Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Le PostgreSQL Global Development Group vient de publier PostgreSQL 9.6, la dernière mouture de la base de données open source de référence.


Rédigé par Communiqué de PostgreSQL le 1 Octobre 2016

Cette version va permettre aux utilisateurs de monter en puissance verticalement (“scale up”) et horizontalement (“scale out”) avec ses nouvelles fonctionnalités, notamment : les requêtes parallèles, l’amélioration de la réplication synchrone, la recherche de phrase et des gains sur les performances et le confort d’utilisation.



Scalabilité verticale avec les requêtes parallèles

La version 9.6 est capable de paralléliser certaines opérations et ainsi mobiliser plusieurs processeurs pour retourner le résultat plus rapidement. Cela concerne notamment les scans séquentiels, les agrégats et les jointures. Selon le contexte et le nombre de cœurs disponibles, la parallélisation peut accélérer certaines requêtes jusqu’à 32 fois plus vite.

Mike Sofen, responsable des bases de données chez Synthetic Genomics explique : “J’ai migré la totalité de notre plateforme de données génomiques (25 milliard de lignes précédemment hébergées sur MySQL) sur une seule instance Postgres en profitant de la compression du format JSONB datatype et des excellents modes d’indexation disponibles (GIN, BRIN, and B-tree). Maintenant grâce à la version 9.6, je compte sur la parallélisation pour accélérer certaines requêtes sur nos tables volumineuses”.

Scalabilité horizontale avec la réplication synchrone et postgres_fdw

Deux nouvelles options ont été ajoutées à PostgreSQL pour maintenir des lectures cohérentes sur l’ensemble des noeuds d’un cluster. D’une part, on peut répliquer plusieurs noeuds de manière synchrone ; d’autre part, l’option ‘‘remote_apply’’ assure une vue cohérente des données. Ces nouveautés permettent de créer des noeuds identiques et de répartir les lectures sur plusieurs instances.

Par ailleurs, le connecteur postgres_fdw, qui permet de relier deux instances PostgreSQL entre elles, est désormais capable de déporter des opérations sur les serveurs distants. Le driver postgres_fdw peut maintenant pousser (“push down”) les jointures, les tris et les mises à jours groupées vers l’instance cible, ce qui permet aux utilisateurs de distribuer les gros trafics SQL sur plusieurs serveurs. Ces fonctions seront bientôt ajoutées sur les autres connecteurs FDW.

“Avec la possibilité de déporter les ordres JOIN, UPDATE et DELETE, les Foreign Data Wrappers sont devenus une solution complète pour répartir des données sur plusieurs bases. Par exemple, PostgreSQL peut traiter des données en provenance de 2 ou plusieurs bases différentes” déclare Julyanto Sutandang, Directeur des Solutions Business chez Equinix.

Recherche plein texte sur des phrases

La recherche plein texte de PostgreSQL est désormais possible avec des phrases entières. Cela permet de rechercher une phrase exacte ou plusieurs mots qui seraient plus ou moins proches les uns des autres. En combinant cela avec de nouvelles options pour optimiser la recherche plein texte, PostgreSQL devient une solution de premier choix pour les “recherches hybrides” qui mélangent données relationnelles, JSON et recherche plein texte.

Un moteur plus agréable et plus simple d’utilisation

Grâce aux nombreux tests réalisés par la communauté, les développeurs de PostgreSQL ont pu améliorer de nombreux points de performances et d’administration sur cette version. La réplication, l’agrégation, l’indexation, le tri et les procédures stockées sont devenus plus efficaces, et PostgreSQL utilise mieux les ressources en s’appuyant sur les derniers noyaux Linux. La gestion des tables volumineuses et volumétries complexes est plus simple, notamment grâce aux améliorations sur la commande VACUUM.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.