Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Le Saas révolution technologique ou effet de mode ?


Rédigé par par Arnaud HACQUART, Président de Yousaas le 3 Octobre 2008

Thématique du moment, le « Software as a service » ou Saas n’en finit pas de faire parler de lui. En effet, après une longue phase d’internalisation des infrastructures et plates-formes informatiques, les DSI semblent désormais s’orienter massivement vers une approche externalisée de type Saas. Ainsi, le Gartner prévoit que le marché du Saas devrait tripler d'ici 2011 pour atteindre plus de 19,3 milliards de dollars. Mais avant d’explorer les raisons d’un tel succès, il convient dans un premier temps de donner une brève définition de ce que représente le modèle Saas.



Arnaud HACQUART, Président de Yousaas
Arnaud HACQUART, Président de Yousaas
Le Saas est une technologie qui propose des services ou des logiciels via le Web et non plus dans le cadre d'une application classique de bureau ou client-serveur. Le Saas est apparu en 2004/2005 et ne cesse depuis de gagner des parts de marché. L’approche Saas est un modèle de livraison d’application où l’éditeur développe une application de type « client léger » et héberge le service pour ses clients qui l’utiliseront via Internet. Les clients ne payent pas pour posséder le logiciel en lui-même mais pour l’utiliser. Les principales applications de ce modèle sont la relation client (CRM), la gestion des ressources humaines, les communications unifiées, les solutions métier, le travail collaboratif ou encore la bureautique et la messagerie électronique.

Forte de ces éléments, l’on comprend parfaitement que l’approche Saas s’inscrive dans une logique intégrant à la fois les notions d’évolutivité, de productivité et d’accessibilité financière. En effet, la notion de consommation de service implique une plus grande transparence sur les coûts.
De plus, l’essor que connaissent aujourd’hui les technologies disponibles en Saas s’explique également par l’évolution du modèle organisationnel des entreprises. En effet, le Saas, de par son mode de délivrance, apporte par exemple une réponse concrète et pertinente aux problématiques liées à la
mobilité.

Les notions de disponibilité sont également à l’origine du développement de ce modèle, notamment au niveau des PME. En effet, un point stratégique de cette approche consiste à fournir au client un service clés en main sans que ce dernier n’ait à installer, upgrader, paramétrer et maintenir une
infrastructure informatique. Au niveau des obligations réglementaires, les utilisateurs d’applications Saas n’ont plus également à se préoccuper du renouvellement des licences logicielles. Les entreprises pourront ainsi se prémunir d’utilisation d’applications pirates et s’appuyer sur des outils
informatiques bénéficiant des dernières mises à jour.

Les collaborateurs peuvent alors se concentrer sur leur métier et ne pas se soucier de problèmes techniques. Cela permet également aux PME qui n’ont pas nécessairement les moyens de recruter un responsable informatique à plein de temps de s’émanciper de ce problème tout en bénéficiant d’une qualité de service de premier plan. Notons d’ailleurs que contractuellement une qualité de service est garantie dans les approches Saas.

Outre ces éléments, l’approche Saas, qui se base sur une consommation de «services à la carte », offre également une grande transparence au niveau tarifaire. En effet, l’intérêt de cette approche est qu’elle induit à court et long terme des coûts de possession beaucoup moins importants. En effet, en accédant à leurs applications sur le Web, les entreprises éliminent alors les coûts initiaux de licences et de maintenance rattachés aux solutions déployées en interne.

Au travers de ces premiers éléments, il semble donc que les technologies Saas s’inscrivent dans une démarche industrielle de long terme qui devrait modifier le type de comportement des entreprises. Dès lors, au-delà de la technologie, il s’agit surtout d’une révolution comportementale en phase avec les nouveaux usages et attentes exprimées par les entreprises.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.