, au centre de la plate-forme informatique afin d’obtenir un nouveau niveau de performances et des gains d'efficacité. L'architecture Memory-Driven Computing de HPE est constitué par un ensemble de technologies évolutives que les Hewlett Packard Labs ont développé avec le projet de recherche The Machine. Le 16 mai 2017, HPE a dévoilé le dernier prototype de ce projet, le plus grand ordinateur à mémoire unique au monde.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.